Merci de votre visite

vendredi 27 septembre 2013

Le Déni de l’êtreté



Question : ceux qui sont aujourd'hui dans le déni de ce qui se passe, vivront la Translation ? et est-ce que dans les Dimensions où ils seront, ils pourront reprendre un chemin d'éveil ? 

Ce moment final, que tu appelles la Translation, vous fait atterrir à un endroit, c'est tout. Maintenant, si vous avez vécu l'Infinie Présence, si vous êtes Absolu avec une forme, vous savez très bien ce que vous Êtes. À ce moment-là, vous n'avez pas à vous poser la question d'où vous allez, puisque vous êtes déjà arrivés. C'est le monde qui doit arriver quelque part, mais pas vous, puisque vous, vous n'êtes plus dans ce monde. Vous êtes sur ce monde mais vous êtes déjà, comme vous l'expérimentez, ailleurs. Non pas en démission de ce monde mais en spiritualisation de ce monde. Vous êtes en avance d'un milliardième de seconde. Et nous avons jamais dit que l'Humanité allait Translater. Nous avons dit que l'Humanité était Libérée. Qu'est-ce que ça veut dire « être Libérée » ? C'est retrouver cette réminiscence de la Lumière, retrouver ce que vous Êtes. Quand vous retrouvez ce que vous Êtes, y a plus de questions, où que vous soyez, où que vous alliez, quoique vous deveniez comme forme, ou sans forme, ça n'a aucune espèce d'importance, puisque vous êtes, réellement, là où vous Êtes. C'est-à-dire non plus seulement ce corps, non plus seulement cette Dimension, non plus seulement une autre Dimension, ou le Soleil, comme ceux qui s'y sont promenés en Corps d'Êtreté, à la fin des Noces Célestes (y en a eu très peu, à ce moment-là, en tout cas pas de ce pays, mais beaucoup plus dans d'autres pays qui, eux, étaient déjà beaucoup plus Libérés).

Donc, la Libération de la Terre, c'est l'Ascension de la Terre dans sa nouvelle Dimension de vie. Votre Libération, à vous, c'est vivre, pas uniquement la Translation (parce que la Translation ou l'Ascension, elle vous conduit à une destination qui est intime et propre à vous) mais au niveau de la Libération, c'est rétablir, par le Cœur Ascensionnel, par le Canal Marial, la filiation, comme disait MARIE, à la Lumière. Cette filiation à la Lumière, vous l'avez compris,
elle en a reparlé, est liée essentiellement au point ER de la Tête et au point ER du thymus, c'est-à-dire au 9ème Corps. C'est ici que se situe la multidimensionnalité et pas ailleurs. Alors, bien sûr, y avait des conditions préalables qui ont permis de rejoindre le point ER. C'est aussi l'Archange ANAËL qui vous l'a largement développé et il avait appelé ça, en latin, HIC et NUNC, c'est-à-dire Ici et Maintenant. Mais Ici et Maintenant, le temps présent, la puissance, le pouvoir de l'Instant Présent, vous avez beaucoup d'êtres sur Terre qui vivent l'Éveil et qui en témoignent. Vous en avez beaucoup (dont certains qui sont très connus aujourd'hui) et qui ont découplé cet Éveil de toute notion, non pas de spiritualité, mais d'Esprit. C'est-à-dire qu'ils ont vécu l'Éveil et ils ont retranscris ce qu'ils ont vécu pour mener les gens dans leur intellect, dans leur pensées, à se rapprocher et peut-être vivre ce qu'ils ont vécu. Mais nous avons toujours dit : « l'Eveil n'est pas la Libération ». Ne vous arrêtez pas en chemin pour comprendre qu'y a pas de chemin.

Le déni aujourd'hui, à un moment donné, qu'est-ce que ça va devenir ? Soit de la peur, soit de la colère. Celui qui s'est préparé Intérieurement n'a pas besoin des signes extérieurs, même si ça fait plaisir de voir les signes extérieurs et même si certains signes vous ont été donnés, à des moments extrêmement précis, pour vous conforter (intellectuellement mais pas Vibratoirement) dans ce qui se vivait à l'Intérieur de vous. Y a eu plusieurs occasions et plusieurs opportunités pour cela. Que ce soit la présence de MIKAËL (qui n'a pas fini de se manifester), que ce soit les Lignes de Prédation dont je parlais : tout ceci vous donne des repères. Mais les repères ne sont pas destinés à vous faire aller à tel endroit ou à tel endroit : c'est des repères, pour vous, Intérieurs. Donc, quand vous vivez la Lumière (je ne parle pas de voir la Lumière avec le troisième œil ou de sentir un chakra qui chatouille), mais vraiment quand vous êtes Libérés, vous le savez, vous n'avez pas à vous poser de question. Vous vous posez pas la question de savoir : « je suis Libéré, je suis pas Libéré, je vis ceci, je vis pas cela. » Ça ne vous effleure même pas. Mais, pour cela, il faut bien comprendre que si vous êtes comme ça, vous n'avez surtout pas besoin, ni envie, de manifester quoique ce soit d'autre que ce que vous êtes : ni la puissance, ni le pouvoir. Mais, pour en revenir à cette question, l'Ascension de la Terre, l'Ascension de l'Humanité, est, avant tout, un processus de Libération, c'est-à-dire de Reconnexion qui a été patiemment préparé depuis des temps extrêmement anciens. C'est-à-dire que cette préparation, elle est pas liée aux Noces Célestes ou aux premières arrivées de l'Esprit-Saint sur Terre en 1984 (ndr : les « Noces Célestes » font référence aux interventions de MIKAËL du 17 avril au 12 juillet 2009). C'est quelque chose qui s'est préparé depuis plus de 300 000 ans de temps Terrestre, qui a nécessité donc non pas un travail mais des ajustements, de plus en plus fins, de la Lumière, jusqu'à l'étape que nous appelons aujourd'hui, de juxtaposition ou de superposition ou de surimpression (peu importe). Le moment où se rapproche ce que vous croyez être et ce que vous Êtes (pour la Terre comme pour vous, individuellement) : quand se produit cette Rencontre, bien sûr, si la rencontre est trop forte, tout ce qui est en-dessous explose, littéralement. Le but était de rétablir cette Reconnexion et de vivre la Libération comme une possibilité d'être Absolu, dans une autre forme Dimensionnelle ou sans forme : ça n'a aucune importance. Mais ici, là où vous êtes, bien sûr, y avait cinq étapes de cette Révélation de la Lumière. Et ces cinq étapes vous ont été exprimées et tu en as exprimé la première : c'est le déni. Qu'est-ce qui vient après ? C'est la colère. Qu'est-ce qui vient après ? C'est la négociation. Le problème (c'est pas un problème), l'avantage, je dirais, qu'il y a eu à retarder (et comme vous l'avez réalisé, nous l'avons réalisé avec vous) le moment de la Libération, ce n'est pas de vous faire attendre ou de vous laisser comme des marrons sur la braise, c'était de permettre, justement, que cette surimpression et cette Dissolution éventuelle se fasse sans encombre, sans peur, sans angoisse, sans interrogation.

Bien sûr, l'humanité est Libérée. Maintenant, parler d'Ascension, chacun y va de sa représentation, c'est-à-dire vous vous imaginez retourner, par exemple, dans votre origine stellaire, par exemple, retourner sur Sirius, par exemple, retourner ici ou là, ou par exemple, rester sur la Terre en 5ème Dimension. Mais tout cela, ce sont des projections. Cherchez le Royaume des Cieux. Établissez-vous, maintenant, de manière encore plus évidente, dans l'Infinie Présence ou l'Absolu. Tout le reste sera balayé en poussière. Même les échéances astronomiques ne vous importeront plus, ni l'échéance du Basculement final, parce que vous l'avez vécu et vous, vous savez, à ce moment-là, que tout le jeu de l'Illusion va disparaître, qu'on le veuille ou pas. C'est le même principe. On va reprendre un exemple qui a été donné, je crois, par SRI AUROBINDO ou quelqu'un d'autre, ce matin. L'exemple, je le reprends aussi : vous allez mourir, on vous annonce que vous allez mourir. Vous dites : « C'est pas vrai, c'est pas possible ». Et ensuite, vous êtes dans le déni donc, vous refusez de voir que c'est la fin de cette vie, de ce corps. Ensuite, après le déni, y a la colère : « c'est pas possible que ça m'arrive à moi ». C'est pareil pour le changement Dimensionnel de ce monde et pour l'Ascension, mais surtout pour la Libération.

Comment est-ce que quelqu'un qui ne vit pas quelque chose peut s'imaginer, se représenter, que cela est vrai ? Si vous allez, par exemple, parler des Croix Élémentaires, vous sentez, réellement et concrètement, les points des Étoiles de la tête, par groupes ou tous ensemble. Vous avez donc quelque chose au niveau de cette Couronne, de ce chakra, si vous préférez, qui n'a jamais, quasiment jamais, été décrit quelque part. Pareil pour l'Onde de vie. Et quand nous avons appelé cela Onde de Vie, Onde de l'Éther (cette énergie qui montait du Noyau Cristallin de la Terre), en tout cas, vous, vous la perceviez sous vos pieds. Est-ce qu'il y a une trace quelque part ? Elles sont extrêmement rares. Donc, bien sûr, tous ceux qui sont formatés à dire que la Libération, c'est l'éveil de la Kundalini, que la Réalisation, c'est accéder à l'astral et voir l'astral, ils n'ont rien compris : mais ils peuvent pas le comprendre puisqu'ils ne le vivent pas et comment voulez-vous qu'ils aient la possibilité, autrement que par une adhésion mentale ou un principe de déni mental, de dire que ceci est vrai. Vous, vous acceptez que ça soit vrai (pour ceux d'entre vous qui sont là et qui le vivent) parce que vous le vivez et peut-être même que vous l'avez vécu bien avant que nous en parlions au travers d'Autres Dimensions. Sinon, pour vous, ça ne veut rien dire, même il vous est impossible de vous représenter ce que c'est l'Ascension. Par contre, celui qui vit la Dissolution de sa conscience, celui qui vit les Communions, celui qui vit sa propre disparition, il n'a plus de question à se poser parce qu'il sait ce qu'il Est, même si l'apparence de ce monde lui montre le contraire. Le problème, c'est que vous avez des êtres qui sont soumis à l'apparence, à travers des visions dites astrales, avec des grands archétypes. Comment il s'appelait celui-là qui vous parlait des grands archétypes ? Jung. Et vous avez aussi ceux qui ont fait des expériences avec des produits, avec des techniques, avec des drogues, qui ont vu, tous, la même chose. Mais est-ce que parce qu'ils voient tous la même chose que c'est la Vérité ? S'ils ne vivent pas autre chose, pour eux, c'est la vérité. C'est aussi simple que cela. Donc après le déni, je vous garantis que après la colère, la peur, la négociation et l'acceptation, vous serez tous, sans aucune exception (tout ce système solaire), reconnectés, reconnectés à l'Unité. C'est ce que la Source avait appelé, je crois, son Serment et votre Promesse. Après, vous faites ce que vous voulez. Vous êtes Libres. Mais comprenez bien que, comme quelqu'un qui va mourir, quand on vous dit : « vous faites ce que vous voulez », si vous dites que demain vous voulez aller conduire une automobile de sport, alors que vous êtes presque dans le coma, ça pose un souci, n'est-ce pas ? Donc la Libération, c'est la reconnexion, si je peux dire, à ce que vous Êtes. Maintenant après, vous en faites ce que vous voulez. Là est la Liberté de la Lumière et non pas la pseudo liberté du libre arbitre ou du karma.

Il faut d'abord être conscient de ce que vous Êtes. Ceux qui ont été conscients un milliardième de seconde en avant, dans l'histoire de l'Humanité parce qu'ils ont vécu la Libération ou parce que, depuis des années, ils vivent des transformations (que ce soient les Sons dans les oreilles, que ce soient les Vibrations dans la tête, les douleurs dans la tête, les chaleurs dans le corps, les tremblements de la poitrine, l'accès à d'autres sphères au niveau des rêves),tout cela vous donne une preuve, mais celui qui le vit pas, qu'il y adhère ou pas, ça change rien. Il le vit pas. Qu'est-ce que vous voulez qu'il trouve à travers ça ? C'est pour ça que j'insiste, ces derniers temps, sur cette notion : pourquoi s'intéresser à ce que vous ne vivez pas ? Je pourrais et on pourrait, tous, vous avoir raconté n'importe quoi. Quelle est la preuve de la véracité de ce que nous vous disons ? C'est pas ce que nous vous disons, c'est ce que vous vivez, rien de plus et rien de moins. Simplement, ce que vous vivez est fonction de circonstances particulières qui accompagnent le retour de la Lumière. Ces circonstances particulières créent des circonstances qui ont été nommées, je crois, historiques. Ces circonstances historiques, vous les vivez ou pas. Mais, à un moment donné, vous avez beau, par exemple, quand vous êtes à l'article de la mort, vous dire : « je ne meurs pas, je vais pas mourir, ce corps va s'en sortir », c'est ce qui arrive à la plupart des gens, bien sûr, parce qu'il y a un déni de la mort, y a un déni de la disparition. Mais, si vous acceptez de disparaître, qu'est-ce qui va se passer ? Le moment de votre mort (je parle de la mort, je parle pas de la Translation) va être beaucoup plus paisible, beaucoup plus heureux et l'endroit où vous allez vous retrouver dépend entièrement de la façon dont vous quittez un autre environnement. C'est pour ça que vous avez des livres anciens (comme les livres des morts égyptiens, tibétains) où un certain nombre d'enseignements ont été donnés à lire à ceux qui partent. En quelque sorte, nous vous avons donné ce qu'il y avait à vous donner à vivre et à lire, avant de partir. C'est exactement la même chose. Donc, à un moment donné, vous ne pouvez faire autrement (que vous ayez été dans le déni, dans la colère, dans la négociation) que de dire : « effectivement, cela est vrai ». Mais, encore une fois : les conditions de ce passage ne sont pas les mêmes. Si on prend l'exemple antérieur aux Noces Célestes : ceux qui mouraient se retrouvaient dans l'Astral et se réincarnaient, voyaient leurs vies, rencontraient les parents, des Anges, la Lumière au loin et on leur disait : « non, il faut revenir ». Bien, ils se réincarnaient. Mais qu'est-ce qu'il se passait quand vous mouriez ? Vous atterrissiez de l'autre côté et vous continuiez avec exactement les mêmes idées, les mêmes pensées. Simplement, y avait plus le corps. L'environnement était plus lumineux, plus séduisant, on retrouvait les gens qu'on avait perdus de vue, etc. Mais c'était aussi un enfermement. C'est pas la Liberté, ça. C'est la liberté par rapport à ce côté-ci, où vous êtes encore, mais ce n'est pas la Libération. C'est une certaine forme de liberté, c'est-à-dire qu'on vous a fait passer de la prison à la cour de la prison. Mais y a autre chose, encore après. Alors, je vais pas reprendre toutes les expressions de BIDI, concernant le théâtre, l'observateur, celui qui est assis, celui qui joue, mais c'est exactement la même chose.

Maintenant, de vous rappeler que la vie, ce n'est pas être sur le théâtre, ou être spectateur assis dans son fauteuil, ou être dans le théâtre, c'est de s'apercevoir que le théâtre n'existe pas. Mais si vous ne voulez pas, vous êtes Libres. Simplement, à un moment donné (qui est appelé le Déclic ou le Basculement), vous serez obligatoirement face à vous-mêmes. Face à vous-mêmes, c'est quoi ? C'est face à la Lumière, puisque vous Êtes la Lumière. Et à ce moment-là, vous apprécierez ce retour à la Lumière, même si l'instant d'avant, c'était effroyable parce que c'était la disparition, parce que ça brûle le corps, parce que c'est un feu dévorant qui dévore tout, d'Amour inextinguible et indicible, dont le moindre aspect incarné (même dans l'amour le plus idéal) n'est qu'un pâle reflet. Y a que les Communions, y a que les expériences d'Extase, de Communion avec un Double, quel qu'il soit, ou de Dissolution, qui vous ont permis d'approcher la réalité qui est, quand on quitte ce type de forme que vous avez, dans cette Dimension et dans cet enfermement. Mais tout le monde passera par ce moment, c'est-à-dire le Serment, la Promesse, ou si vous voulez, le Basculement, le moment où vous est rappelé ce que vous Êtes. Maintenant après, si vous décidez de rester dans l'expérimentation de la conscience, peu importe : vous êtes Libre. Mais comprenez bien que la Terre, elle, elle a décidé autre chose. Donc tout le monde sera Libéré, tout le monde vivra une Translation ou une Ascension. 

Mais il ne faut pas croire que le mot « Ascension », c'est aller en 5D, ou imaginer que vous êtes déjà en 4D. Ça n'a rien à voir avec cela. Le passage de 3D (3D dissociée) en 5D est la Libération. La Libération est un fait acquis pour l'ensemble de l'Humanité. Maintenant, vous Translatez où bon vous semble. Selon votre Vibration ou selon l'Absolu que vous Êtes, les conditions de ce passage sont profondément différentes. Je parle maintenant de la mort, je reviens à l'exemple d'avant, je ne parle plus de la Translation ou de l'Ascension : quelqu'un qui meurt et qui meurt apaisé, en ayant le sentiment d'avoir résolu toutes ses problématiques, il va laisser aussi bien son corps que les problématiques. Il va se retrouver, même si c'était dans l'astral, léger. Il aura plus de faculté de s'alléger encore plus et de s'approcher de la Lumière, pour aller voir de l'autre côté. Mais celui qui a passé trente ans de sa vie (et c'était le principe même de l'enfermement), par exemple, à ruminer une obsession, quand il sera mort, ça ne changera rien : il continuera à tourner dans son obsession. Il ne verra ni les anges, ni les désincarnés, ni les proches, qui sont venus l'accueillir. Il sera enfermé lui-même parce que le mental est enfermant. Le mental n'existe pas, là où nous Sommes. Le mental découle directement de l'enfermement. Le besoin d'expliquer, le besoin de comprendre, le besoin d'ordonner, le besoin de coordonner, le besoin de justifier : tout ça appartient à ce monde, mais pas quand vous êtes dans la Transparence. Donc, oui : Libération pour l'ensemble du système solaire. Oui : changement Dimensionnel, soit vers une 3D unifiée, soit vers un Absolu, soit vers une Dimension qui vous plait : ça, c'est votre, je dirais, choix, votre problème, éventuellement. Mais la Libération est un fait acquis et le plus important est la Libération. Après, vous faites ce que vous voulez. On embauche d'ailleurs. Les Archontes aussi parce qu'ils ont du mal à maintenir les derniers mondes qu'on va aller visiter bientôt.