Merci de votre visite

vendredi 1 novembre 2013

Concentration et méditation



S’il y a une chose que vous devez savoir, c’est que toutes les pensées les plus faibles et les plus insignifiantes soient-elles, sont une réalité. On peut même les voir, et il y a des êtres qui les voient. Évidemment, dans le plan physique, la pensée est invisible et insaisissable, mais elle est réelle, et dans sa région, avec les matériaux subtils dont elle est faite, c’est une créature vivante et même agissante. L’ignorance de cette vérité est la cause de beaucoup de malheurs : les humains ne voient pas, ne sentent pas que la pensée travaille, qu’elle construit ou bien qu’elle déchire et démolit, et ils se permettent de penser n’importe quoi, sans savoir qu’ils se barrent ainsi le chemin de l’évolution. La puissance la plus formidable que Dieu pouvait accorder, c’est à l’esprit qu’Il en a fait don. Et comme chaque pensée est imprégnée de cette puissance de l’esprit qui l’a créée, évidemment elle agit. Sachant cela vous pouvez devenir des bienfaiteurs de l’humanité. A travers l’espace, jusque dans les régions les plus lointaines, chacun peut envoyer ses pensées comme des messagères, des créatures lumineuses qu’il charge d’aider les êtres, de les consoler, de les éclairer, de les guérir. Celui qui fait consciemment ce travail pénètre peu à peu les arcanes de la création divine. 
Vous devez vous habituer à vous concentrer chaque jour sur les sujets les plus élevés. L’esprit est une puissance formidable, mais personne ne croit à cette puissance, et savez-vous pour quelle raison? Parce qu’on a fait l’essai une fois pendant une minute, et quand au bout d’une minute, on a vu que rien n’avait changé, on s’est dit : «Pourquoi perdre son temps? L’esprit est inefficace.» En réalité on n’a rien compris du tout. Il faut savoir que si la pensée ne peut rien et l’esprit non plus, c’est que la matière est devenue tellement opaque, dure, terne, que pour la changer, la rendre sensible et subtile, il faut des milliers d’années. Et comme on n’a pas encore commencé ce travail, la matière oppose une résistance très forte. Si l’homme avait déjà travaillé dans ce sens, son corps physique serait à présent beaucoup plus souple, perméable à la pensée, facile à éduquer. Ce travail aurait permis à la lumière, à l’esprit, de pénétrer la matière. 
Un des meilleurs exercices de concentration que je vous ai donnés est la méditation devant le lever de soleil : vous vous concentrez sur le soleil sans laisser entrer en vous aucune autre pensée, et vous restez là un long moment dans une attitude sacrée. Si vous arrivez à le faire correctement, vous vous sentirez bientôt renforcé, éclairé, comblé. Et si vous avez un organe malade, par exemple, vous pouvez contribuer à l’amélioration de son état en projetant sur les cellules des rayons solaires… des rayons de lumière, d’amour, de bonté, de vitalité et de joie.


La méditation
La méditation est un exercice de la pensée par lequel vous vous efforcez de vous élever le plus haut possible dans le monde spirituel. C’est un exercice difficile. Pour vous y aider, imaginez que vous gravissez une montagne, dont vous cherchez à atteindre le sommet : cette image vous amènera vers une autre montagne au-dedans de vous. Le sommet de cette montagne , la Science initiatique l’appelle le plan causal. En faisant des efforts pour vous élever jusque-là, non seulement vous aurez les plus grandes possibilités de réaliser vos pensées et vos désirs les meilleurs, mais intérieurement vous vous sentirez invulnérable.

La méditation est une question psychologique, philosophique, un acte cosmique de la plus haute importance. Et une fois que le disciple a goûté la saveur de ce monde supérieur, sa conviction se renforce et il sent que ses facultés commencent à lui obéir : quand il veut mettre sa pensée en marche, elle se déclenche, quand il veut l’arrêter, elle s’arrête, comme si les cellules de l’organisme tout entier avaient décidé de se soumettre.

Pour méditer il faut connaître la nature du travail psychique. Par exemple on ne doit jamais exiger du cerveau de se concentrer brusquement sur un sujet, sinon on violente les cellules nerveuses, on les bloque et on a mal à la tête. La première chose à faire, c’est de se détendre et de rester pour ainsi dire passif, tout en surveillant cet apaisement de toutes les cellules. Bien sûr sans entraînement on n’y arrivera pas si vite, mais à la longue il suffira seulement de quelques secondes. Il faut donc travailler tout d’abord avec la douceur, la paix, l’amour, et surtout ne pas forcer. Voilà le secret d’une bonne méditation. Et c’est au moment où vous sentez que votre système nerveux est bien disposé, bien rechargé (car cette attitude passive permet à l’organisme de reprendre des forces), que vous pouvez orienter votre pensée vers le sujet choisi.


Pour pouvoir faire le travail chaque jour sans fatigue, chaque jour être prêt, actif, dynamique, disponible pour réaliser de grands travaux, il faut savoir s’y prendre correctement avec son cerveau. C’est très important. Si vous voulez continuer pendant de longues années vos activités spirituelles, désormais faites attention, ne vous précipitez pas d’un seul coup sur un sujet, même si vous l’aimez, même s’il vous tient à cœur. Commencez doucement, tranquillement. Plongez-vous dans l’océan de l’harmonie cosmique afin de puiser des forces. Et quand vous vous sentez enfin rechargé, allez-y, lancez-vous dans un travail auquel tout votre être participe. Oui, car c’est non seulement l’intellect, mais votre corps tout entier, tout le peuple de vos cellules qui doit être mobilisé pour faire le travail spirituel.