Merci de votre visite

dimanche 25 août 2013

Sexualité : puissance millénaire


En obtenant la liberté sexuelle, les jeunes générations pensent qu'elles ont remporté une grande victoire. Et c'est vrai, c'est une grande victoire contre l'hypocrisie et l'étroitesse d'esprit qui ont régné pendant des siècles. Mais le problème de la sexualité est-il résolu pour autant?

Après le refoulement, le défoulement... et voilà la porte ouverte à tous les dérèglements physiques et psychiques. Car il ne suffit pas, pour résoudre les problèmes, de conseiller l'usage de préservatifs, de contraceptifs ou de permettre l’avortement, et les interdire ne sert à rien non plus. La question n'est donc pas d'autoriser ou d’interdire, mais d'étudier, de comprendre. La force sexuelle est une puissance millénaire contre laquelle il est impossible de lutter. Ce qui n'est pas une raison pour se laisser asservir par elle. Il faut savoir qu'il existe des méthodes pour la canaliser, l'orienter, afin qu'elle contribue au développement psychique, moral et spirituel de l’homme. Après avoir cherché et reçu ces explications, ce sera à chacun de réfléchir et de décider ce qu'il veut faire. 

Ne luttez pas contre la force sexuelle, car non seulement vous n'arriverez pas à la vaincre, mais c'est elle qui va vous broyer. Le seul moyen de résoudre le problème est de trouver un allié, un associé très puissant vers lequel vous orientez cette force, et c'est lui qui, grâce à son savoir alchimique, parviendra à la transformer en lumière, en santé, en beauté. Et qui est cet associé ?
C'est un haut idéal, une idée sublime avec laquelle vous vivez, que vous chérissez, que vous nourrissez. C'est cette idée qui est seule capable de transformer cette énergie, pas vous. Oui, si au moment où vous ressentez une impulsion sexuelle, vous vous concentrez sur votre idéal, cette énergie remonte vers le cerveau pour aller l'alimenter ; quelques minutes après, vous remportez la victoire et non seulement vous êtes libéré, mais vous vous sentez renforcé, inspiré. Si vous prenez l'habitude de faire converger toutes vos énergies vers un idéal divin, au lieu de vous terrasser ce sont elles qui vous serviront et qui contribueront à la réalisation de cet idéal. 


Bien sûr, la sexualité est une tendance tout à fait naturelle, mais c'est une tendance égocentrique: elle pousse l'homme à ne rechercher que son plaisir, même s'il doit le faire au détriment des autres. Au contraire, l'amour pense tout d'abord au bonheur de l'autre, il est basé sur l'abnégation, le sacrifice: sacrifice de temps, de forces, d'argent, et même sacrifice de sa propre satisfaction pour aider l'autre, lui permettre de s'épanouir et de développer toutes ses possibilités. Rien n'est plus beau que l'amour, quand vous êtes prêt à vous priver, à renoncer à ce que vous possédez ou à ce qui vous plaît. Et la spiritualité justement commence là où l'amour domine la sexualité, quand l'homme ou la femme veut arracher quelque chose de lui-même pour le bien de l'autre. Tant qu'on n'est pas capable de sacrifice, on n'est pas capable d'amour.