Merci de votre visite

mardi 6 août 2013

L’homme doit s’identifier au soleil pour approcher Dieu



L’intellect, le cœur et la volonté… Ces trois principes constituent la structure psychique de l’être humain : par son intellect il pense, par son cœur il éprouve des sentiments, et par sa volonté il agit. C’est dans ce sens que l’on peut dire que l’homme est à l’image de Dieu, mais seulement à son image, car Dieu est omniscient, tout-amour et tout-puissant, et l’homme est encore très loin de cette perfection divine. Mais sa prédestination est de ressembler à son Créateur, de s’approcher de plus en plus de cette Sainte Trinité du Père, du Fils et du Saint Esprit. Et une des méthodes pour y parvenir est de contempler le soleil, de méditer sur lui, de chercher à s’identifier à lui.

Le soleil est lumière, chaleur et vie. Si nous considérons que la lumière représente l’intelligence, que la chaleur représente l’amour et que la vie représente la puissance, nous comprenons que le soleil a été créé lui aussi à l’image de Dieu, et non seulement à son image, mais à sa ressemblance. A la différence des humains tellement limités, le soleil, par sa lumière, sa chaleur et sa vie, éclaire, chauffe, vivifie l’univers entier. Et si nous savons interpréter ses manifestations, nous comprenons que c’est lui, le seul, qui peut nous révéler le mystère de la Sainte Trinité. Le Père est la source de la vie qui se manifeste sous forme de lumière (le Fils) et de chaleur (le Saint Esprit). Mais on peut dire aussi que le Fils représente l’amour, puisque c’est lui qui se sacrifie éternellement afin que la création puisse subsister ; et le Saint Esprit représente la lumière, puisqu’il éclaire ‘intelligence et donne la faculté de pénétrer les mystères, de prophétiser, de parler en langues. Que l’on identifie le Fils à la lumière et le Saint Esprit à l’amour, ou inversement, cela ne change rien à l’essence profonde de la Sainte Trinité. L’essentiel, pour nous, c’est de comprendre que par sa vie, sa lumière et sa chaleur, le soleil en est le meilleur symbole.

Le soleil nous indique le chemin. Chaque jour, en le regardant, nous voyons un reflet, une image de la Sainte Trinité, et si nous savons travailler avec ce modèle, notre petite trinité peut, elle aussi, devenir sainte. Même si on répète les paroles de Jésus : « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait », comme on n’a jamais vu le Père, on ne sait pas comment Il se manifeste, et tout cela reste théorique. Grâce au soleil, nous pouvons avoir au moins une idée de ce qu’est le Père céleste, et il nous révèle également que le Père, le Fils et le Saint Esprit ne sont qu’un, car ils sont inséparables. Si on les distingue, c’est pour en avoir une idée plus précise, mais en réalité ils sont un, les trois sont un. Et il en est de même pour l’homme.

L’intellect, le cœur et la volonté ne sont pas séparés en l’homme, ils marchent ensemble. L’intellect fait des projets, et le cœur lui donne un coup de main, il l’encourage ; « Vas-y, vas-y je suis avec toi ! » Puis la volonté galope pour réaliser ces projets et on les voit tous les trois courir, courir. Quelque fois, bien sûr, c’est la volonté qui entraîne le cœur, et l’homme se casse la tête parce que l’intellect, dépassé par les deux autres, est resté en arrière. Il a beau leur crier ; « Attendez-moi, vous êtes dans l’erreur ! » ils lui répondent : « Tais-toi, tu n’y connais rien ». Eh oui, ils ont tous les trois des discussions formidables… Car cette trinité-là est encore bien loin de la sainteté.


Pour que notre trinité devienne sainte, nous devons prendre le soleil pour modèle et tendre vers lui afin de devenir lumineux, chaleureux et vivifiants comme lui. Bien sûr, il est impossible d’y parvenir, mais le plus important n’est pas d’arriver au but, l’important est d’avancer, de progresser. Au lieu de rester à piétiner dans de vieilles conceptions inefficaces, il est préférable d’aller chaque matin rencontrer le soleil et d’avoir pour idéal de lui ressembler. Il existe dans la nature une loi de mimétisme d’après laquelle toute créature finit par ressembler à ce qu’elle regarde. Alors, si nous regardons souvent et longtemps le soleil, si nous le comprenons, si nous l’aimons, si nous nous laissons pénétrer par ses rayons, nous deviendrons peu à peu semblables à lui. Et même, si nous avons comment condenser ses rayons, les accumuler dans le plexus solaire, nous pourrons ensuite puiser dans ces réserves et devenir infatigables. C’est toute une science, tout un apprentissage à faire et ceux qui l’ont pris au sérieux reçoivent chaque jour des bénédictions.