Merci de votre visite

lundi 12 août 2013

Les 7 corps de la nature humaine




1) corps physique ; 2) volonté, subconscience ; 3) cœur, conscience ; 4) intellect, soi-conscience ; 5) âme, superconscience ; 6) esprit, conscience divine. "Dans la partie qui représente la nature inférieure, on trouve les corps physique (volonté), astral (cœur) et mental (intellect), et, pour la nature supérieure, les corps causal (intellect supérieur ou raison), bouddhique (cœur supérieur ou âme), et atmique (volonté supérieure ou esprit) ; Chez la majorité des humains, seuls les trois corps inférieurs sont à peu près développés. Les trois corps inférieurs correspondent à la personnalité, et les trois corps supérieurs à l'individualité."

"Voyons maintenant les correspondances que nous pouvons établir entre l'arbre et nos différents corps. Les racines correspondent au corps physique, le tronc au corps astral et les branches au corps mental. Ensuite les feuilles correspondent au corps causal, les fleurs au corps bouddhique, les fruits au corps atmique" ("Vous êtes des dieux", Prosveta, 1997, p. 85).

-          Le corps physique
Le corps physique dense est le véhicule qui permet à l’âme tout au long de l’involution, d’agir et de réagir, de vivre des expériences, d’expérimenter et donc d’évoluer sur le plan physique. Sur la courbe évolutive, à travers les fonctions que le corps physique possède, il offre à l’âme la possibilité de s’exprimer et de rayonner sur le plan physique.

Le corps physique dans sa partie la plus dense est décrit comme réceptif (ou négatif) par rapport au corps émotionnel, lui-même négatif par rapport au corps mental. Cela signifie que le corps physique constitue en quelque sorte un tableau d’affichage par rapport à l’état du corps émotionnel. Le corps physique dense est dit ne pas être un principe, ce qui signifie qu’il n’est en lui-même la cause de rien, mais la conséquence de tout.


Chaque être humain entre dans la vie équipé d'un corps physique et d'un corps éthérique formés de certains éléments, ces éléments étant le résultat d'une incarnation antérieure ; ils sont en fait la reproduction exacte du corps que l'homme laissa derrière lui quand la mort le sépara finalement de l'existence du plan physique. Le devoir qui est devant chacun est de prendre ce corps, discernant ses défauts et ses besoins, et de commencer alors délibérément à construire un nouveau corps qui puisse se révéler plus adéquat pour le besoin de l'esprit intérieur.
  
-          Le corps éthérique
Se situe après le corps physique et avant le corps astral. Sa fonction serait de vivifier et unifier le corps physique ; il serait le siège de l'aura et des chakras.

En mangeant, il est bon de s’arrêter de temps en temps pour respirer profondément, afin que cette combustion permette au corps éthérique de retirer de la nourriture des particules plus subtiles. Le corps éthérique étant porteur de  la vitalité, de la mémoire et de la sensibilité, on bénéficie de son bon développement. Quand le corps physique ne ressent plus la douleur physique, le corps éthérique serait détaché du corps physique.

-          Le corps astral  
Il vient en troisième après le corps physique et le corps éthérique : Parmi les êtres vivant sur Terre, seuls les humains et les animaux en possèderaient un. Uniquement perceptible grâce au don de clairvoyance, il entourerait les êtres vivants et serait animé d'une sorte d'aura parcourue de courants colorés et lumineux qui refléteraient leur état psychique. Lui, se nourrit de sentiments, d’émotions, donc d’éléments encore plus immatériels que les particules éthériques.
  
-          Le corps causal
Le terme corps causal désigne un corps suprasensible ou subtil, qui recueillant les fruits karmiques d'une existence, en conserve comme une quintessence laquelle sera la cause déterminant les forces disponibles dans l'incarnation suivante, notamment pour l'organisation de ses différents corps. Les émanations des corps causal, bouddhique et atmique « forment le corps de gloire dont saint Paul fait mention dans ses Épîtres [I Corinthiens]. Le corps de gloire, comme l'aura, est une émanation de l'être humain, mais, alors que l'aura reflète aussi bien les défauts que les qualités de l'homme, le corps de gloire est l'expression de la vie spirituelle la plus intense. Le corps causal est le corps de la sagesse, de l'omniscience 

  Le corps mental
Au-dessus du corps physique, du corps éthérique, du corps astral, mais au-dessous du corps causal. Le corps mental fait partie de ce qu’on appelle l’intellect. Il renferme les capacités de raisonnement tels que le raisonnement déductif, inductif, analogique et il a la particularité de pouvoir créer des formes-pensées. A terme, il doit devenir l'organe de l'expression du mental de cœur, et son fonctionnement doit tomber sous le seuil de la conscience. Il fait le pont entre le mental inférieur et le mental abstrait, c’est le niveau du mental où nous sommes en unité avec l’ensemble. De ce point, nous pouvons utiliser le mental pour écouter l’âme. Ce mental est en rapport avec le monde des idées.

Pour nourrir votre corps mental, vous devez apprendre à vous concentrer sur la nourriture, en pensant qu’elle est faite de particules d’énergies qui ne viennent pas seulement de la terre…

-          Le corps bouddhique
Le corps bouddhique est le corps de l'amour impersonnel ; les émanations des "corps causal, bouddhique et atmique" forment le corps de gloire dont saint Paul fait mention dans ses Épîtres [I Corinthiens,]. Le corps de gloire, comme l'aura, est une émanation de l'être humain, mais, alors que l'aura reflète aussi bien les défauts que les qualités de l'homme, le corps de gloire est l'expression de la vie spirituelle la plus intense" 

C'est le plan d'évolution pour les âmes ayant intégré leur corps causal ou ego. C'est le corps qui nous permet d'entrer en relation avec nos guides spirituels. Peu de personne peuvent y accéder. On entre dans le monde des éveillés vivants

-          Le corps atmique
Le corps atmique ou corps divin  est le corps de la toute-puissance divine … est en relation avec le chakra coronal (septième chakra) et permet la conscience de Dieu (attention, je ne parle pas ici de religion; la religion nous ramène plutôt au corps mental, avec des pensées qui peuvent être limitantes si elles viennent du plan terrestre). Le corps divin (ou corps atmique) c’est la Déité acquise en soi, c’est la Connaissance, la Conscience qui englobe tout, c’est l’intégration en son être de tout ce qui existe, c’est l’Unicité avec le Tout. Seuls de très grands initiés possèdent ce corps divin, ou atmique. Il est rare de pouvoir voir même une ébauche de ce corps divin.

La totalité des différents corps subtils forment notre aura, et notre aura peut prendre plusieurs mètres (dans certains cas jusqu’à 6 ou 7 mètres ! mais généralement plutôt 3 ou 4 mètres).

Travailler positivement sur soi, sur son évolution, c’est travailler sur ses corps subtils, c’est les maintenir en bonne santé (l’aura n’est pas terne, trouée, …), et c’est donc se maintenir en bonne santé physique, mentale, et émotionnelle. C’est prendre soin de soi. Mais il faut travailler dans le bon ordre ! Il ne sert à rien de vouloir accéder à ses vies antérieures, ou à une grande spiritualité, si l’on n’a pas d’abord défricher ses pensées rationnelles limitantes, ou si on n’a pas travaillé sur son émotionnel.