Merci de votre visite

vendredi 27 septembre 2013

Il n’y a qu’une seule Conscience



Question : dans une Dimension au-delà de la 3ème Dimension dissociée, est-on en a-conscience, ou est-on encore une conscience expérimentant quelque chose ? 

Mais il y a toujours une conscience. Simplement, ce que tu essaies de te représenter, avec ta Conscience, est impossible à se représenter. La question ne se pose pas ainsi, c'est-à-dire que quand vous êtes dans une forme qui n'est pas figée (je vous rappelle que vous êtes dans une forme figée, qui évolue entre la naissance et la mort : un bébé (nous avons tous été bébé), adulte, vieillard, et mort, n'est-ce pas ?), est-ce que vous êtes concernés par cela ? On le croit, tant qu'on n'a pas de démarche. « Tu es poussière, tu retourneras poussière ». Nous avons tous pensé qu'il était de notre devoir, et de notre conscience, d'améliorer la situation de la Terre. Et c'est normal, quand quelque chose ne va pas, quand vous avez vécu la Lumière (à travers l'Éveil, à travers la Libération, et à travers même des convictions profondes, cette fameuse (comment elle disait, la Sœur HILDEGARDE ?) Tension vers l'Abandon.

Indépendamment de ça, ce qui se passe, aujourd'hui, est profondément différent : quand vous retrouvez ce que vous Êtes, y'a plus de doutes, y'a plus d'interrogations, y'a plus d'oscillations, y'a plus de mouvements, y'a plus de mental, y'a plus d'émotions. Mais bien sûr, vous retrouvez les émotions quand c'est nécessaire : si une situation exige que vous soyez en colère, il faudra être en colère. Mais vous n'Êtes pas cette colère qui se déroule. Vous intervenez sur une scène de théâtre, mais vous n'Êtes pas tributaire de la scène de théâtre : toute la différence, elle est là. Soit vous jouez la scène de théâtre, comme vous a dit BIDI, et vous êtes persuadé que vous êtes le joueur qui est sur la scène : vous êtes identifié à un rôle, à quelque chose qui, une fois le rideau tiré, n'existera plus. C'est aussi simple que ça.

Maintenant, quand vous vivez réellement ce que vous Êtes, et que vous n'êtes plus influencé par une quelconque illusion, par un quelconque égrégore, et par un quelconque Système de Contrôle du Mental Humain, vous vous êtes Libéré du connu. Et c'est là que se trouve la Vérité. Mais se Libérer du connu (parcourir ce qui n'est plus un chemin mais une Vérité) ne dépend pas d'un Absolu ou pas : l'Absolu sous-tend toute manifestation. La SOURCE est issue (si on peut dire) de l'Absolu : c'est la première émanation. Donc, en tant que première émanation, en tant que première manifestation, il est parfaitement logique de l'appeler La SOURCE.

Alors, vous pouvez aussi l'appeler Le Père, ou La Mère, peu importe, ou Le Fils, ça n'a aucune importance : ce sont que des mots. Mais il y a un Point focal, je dirais (quel que soit le nom que vous lui donnez), d'où tout provient et où tout revient. Maintenant, que vous soyez fondu dans La SOURCE, que vous soyez fondu dans le Soleil, que vous soyez dans telle forme ou telle autre forme, dans telle Dimension ou telle autre Dimension, vous n'êtes plus figé et attribué à une forme (où vous allez suivre cette forme, depuis sa naissance jusqu'à sa mort). Je vous rappelle que, dans les autres Dimensions, le processus appelé naissance et mort, au-delà de la 3ème Dimension Unifiée, n'existe pas. Même si, bien sûr, il y a des histoires (non pas comiques mais cosmiques), des alliances entre, par exemple, telle Vibration de tel lieu, et tel autre lieu. Les alliances qui sont le plus en rapport avec ce monde, découlent de différents endroits. Vous avez les Dracos (les Archontes) de la Grande Ourse. Vous avez les enseignants de Véga. Vous avez (j'allais dire : les grands-pères) les Ancêtres (si on peut dire ça, plus que les Vieillards) qui viennent d'Orion mais vous avez une partie d'Orion qui est aussi en résonance avec la Grande Ourse (et donc, avec des entités qui sont pas des grands-parents, mais qui sont des vilains chenapans).

Vous avez des êtres qui sont marqués par une polarité féminine, parce qu'ils viennent d'un monde particulier qui est lié à Sirius (quel que soit la Dimension). Mais quand vous dépassez ce corps, et que vous êtes sorti de tous les enfermements, vous Êtes Libre. Que vous soyez telle forme ou telle autre forme, mais vous l'Êtes, en même temps : votre forme est différente selon la Dimension. Ça, vous ne pouvez pas vous le représenter, parce que, quand nous sommes incarnés, ici, nous sommes tributaires de la reconnaissance d'une forme : on se rappelle plus le bébé, mais on se rappelle quand on avait 20 ans, et on se voit après, quand on arrive à 80 ans, on a les souvenirs d'avoir été ceci ou cela. Mais ceci ne fait que passer.

Donc, quand on est sorti de ce monde, réellement, et qu'on est multidimensionnel, ça n'a aucune différence, strictement aucune, de manifester une conscience et une expérimentation Libres, puisque nous avons tous cette Liberté. C'est un peu (si vous voulez, toute comparaison gardée) comme le chaman qui va pénétrer le corps d'un animal totem : il vit réellement le corps de l'animal, il n'est plus tributaire de son corps, formel, de chaman : il a vécu la Délocalisation de la conscience. Cette Délocalisation, pour les chamans, correspond à l'égrégore de la Terre (non pas l'égrégore altéré, astral, mais, néanmoins, un égrégore quand même astral, c'est-à-dire fortement coloré, en couleurs et en émotions) : c'est toutes les expériences qui sont accessibles au niveau du 3ème œil. C'est pas négatif en soi (la négativité n'est conçue que par la personnalité), mais nous avons attiré votre attention sur le fait que c'était qu'une étape. Et que cette étape est, justement, l'endroit où siègent les forces de contrôle et d'enfermement. Donc c'est très facile, pour elles, de modifier, mais instantanément, ce que j'appellerais la trame astrale, et le Système de Contrôle du Mental Humain. L'astral collectif, dès les Noces Célestes, a commencé à se désagréger.

Le Système de Contrôle du Mental Humain a quasiment pris fin avec la disparition des Lignes de Prédation. Mais vous vivez, tous, encore, peut-être, des Lignes de Prédation qui vont sont personnelles (dans vos relations, dans vos affections, dans votre travail, dans votre conscience, même illimitée). Mais quand vous découvrez, quand vous vivez, ce que vous Êtes (illimité, multidimensionnel), vous ne vous posez plus la question d'être à tel endroit ou tel endroit. Parce que votre Conscience est multi-locale (c'est la meilleure expression que je peux trouver) : vous n'êtes tributaire d'aucune Dimension, d'aucune forme, vous n'êtes tributaire de quoi que ce soit.

Maintenant, si vous voulez, en tant que Conscience, expérimenter telle Dimension plutôt qu'une autre, parce que ça vous fait plaisir, comme de choisir tel plat au restaurant ou tel autre plat (quoi que c'est un mauvais exemple, l'alimentation. J'allais prendre le cinéma, mais c'est la même chose, c'est un mauvais exemple, c'est des images, donc je vais me faire taper dessus par FRÈRE K concernant l'image et la vision, et par certaines Étoiles, donc c'est pas la peine). On va changer d'exemple : imaginez que vous avez le choix entre prendre telle route et telle route. Maintenant, si vous avez aussi le choix de considérer qu'il n'existe pas de route, mais alors, vous pouvez vivre cela dans le même ... comment dire ? C'est pas le même temps, le même espace : mais de manière simultanée. C'est pour ça que nous vous disons toujours que nous sommes en vous. Mais nous sommes pas des entités extérieures qui se sont défaites en vous : nous sommes vous, totalement, réellement, concrètement. Y'a que la personnalité qui peut pas le vivre. Et c'est pas parce que je le dis, ici, que vous le vivez nécessairement. Mais il faut déjà avoir l'opportunité que votre Attention (et donc, votre Conscience) soit dirigée vers cela. C'est le même principe (si vous voulez) que tous ceux qui écrivent aujourd'hui sur le temps présent. C'est exactement ce qu'a fait ANAËL avec Hic et Nunc (Ici et Maintenant). Ici et Maintenant n'est pas une finalité : c'est un moyen de vivre le
Point ER, et de vivre le Centre, c'est tout. Mais c'est pas la finalité. De la même façon, la finalité de la Conscience, il n'y en a pas : la Conscience est la Conscience, elle est l'interface, elle est la manifestation, elle est l'expression. Quel que soit l'étage Dimensionnel, nous vous avons dit que vous n'Êtes pas cette Conscience (qu'elle soit ici ou ailleurs). La Conscience est la manifestation.

Mais la a-conscience n'est pas dénuée de perception : simplement, cette perception est indifférente de toute forme, de toute histoire, de toute Dimension, et je dirais même de toute Source : c'est le moment où vous Êtes, vous-même, La SOURCE. C'est Le CHRIST qui l'a dit : « moi et mon Père sommes Un. Je suis l'Alpha et l'Oméga ». Donc, quand vous êtes Alpha et Oméga, pourquoi vouloir vous mettre en Alpha plutôt qu'en Oméga ? Vous Êtes tout ça, à la fois, dans le même (encore une fois, c'est pas le terme exact) espace-temps c'est-à-dire de manière simultanée, puisqu' y a pas de déroulement du temps. Bien sûr, encore une fois, vous avez eu (pour beaucoup d'entre vous, maintenant) la révélation de certaines de vos Lignées. Mais le but, c'est pas de vous dire : « vous venez de Sirius ? Enchanté.


"Moi, j'habite rue de paradis, à tel endroit, dans Paris". Qu'est-ce que ça va changer de savoir que vous venez de là, par rapport à ce que vous Êtes ? Par rapport à ce que vous manifestez : oui, bien sûr, parce que les circonstances de vie dans telle rue, ne sont pas les mêmes que dans tel autre pays. C'est la même chose pour la Conscience, mais ce sont toujours des aspects de la Conscience. Donc, ne vous posez plus ce genre de questions. Nous vous y avons conviés, encore une fois, pour porter votre Attention, comme pour Hic et Nunc. Parce que les Lignées, par exemple, sont des agents stabilisateurs des Éléments, non plus au niveau de la Couronne de la tête, mais directement dans la poitrine, et ensuite dans tout le corps, et ensuite dans toute la Conscience. C'est tout.