Merci de votre visite

lundi 9 septembre 2013

Le plexus solaire : chaîne de ganglions




En étudiant le système nerveux de l’être humain, les biologistes ont mis en évidence que le système sympathique est constitué de centres qui s’étagent depuis le cerveau jusqu’à la base de la moelle épinière, et d’une partie périphérique formée d’un ensemble de nerfs et de ganglions réunis entre eux par des réseaux de filets nerveux appelés plexus. Le plexus solaire, situé au niveau de l’estomac, est l’un d ‘entre eux. Les ganglions du système sympathique se répartissent ainsi :

3 paires de ganglions intra-crâniens placés sur le trajet du nerf trijumeau,
3 paires de ganglions cervicaux en relation avec le cœur,
12 paires de ganglions dorsaux en relation avec les poumons et le plexus solaire,
4 paires de ganglions lombaires en relation avec le plexus solaire et, par le plexus solaire, avec l’estomac, les intestins, le foie, le pancréas, les reins,
4 paires de ganglions sacrés en relation avec le rectum, les organes génitaux et la vessie.

Cela fait donc 26 paires. Ce nombre 26 n’est pas dû au hasard. La Kabbale enseigne que 26 est le nombre des 4 lettres du nom de Dieu, le Tétragramme : Iod, Hé, Vav, Hé : puisque Iod = 10 – Hé = 5 – Vav = 6 et Hé = 5.

Le nom de Dieu est donc construit d’après les mêmes lois que celles qui régissent le système sympathique.

-          Les 2 groupes de 3 paires de ganglions intra-crâniens et cervicaux, qui sont en liaison avec le monde divin, correspondent au côté psychologique, mental et la Nature.

-          Les 12 paires de ganglions dorsaux, qui sont en liaison avec le monde spirituel, correspondent au côté physiologique de la Nature.

-          Les 2 groupes de 4 paires de ganglions lombaires et sacrés, qui sont en liaison avec le monde physique, correspondent au côté anatomique de la Nature.

Etudions chacun de ces groupes plus en détail :

-          2 fois 3 paires de ganglions intra-crâniens : le 3 est le nombre de Dieu, la Trinité du Père, du Fils et du Saint Esprit. C’est la Kabbale qui nous révèle les secrets de ce nombre, car elle étudie les principes, les facteurs qui agissent dans l’univers ; la Kabbale est en liaison avec la tête et répond à la question « qui » : qui a créé ? qui agit ?

-          12 paires de ganglions dorsaux ; le 12 est le nombre de l’univers créé par Dieu et symbolisé par les 12 constellations du zodiaque. C’est l’astrologie qui nous révèle ce nombre, car elle étudie les fonctions des organes du corps cosmique. L’astrologie est en liaison avec le cœur et les poumons et répond à la question « quand » ?

-          2 fois 4 paires de ganglions lombaires et sacrés : le 4 est le nombre de l’alchimie parce qu’il représente les 4 états de la matière : terre, eau, air et feu. L’alchimie répond à la question « quoi » ?

Ces 26 paires de ganglions du système sympathique sont donc divisés en 5 groupes. Es 5 groupes de ganglions sont liés aux 5 vertus du Christ ; la pureté, la justice, l’amour, la sagesse et la vérité dont le pentagramme est le symbole.

-          La pureté est liée aux 4 paires de ganglions sacrés qui constituent la base de la chaîne des ganglions, car la pureté est la base, le fondement.

-          La justice correspond aux 4 paires de ganglions lombaires (situés dans la région des reins à laquelle est liée la Balance, symbole de l’équilibre) en relation avec tous les organes de la nutrition : estomac, foie, intestins etc… Lorsque l’homme ne sait pas se nourrir correctement, l’équilibre est rompu, et les souffrances qui s’ensuivent révèlent que la justice a dû intervenir pour rétablir l’ordre.

-          L’amour est lié aux 12 paires de ganglions dorsaux. L’amour est une force qui nous dilate (et cette dilatation se retrouve dans les mouvements de la respiration) et qui nous lie à tous les êtres, à tout l’univers symbolisé par les 12 constellations du zodiaque.

-          La sagesse est liée aux 3 paires de ganglions cervicaux qui, par l’intermédiaire des nerfs cardiaques, sont en relation avec le cœur ; car la véritable sagesse vient du cœur.

-          La vérité est liée aux 3 paires de ganglions intracrâniens, car la vérité est le sommet, le but à atteindre.

La vérité, la sagesse, l’amour, la justice et la pureté nous mettent en contact avec toutes les forces harmonieuses de l’univers dont nous recevons les bénédictions. Chaque vertu améliore le fonctionnement des ganglions et des organes auxquels les ganglions sont liés, de même que chaque faute contre ces vertus trouble ce fonctionnement.

Des relations existent entre le système sympathique et le cerveau. Mais le cerveau ne peut agir directement sur les organes, il agit au travers d’un conducteur, le système orthosympathique, dont le plexus solaire est le centre le plus important. C’est pourquoi un Initié travaille à rendre consciente la liaison entre le plexus solaire et le cerveau, car une fois cette liaison réalisée, il peut atteindre et renforcer les organes de son corps physique.

Il existe un lien entre les états psychiques et les états physiques, par l’intermédiaire du plexus solaire, un sentiment de tristesse, par exemple, agit sur les voies sympathiques qui, ayant un rôle vasoconstricteur, commencent à contracter le système artériel. Cette contraction produite par la tristesse entrave donc la circulation du sang et, par conséquent aussi, la digestion, la respiration etc. Pour mettre au contraire en action les nerfs qui dilatent, on doit appeler la joie, l’amour et, chaque jour en se levant, dire : « Seigneur Dieu, notre Créateur, je Te remercie aujourd’hui de me trouver vivant et bien portant, de pouvoir respirer, marcher, chanter, regarder, entendre ... car ce sont des trésors inestimables ». Si les humains vieillissent tellement vite, c’est qu’ils ne savent pas comment appeler chaque matin la joie et l’amour.

Ce qui perturbe le plus le plexus solaire, ce sont les manifestations désordonnées du corps astral : la peur, la colère, la jalousie, l’amour passionnel. Et comme le plexus solaire est le réservoir des forces, la conséquence de cette désharmonie est une démagnétisation totale. Quand vous ressentez une frayeur ou un choc, vous êtes immédiatement vidé de vos forces, vos jambes ne vous soutiennent plus, vos mains tremblent, votre tête est vide, cela signifie que votre plexus solaire a épuisé ses forces. Mais si le plexus solaire peut se vider, il peut aussi se remplir, et c’est justement ce que le disciple doit apprendre ; comment remplir son plexus solaire.

Choisissez un grand arbre, adossez-vous à lui en plaçant votre main gauche dans votre dos, la paume appuyée contre le tronc de l’arbre, et la paume de votre main droite sur le plexus solaire. Vous vous concentrez sur l’arbre en lui demandant de vous donner des forces ; vous recevez ces forces par votre main gauche et vous les déversez par la main droite dans votre plexus solaire ; c’est une sorte de transfusion d’énergies.


Vous pouvez aussi renforcer votre plexus solaire en regardant et en écoutant couler une source, une cascade, une fontaine, ce sont là des méthodes en apparence insignifiantes, mais qui donnent de grands résultats ; on regarde parfois l’eau couler, mais inconsciemment, on ne se rend pas compte du travail que l’on pourrait faire grâce à elle pour son avancement spirituel. Si vous êtes chez vous, vous pouvez vous étendre sur un lit et placer vos deux mains sur le plexus solaire en imaginant que vous puisez des énergies du cosmos tout entier. Vous pouvez aussi plonger vos mains dans l’eau ou mieux encore, vos pieds. Lorsque vous vous sentez démagnétisé, troublé ou contracté, préparez de l’eau chaude, plongez-y consciemment vos pieds et commencez à les laver avec beaucoup d’attention. Et lorsque vous éprouvez des difficultés pour méditer, prenez aussi un bain de pieds, vous sentirez une harmonie s’installer dans le plexus solaire, et cette harmonie se reflétera sur le fonctionnement du cerveau.