Merci de votre visite

jeudi 5 septembre 2013

Si nous devenions végétariens…



L'humanité ne changera pas d'un seul coup; de même les végétariens ne deviendront pas tout de suite des anges. Je ne tombe pas dans l'exagération. Je ne vous conduirai jamais aux extrêmes. Mais je dirai que la famille végétarienne améliore sa destinée, son évolution, sa santé, ce qui ne veut pas dire qu'elle échappe à l'hérédité, aux déficiences et aux tares des grands-parents qui ont vécu dans les erreurs, mais elle purifiera beaucoup cette hérédité et quand elle la transmettra aux autres, le terrain sera déblayé; il y aura déjà en elle une nuance de pureté supérieure.

Il faut des volontaires. Ne croyez pas que tout sera réglé d'un seul coup; mais le végétarien enregistrera 50, 60, 70, 79 pour cent d'amélioration. Le pourcentage dépend de l'évolution de la personne.

Voilà pourquoi, si nous devenons des végétariens convaincus, éclairés, qui renoncent définitivement à la viande, nous donnerons un élan à toute l'humanité. Nous serons un groupe de gens qui propageront des ondes de pureté qui influenceront l'humanité dans sa direction vers des voies nouvelles. Tout ce qui assombrit le cerveau et fait voir les choses à travers des voiles, tout ce qui pousse l'homme à se jeter sur les autres diminuera, s'affaiblira de plus en plus. Les êtres deviendront aimables, doux et beaux. Un autre peuple viendra, le peuple de Dieu, qui recommencera à marcher d'après la première loi. Nous ne voulons pas imiter, ni ressembler à ceux qui veulent devenir les premiers sur terre et passer outre à tout. Nous verrons jusqu'à quand ils pourront agir ainsi et s'ils sont vraiment dans la paix et la joie, s'ils comprennent la vie. Ils constateront un jour qu'ils sont dans l'enfer et nous leur dirons alors: « Vous entretenez en vous les mauvais instincts par cette nourriture qui les éveille tous. Si vous ne voulez pas les cultiver et souffrir, revenez-en à la première loi de Dieu, à la pureté absolue qui commence par la nourriture.»

Il serait très long de vous expliquer qu'il y a beaucoup de sortes de nourritures ; que l'odeur est un aliment pour certains esprits, la couleur, les sons, pour d'autres. Voilà pourquoi, mes chers frères et sœurs, ceux qui étudiaient et savaient cela on mis l'encens en usage dans les églises, les fumigations, la musique religieuse, car cela constitue une nourriture pour certaines cellules humaines.

Certaines de nos cellules n'ont pu se développer jusqu'à ce jour, car nulle part on ne leur donne de la nourriture. Par exemple, la musique devient tellement inférieure que les cellules supérieures sont privées de nourriture. Il faut des sons, des couleurs, des odeurs qui composent une nourriture nouvelle et spirituelle. Cette nourriture, on la trouvera dans l'Enseignement et la musique du Maître Peter Deunov.

Jésus disait: «Ce n'est pas seulement avec du pain que se nourrit l'homme, mais avec chaque parole divine.» Si nous posons la question: vivons-nous en nous nourrissant de cette nourriture? nous ne savons pas y répondre. Les hommes sont malheureux et plongés dans des souffrances atroces ; j'en connais de très bons qui sont plongés dans de très grandes souffrances. Pour en sortir, il faut qu'ils enlèvent aux cellules la possibilité de trouver la nourriture inférieure qui les lie avec tout ce qui est infernal, avec l'enfer. Coupez de tels liens et vous recevrez des communications avec des mondes très évolués.

Savez-vous que celui qui a compris ces choses, vous pouvez lui donner de l'or, le punir, le tuer, il ne voudra pas manger de viande ? On a assassiné les pauvres Albigeois parce qu'ils ne voulaient pas tuer les brebis, ni les poules, parce qu'ils voulaient être purs. Pourtant, ce qu'ils mangeaient ne regardait personne.

Je pourrais demander aux savants et aux moralistes: jusqu'à ce jour, les enseignements de morale ont-ils manqués ? Et les églises, les écoles et les universités ? Il y en a eu partout, de tous temps. Alors, pourquoi cette pauvre humanité, qu'on veut changer de tous cotés, reste-t-elle semblable à ce qu'elle fut, en dépit des églises, des écoles et des professeurs ?

L'humanité reste dans ce pétrin où nous la voyons se débattre parce qu'elle mange de la viande. Je vais plus loin: on peut augmenter autant qu'on voudra le nombre des églises et des universités, cela ne changera rien, les hommes continueront à se massacrer, à être rusés, à se tromper mutuellement, comme dans le passé. Si vous ne me croyez pas, je vous souhaite de vivre encore quelques siècles pour le vérifier.

Je vais encore plus loin. Je trouve dérisoires tous les remèdes employés, que ce soient des livres, des conférences, des églises, des universités. Tant qu'il n'y aura pas l'amour, les hommes seront toujours poussés à transgresser lois.

Quel amour peut-on trouver chez les carnivores ? Quelles sociétés sont les leurs? Ce sont des sociétés fondées sur des ruses et des mensonges. Il s'agit de loups, de serpents, de fauves, qui se sont concertés pour former des sociétés. Ce ne sont que des apparences de société: les membres se mangent entre eux. S'ils cessent un jour de nourrir ce coté, il est possible qu'après quelques siècles l'humanité changera. Pourquoi ? Parce que les hommes ne seront plus poussés à se chamailler. Ils répondront à ceux qui viendront les exciter: «Laisse-moi donc méditer. - Mais ils vont te prendre ta place, ton argent. - Laisse-moi!» Dans ces conditions, il sera difficile d'aller devant la justice ou de se battre.

Quand vous voyez des végétariens se quereller, ils sont vaincus tout de suite. Ils vont se coucher, épuisés. Vous me demandez: «En est-il ainsi avec vous, frère Michaël? -Oui (rires). C'est pourquoi j'évite toutes discussions et je vous raconte des histoires. Je n'ai pas de forces pour me battre, car je ne mange pas cette nourriture qui les donne.» C'est magnifique! Essayez d'accéder aux premières places dans la société, vous verrez ce qui vous attend si vous n'êtes pas «carnivores». Si vous poursuivez ce but, soyez carnivores. Bien sûr, je ne vous le conseille pas; vous seriez vainqueur en apparence, mais vaincu en réalité. Plus tard, il y aura une autre science pour se battre. Ceux qui savent diriger la foudre et la lumière les projetteront et tous seront aveuglés. Ou bien, ils vous endormiront par leur douceur. Voilà ce que notre Maître dit: «Lorsque les gens magnifiques seront plus nombreux que les fauves, face à toute une armée, ils lutteront d'une autre façon: ils enverront le sommeil et l'armée s'endormira...» Victoire magnifique. Les ennemis s'endormiront et, au réveil, constateront que leurs armes ont disparu. Est-ce possible? Oui, avec l'amour et cet Enseignement prodigieux qu'apporte le Maître Peter Deunov.

Oui et dans la nouvelle vie, dans cette propriété que je suis allé visiter, ce sera possible. Cette propriété n'a pas 70 hectares, mais 150. On est en train de préparer des maisons pour vous, que les frères et sœurs pauvres ne s'inquiètent pas tellement. C'est tout près d'ici, dans un endroit ravissant. On y voit le lever du soleil, à 30 kilomètres d'ici, près de Chantilly. Là-bas, comme nous allons en parler, il y a des frères qui apporteront leur imprimerie et il y aura bientôt une cité, qui aura pour nom Izgrev.


Dans cette cité, personne ne mangera de la viande et personne ne fumera. Il y aura un peu de vin vieux pour se réjouir. Réfléchissez. Libérez-vous de tout ce qui est inutile, mais ne restez pas dans la rue car ce ne sera pas tout de suite. Là vous chanterez autant que vous voudrez. L'école musicale sera ouverte, avec la paneurythmie. Il y aura aussi l'alchimie, la graphologie, la pédagogie, etc., et vous serez libres d'y venir quand vous voudrez. Il y a tout; une forêt où vous pourrez vous promener, les terrains pour le tennis, la paneurythmie et les légumes et les fruits.