Merci de votre visite

dimanche 15 décembre 2013

L’eau, Matrice de la Vie / Ses Pouvoirs


 Celui qui veut entrer dans les secrets de la nature doit s’efforcer de comprendre l’importance de l’eau, méditer sur son origine, ses propriétés, sa puissance, tout ce qui est caché en elle. On se comporte si négligemment envers l’eau !... on ne la considère pas, on ne l’apprécie pas. Vous direz : « Mais si, on l’apprécie, tous les humains reconnaissent qu’elle est indispensable ». Oui, instinctivement, mécaniquement, inconsciemment. Mais c’est dans leur conscience que l’eau doit prendre une valeur nouvelle, afin de devenir un facteur puissant pour leur vie psychique, leur vie affective et mentale.

Combien de gens, je l’ai constaté, restent devant une rivière, un lac ou la mer, aussi insensibles que devant un décor quelconque ! Cette eau ne leur dit rien, c’est comme s’ils ne la voyaient pas ; Ils ne se préoccupent vraiment de l’eau que lorsqu’il y a des inondations, ou qu’elle vient à manquer, et alors ils se demandent comment ils vont pouvoir faire la cuisine, la vaisselle, se laver ou arroser leur jardin… C’est extraordinaire ! Comment ne pas s’émerveiller, comment ne pas tressaillir de joie devant cette matière tellement limpide, cette manifestation du principe féminin, de la Mère divine qui nous enveloppe de sa pureté, de sa clarté ? Et après on s’imagine qu’on va élucider les mystères de l’univers ! Il faut enfin commencer à comprendre ce que représente l’eau dans la nature et décider de travailler avec elle pour transformer, enrichir sa vie intérieure.

Le livre de la Genèse commence par le récit de la création du monde. Mais avant de décrire comment sont apparus tous les éléments de l’univers : le soleil, la lune, les étoiles, la végétation, les animaux et l’homme, Moïse écrit une phrase qui ne peut être interprétée qu’à la lumière de la Science initiatique. « Et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux ». Pourquoi au-dessus des eaux ? Parce que ces eaux représentent le chaos, la matière originelle informe que l’esprit de Dieu, le feu primordial, a pénétrée pour la fertiliser. L’eau est la matrice de la vie : la vie est sortie de l’eau, mais grâce au feu. Elle est donc le symbole de la matière première sur laquelle l’esprit travaille pour qu’elle produise des formes, car la première caractéristique de l’eau est son adaptabilité.

Une autre caractéristique de l’eau est sa faculté d’imprégnation. Le soleil et les étoiles l’imprègnent de leurs rayons, la terre de ses substances ; et les pierres, les plantes, les animaux, les hommes, et même les esprits du monde invisible qui entrent en contact avec elle, lui communiquent leurs propriétés et leurs influences. C’est pourquoi, d’après certaines traditions, il est déconseillé de laisser des récipients d’eau sans couvercle pendant la nuit, car des esprits malfaisants qui rôdent autour des demeures déposent, en passant, des émanations capables de rendre malades ceux qui pourraient la boire. Et il est certain qu’une eau exposée à la lune ne produit pas les mêmes effets que l’eau exposée au soleil, parce que la lune et le soleil n’exercent pas du tout les mêmes influences. Il vaut mieux aussi ne pas boire de l’eau puisée près des lavoirs, des abattoirs ou des cimetières. Et si une dispute éclate à côté d’un récipient d’eau, ne la prenez pas pour faire votre repas, car elle a absorbé les vibrations négatives produites par la violence qui s’est déchaînée auprès d’elle. Les créatures, les conditions modifient ce milieu universel qu’est l’eau, et c’est ainsi que l’homme peut lui communiquer ses maladies physiques et même psychiques qu’elle ira porter ailleurs.

Vous comprendrez encore mieux ce pouvoir absorbant de l’eau si vous pensez à  la manière dont on utilise, par exemple, les plantes médicinales. Les plantes médicinales ont besoin d’eau pour libérer toutes leurs vertus. Vous les faites bouillir, infuser, macérer… et ensuite vous buvez l’eau. Pour bénéficier de ses propriétés vous ne mangez pas la plante, vous vous contentez de boire l’eau dans laquelle elle a trempé. C’est donc bien que l’eau est imprégnée de ses propriétés, elle lui a tout pris… ou presque. Alors pourquoi ne pas apprendre à utiliser ce pouvoir de l’eau pour influencer votre vie psychique ? Lorsque vous êtes dans un état de grande fatigue, prenez un bain, ou même seulement lavez-vous les mains avec la conscience que l’eau absorbera votre fatigue ; vous vous sentirez dégagé. Faites de même si vous vous sentez troublé, triste, malheureux ; l’eau emportera vos soucis et vos chagrins. En revanche, dans un moment où vous vous sentez particulièrement heureux, inspiré, dilaté, attendez quelques heures avant de vous laver, même les mains ; et ne prenez surtout ni douche, ni bain. Car si l’eau a la propriété d’absorber les éléments négatifs, elle a aussi celle d’absorber les éléments bénéfiques.

L’eau est également un excellent transmetteur d’ondes. Qui ne s’est pas amusé à jeter des cailloux dans l’eau ? Tous ont vu se former, autour du point de chute, des cercles concentriques qui se propagent à la surface. Mais qu’ont-ils compris ? Il y a autre chose à faire avec l’eau que d’y jeter des cailloux, ou des hameçons et des filets pour attraper des poissons, des grenouilles… Ou de vieux souliers ! Puisqu’elle est un transmetteur d’ondes parmi les meilleurs, vous pouvez, en plongeant un doigt ou la main dans l’eau, faire un travail par la pensée pour envoyer à travers l’espace des ondes de lumière, d’amour et de paix.

Vous pouvez aussi introduire de bonnes influences dans l’eau que vous allez boire. Après vous être bien lavé les mains, prenez un verre d’eau pure, de préférence de l’eau de source, tenez le verre dans la main gauche et plongez-y un ou plusieurs doigts de la main droite en vous concentrant sur une qualité que vous aimeriez acquérir, un progrès que vous voudriez réaliser. Ensuite, buvez cette eau. Des mages blancs ont pu rendre la santé à des malades en leur donnant à boire de l’eau qu’ils avaient ainsi magnétisée. Mais vous, même si vous vous exercez à magnétiser de l’eau, ne vous imaginez pas que par ce moyen vous allez tout de suite guérir des malades ; ce serait très présomptueux. Je ne vous donne cette méthode que comme un exercice ; buvez vous-même cette eau, ou servez-vous en pour arroser vos fleurs.

Et puisque l’eau possède un tel pouvoir d’absorption et de conservation, elle est le dépositaire d’innombrables secrets. L’histoire entière de l’humanité est inscrite en elle, dans les rivières, les lacs, les océans. Car tout ce qui existe laisse des traces, et dans l’eau demeurent toutes les empreintes des êtres, des objets, des événements. Ce sont comme des clichés qui sont conservés. En apparence il ne reste plus rien du passage d’un navire, l’eau se referme derrière lui et reprend son aspect habituel. Mais en réalité ce passage est inscrit, tout est inscrit ; les batailles navales, les naufrages, etc. Et comme ils se sont déroulés. L’au coule à la surface de la terre et dans ses profondeurs, elle se rassemble dans la mer, elle s’élève dans l’atmosphère et parcourt des espaces infinis ; elle est le grand médium magique qui traverse et imprègne l’univers. Prenez de l’eau dans vos mains ; si vous savez l’écouter, elle vous parlera de la terre, de la mer et du ciel, mais surtout elle vous révélera ses pouvoirs. Et ces pouvoirs sont immenses ; vous ne savez pas encore toutes les bénédictions que l’eau peut vous apporter par sa présence auprès de vous. Dès le matin, déjà, quand vous ouvrez les yeux, vous devez penser à l’eau et commencer votre journée avec elle.

Il ne suffit évidemment pas de se laver les mains, le visage ou le corps entier pour se débarrasser de ses impuretés. Mais l’usage de l’eau peut réellement aider celui qui a décidé d’entreprendre un véritable travail de purification. Le sacrement du baptême, les ablutions, les bains rituels…. toutes ces pratiques des diverses religions sont fondées sur un savoir millénaire concernant les pouvoirs de l’eau, ainsi que les moyens d’exalter ces pouvoirs, et concernant le bain je vous donne une méthode.

Vous prenez une certaine quantité de sel que vous préparez dès le matin en allumant un cierge ou une veilleuse, en brûlant de l’encens et en prononçant des formules pour le consacrer à la pureté absolue, à la Mère divine, à l’Esprit cosmique, à toutes les Intelligences célestes, afin de lui conférer des vertus purificatrices. Au moment d’entrer dans le bain, vous jetez dans l’eau ce sel que vous avez consacré et vous prononcez quelques paroles pour sanctifier l’eau par la vertu du sel ; puis vous vous dressez à la Mère divine en lui disant : « O Mère divine, j’admire cette eau qui est un reflet de Toi ; je t’en prie, sanctifie-la pour qu’elle emporte toutes mes impuretés, mes maladies, mes faiblesses, afin que je puisse mieux servir mon Père céleste. » Ensuite, vous touchez l’eau avec beaucoup d’amour en parlant aux créatures qui l’habitent ; « O ondines, comme vous êtes belles et cristallines ! Recevez-moi, acceptez-moi et travaillez sur moi pour enlever tout ce qui n’est pas en harmonie avec  le monde divin ». Dans un broc vous prenez de cette eau que vous avez bénie, afin de la faire couler sur vous une fois que vous aurez fini de vous laver. Enfin, vous entrez dans l’eau avec beaucoup d’amour, beaucoup de respect, et vous vous savonnez trois fois. Quand vous avez terminé, vous faites couler sur vous l’eau que vous avez recueillie dans le broc. Et enfin vous remerciez toutes les entités qui ont participé à ce travail de purification.  

Vous direz : « Parler à l’eau pour la bénir, la consacrer, est-ce vraiment nécessaire ? » On trouve déjà des formules de consécration dans les langues les plus anciennes, ce qui prouve que ces pratiques remontent très loin dans le temps. Pourquoi ces formules ? Evidemment, le plus important, c’est ce qui émane de vous, car les émanations sont un langage universel que les esprits savent traduire. Les couleurs qui sortent de l’homme sont l’expression de ses pensées, de ses sentiments, et c’est donc un langage que toutes les créatures invisibles comprennent immédiatement, elles n’ont pas besoin de paroles. Mais dans le plan physique la parole est essentielle, et c’est pourquoi il est nécessaire de prononcer des formules. Si vous pensez une formule sans la prononcer, les forces s’accumulent uniquement dans le plan mental et il n’y a pas de réalisation dans le plan physique. Un papier écrit par vous n’a de valeur que s’il porte votre signature, et la parole est comme une signature.

Maintenant, que ce soit bien clair. C’est exercice que je viens de vous donner est une cérémonie magique et elle n’aura de véritable efficacité que si, dans tous les actes de votre existence quotidienne, ainsi que dans vos sentiments et vos pensées, vous inscrivez sincèrement la purification comme le seul travail qui vaille la peine d’être entrepris. Dans la vie spirituelle on ne s’amuse pas à manipuler des objets, à prononcer des invocations, car non seulement c’est inefficace, mais c’est même dangereux. L’apprenti sorcier qui croit pouvoir imposer sa volonté aux puissances du monde invisible pour se servir d’elles, s’expose à devenir leur victime. Alors, commencer ce travail avec l’eau en prenant d’abord conscience qu’elle est vivante et habitée par des entités très pures. Lorsque vous allez dans la nature vous promener près des cascades et des rivières, boire l’eau des sources, vous baigner dans un lac ou dans la mer, tâchez de trouver la bonne attitude, en sachant que les entités qui les habitent ne seront bien disposées envers vous que si vous avez pour elles considération et amour. Par exemple, si vous voulez vous baigner, et surtout dans un lac, ne le faites pas dans n’importe quelle disposition d’esprit. Demandez l’autorisation aux entités de l’eau car, en vous baignant, c’est comme si vous vous débarrassiez de vos impuretés dans leur demeure et vous devez être conscient que vous pouvez les indisposer. Soyez donc vigilant.

Tout en gardant vos mains dans l’eau, vous pouvez aussi former des images : vous vous baignez dans un lac de haute montagne, le lac le plus pur, le plus cristallin, et vous communiez avec sa fraîcheur, sa pureté… Si vous faites cet exercice avec un sentiment sacré, vous sentirez votre corps vibrer en harmonie avec toute la nature, vous serez allégé, purifié, et même votre cerveau fonctionnera mieux. Après un exercice pareil, que de changements. Mais à la condition que ce facteur le plus puissant, la pensée, se mette au travail. Tout ce que Dieu a créé peut, grâce à la pensée, vous servir à vous purifier, à vous renforcer et à vous donner une meilleure compréhension des choses. Et puisque l’eau est, parmi les quatre éléments, celui qui se mêle le plus intimement à notre organisme, nous pouvons aussi, en la buvant, établir des communications avec les forces pures de l’univers et absorber les éléments qu’elle contient. Mais pour cela, évidemment, il faut la boire lentement, par petites gorgées avec la conscience que nous absorbons le sang de la nature qui abreuve et nourrit tous les êtres. Car de même que le sang circule à travers nos artères et nos veines, l’eau circule à travers les artères et les veines de la terre pour l’alimenter.

L’eau est blanche et le sang est rouge. Le rouge et le blanc sont les deux couleurs de la même énergie divine manifestée à travers les deux principes ; blanc pour la femme, rouge pour l’homme, dans le plan spirituel ; et l’inverse ; rouge pour la femme et blanc pour l’homme, dans le plan physique. Quand les alchimistes ont voulu représenter les deux principes, ils ont pris pour symboles le soleil qui est rouge et la lune qui est blanche. En réalité, le sang qui est rouge et l’eau qui est blanche ne sont pas deux principes distincts, mais les deux pôles du même principe féminin. L’autre principe, le principe masculin, c’est le feu, et son autre pôle la lumière. Le fer est rouge et la lumière est blanche, mais ils sont de même nature. On peut dire qu’ils sont frère et sœur, mais aussi que l’un engendre l’autre. La lumière sort du feu c’est le feu qui la fait naître, tandis que le sang vient de l’eau, c‘est l’eau qui produit le sang. Le blanc produit le rouge en bas et le rouge produit le blanc en haut.

Buvez de l’eau en pensant que dans votre corps aussi elle se transforme en sang porteur de vie. Méditer longuement sur cette idée et dites à l’eau : « Toi qui nourris toutes les créatures, révèle-moi les secrets de la vie éternelle ».