Merci de votre visite

lundi 9 septembre 2013

La main est l’instrument de l’âme


Pour la nature, comme pour l’homme, on constate qu’on ne peut avoir une idée complète des manifestations de la vie que si on les étudie dans les trois plans, physique, psychique et spirituel qui correspondent à la division corps, âme et esprit. Prenons maintenant le corps physique ; a lui aussi peut être appliquée cette division en trois : à la tête correspond l’esprit ; à la cage thoracique, l’âme ; et à la région de l’estomac et du ventre, le corps. L’âme correspond donc à la cage thoracique avec le cœur et les poumons qui sont les organes responsables de la circulation du sang et de la respiration. Or, c’est de cette région que les bras font partie. Les bras, avec les mains à leur extrémité, sont donc les manifestations de l’âme dans une direction ou dans une autre.

L’esprit éclaire, commande, organise ; et sous sa direction l’âme travaille, par le moyen des mains, à façonner la matière. Evidemment, l’idée que l’âme se manifeste à travers nos mains peut surprendre : on pense généralement qu’elle se manifeste à travers les yeux, le regard. Oui, elle s’y manifeste dans le sens où elle se révèle, où elle s’exprime, et c’est ce qui fait dire que les yeux sont le miroir de l’âme. Mais pour agir, l’âme a besoin des mains ; sans les mains aucune réalisation matérielle ne serait possible. On n’a pas encore suffisamment réfléchi à ce fait que la main est l’instrument de l’âme ; et c’est pourquoi elle est un instrument magique.

Les courants qui traversent notre âme passent et se transmettent par nos mains ; sur tout ce que nous touchons, nous laissons donc des traces que nous sommes les seuls à pouvoir imprimer. Puisque d’après les seules empreintes digitales, on peut découvrir l’identité de telle ou telle personne et que dans l’humanité tout entière il n’y a pas deux empreintes identiques, cela prouve bien que la main est capable d’exprimer le caractère unique d’un être. Tout ce qui passe par nos mains, nos fluides, nos émanations, exprime la quintessence de notre être, et sur tous les objets que nous touchons nous laissons des empreintes.

On donne un objet à quelqu’un ; avec cet objet on lui communique déjà quelque chose de soi-même, et si on ne vit pas une vie pure, harmonieuse, il transmet les ondes négatives qu’on y a involontairement introduites ; même si cet objet est magnifique et de grand prix, il n’apporte rien de bon à celui qui le reçoit. Pour apporter quelque chose de bon à quelqu’un, il ne suffit pas de lui faire plaisir en lui offrant tel ou tel objet. Pour apporter quelque chose de bon, il faut que tout notre être y contribue par ses émanations pures et lumineuses. Sinon, quel bien peut faire un présent somptueux enveloppé de miasmes ? Nos mains sont comme des antennes qui ont la possibilité d’attirer et de recevoir les courants d’énergies de l’Ame universelle dans laquelle nous sommes plongés. Et si nous ne captons que si faiblement ces courants, c’est parce que notre conscience est ailleurs ou qu’elle est endormie. Les mages sont ceux qui savent se servir de leurs mains pour recevoir des forces ou pour les projeter, pour les concentrer ou les diluer, pour les orienter ou les disperser… Il est dit dans l’Ancien Testament que lorsque  Moïse levait la maint pendant les batailles, son peuple remportait la victoire. Car Moïse connaissait les pouvoirs de la main ; il projetait des courants et attirait des entités qui venaient encourager et fortifier les guerriers ; et quand la bataille se prolongeait et qu’il était fatigué, il demandait à des hommes de soutenir son bras. Alors, si on peut utiliser la puissance de la main dans les hostilités, pourquoi ne pas apprendre à l’utiliser pour émettre des ondes qui apporteront la paix, l’harmonie et l’amour ?

L’importance de la main apparaît particulièrement dans la vie quotidienne parce qu’elle sert de moyen de communication entre les êtres. Quand les gens se rencontrent ou qu’ils se quittent, que font-ils ? Ils lèvent le bras pour envoyer un salut, ou bien ils se serrent la main, et par ce geste ils se communiquent quelque chose de leur âme. C’est pourquoi il faut être particulièrement attentif à ce que l’on donne avec la main. Si on doit se saluer, c’est pour s’apporter mutuellement quelque chose de bénéfique. Celui qui ne sait rien donner montre combien son âme est pauvre et misérable. Evidemment, pour beaucoup de gens, un salut, une poignée de mains ne sont que des signes conventionnels, et dans ce cas il vaudrait mieux qu’ils s’en abstiennent. Si on se salue machinalement, inconsciemment, c’est inutile. Mais pour ceux qui ont la conscience éveillée, c’est un geste formidablement significatif et opérant par lequel on peut encourager, consoler, vivifier les créatures en leur donnant beaucoup de lumière et d’amour. Il faut qu’un salut soit une vraie communion, qu’il soit puissant, harmonieux, vivant. Et pensez aussi à ce que représente une caresse. Quand une mère caresse la tête de son enfant, elle ne veut pas seulement le toucher, mais à travers sa main, elle sent qu’elle lui communique quelque chose de  sa vie, de son âme, comme une nourriture, oui comme le lait dont elle l’a nourri.

Et la main n’est pas seulement un moyen d’entrer en relation avec les êtres humains, elle est aussi un moyen d’entrer en relation avec l’Ame universelle qui, à travers les pierres, les plantes, les animaux et les esprits de la nature, anime toute la création. Alors, aussi souvent que vous en aurez la possibilité, pensez à adresser un salut de la main à toutes ces entités qui habitent les arbres, les montagnes, les fleuves, les lacs, les mers… Saluez le ciel, le soleil, les étoiles ... Vous sentirez qu’intérieurement quelque chose s’équilibre, s’harmonise ; et beaucoup d’obscurités et de fardeaux vous quitteront, tout simplement parce que vous aurez décidé de saluer la nature vivante et les créatures qui la peuplent. le jour où vous apprendrez comment entretenir des liens avec toute la création, vous sentirez la vraie vie entrer en vous, car votre âme communiquera avec l’Ame du monde.


La main est un instrument magique. Tout ce que les humains font pour le moment avec elle n’est rien en comparaison de ce qu’ils pourraient encore faire. C’est par les mains que l’homme a acquis tout ce qu’il possède et tout son avenir est encore dans ses mains. La main est un être vivant, elle a son cerveau, son système nerveux, son estomac… De même que l’univers se réfléchit dans les différents organes de notre corps, les organes de notre corps, à leur tour, se réfléchissent dans notre main. Vis-à-vis de notre corps, la main a exactement les mêmes relations que notre corps vis-à-vis de l’univers.