Merci de votre visite

mardi 10 décembre 2013

Des limites à la liberté d'expression?



« Quand un homme a empiété sur le terrain du voisin, qu'il ne l'a pas payé exactement, qu'il lui a donné quelques coups ou dit des injures, toutes les lois sont contre lui et il est condamné.

Mais si, par ses écrits, ses paroles ou son exemple, il a fait perdre la foi, l'espérance et l'amour à des milliers de personnes, s'il les a incitées à la débauche, à la violence, là, la justice le laisse tranquille. Chacun est libre d'exprimer ses pensées et ses désirs, même les plus scabreux, sans se préoccuper des conséquences que cela peut avoir sur la destinée de certains êtres plus faibles, plus influençables. Des bijoux volés, des vitres cassées, ah ça, oui, c'est important,... mais des âmes et des esprits plongés dans le doute, la révolte et le désarroi, ce n'est pas grave?... C'est ainsi que les plus grands criminels se promènent librement, et s'ils sont artistes, écrivains, cinéastes, on leur décerne même des prix! La santé spirituelle d'une société ne compte pas, on peut la laisser abîmer ou détruire, tandis que les biens physiques, matériels, tout est prévu pour les protéger: les commissariats, les tribunaux, les prisons...

Vous direz : "Comment! mais les gens doivent pouvoir exprimer librement leurs idées: lorsqu'à certaines époques on persécutait les penseurs, les philosophes, les artistes, ce n'était pas mieux."

Oui, bien sûr, je sais, tant que les humains n'ont pas tellement de critères pour juger de ce qui est réellement bon ou mauvais, il vaut certainement mieux qu'on laisse tout le monde s'exprimer. Mais j'attire ici l'attention de tous les créateurs sur leur responsabilité. Je les préviens, en leur disant ceci: "Vous avez la chance d'être libre, mais la liberté n'est pas un but en soi, et votre devoir est de réfléchir aux effets que vos oeuvres produiront sur les autres. Sachez que même si la justice humaine vous laisse tranquille, la justice divine, elle, vous tiendra responsable."

Lorsque vous arriverez un jour dans l'autre monde et qu'on vous montrera que vous avez causé tel et tel dégâts chez les êtres, vous aurez beau protester en disant que vous n'avez pas fait tout ce mal, on vous répondra: "Si, ces personnes ont souffert à cause de vous, vous avez introduit le trouble dans leur tête, dans leur coeur, vous les avez poussées à faire des expériences risquées, sans les prévenir des dangers qu'elles couraient, vous êtes coupable et vous serez puni."


Vous devez vous servir de vos dons pour éclairer les êtres, éveiller en eux l'amour, la confiance, le désir de s'améliorer. Sinon, sachez que non seulement vous serez puni, mais dans une prochaine incarnation, vous serez privé de ces dons. »