Merci de votre visite

mardi 25 mars 2014

Exercices de gymnastique de Maître Deunov




Le Maître Peter Deunov donnait toujours des méthodes très simples. Il avait fait des études de médecin aux Etats-Unis, mais ce n’est pas pour autant qu’il employait des termes scientifiques impressionnants ou prescrivait des remèdes compliqués. Il n’avait confiance qu’en ce qui est simple et naturel. Et il conseillait par exemple de boire chaque matin de l’eau chaude bouillie car, en purifiant l’organisme, cette simple eau chaude le met à l’abri de certaines maladies et le guérit de troubles qui sont sans grande gravité, comme les maux de têtes ou les crises de foie, mais qui empoissonne la vie quotidienne.

Le Maître a également indiqué les exercices de gymnastique à faire chaque matin après le lever du soleil, soit collectivement, soit individuellement chez soi. Ces mouvements sont très simples et faciles à exécuter par n’importe qui. Ils entretiennent la souplesse du corps physique, harmonisent les cellules et renforcent l’organisme. "Pourquoi ne faites-vous pas les exercices de gymnastique ?" demandait parfois le Maître à certains frères et sœurs. "Nous avons des rhumatismes, disaient-ils, et faire ces exercices nous fait souffrir, nous ne pouvons pas – Si, disait le Maître, essayez, faites-les, bientôt ça ira mieux, vous verrez". Et c’est ce qui se produisait.

Le Maître connaissait les bons effets de ces exercices qu’il nous avait indiqués, alors vous aussi, prenez-les au sérieux. Vous direz que vous les faites déjà depuis des années et qu’ils n’ont rien changé pour vous. En apparence, c’est peut-être vrai, mais que de maux vous avez évités grâce à eux ! Vous mangez, vous buvez, vous marchez, vous dormez, vous respirez et vous n’avez pas l’impression que cela produise de grands effets dans votre vie. Mais ne mangez pas, ne buvez pas, ne marchez pas, ne dormez pas, ne respirez pas et vous viendrez m’en donner des nouvelles ! Alors, si vous parvenez à faire les exercices de gymnastique plus consciemment, en comprenant l’importance de tous ces gestes pour votre santé, pour votre équilibre, vous vous sentirez plus capable d’affronter certaines conditions difficiles de la vie.

Le Maître disait qu’il ne faut jamais accepter l’inertie. Même handicapé, malade, chacun doit essayer de faire au moins un geste, un pas. Et s’il lui est momentanément impossible de faire le moindre mouvement physique, il a encore la possibilité de se servir de la pensée pour imaginer qu’il se déplace et agit exactement comme avant ce travail de la pensée déblaie le chemin, creuse un sillon, créent ainsi les conditions favorables pour le retour de l’activité normale. Mais ces exercices de gymnastique ne doivent pas être uniquement considérés comme des exercices physiques, car chaque geste que nous faisons a des répercussions dans les plans subtils. Donc, en les exécutant, on peut accompagner chaque exercice d’une formule appropriée qu’on récite mentalement. Alors, voici ces exercices ; chacun se fait six fois, accompagné chaque fois de la formule.

Premier exercice : vous élevez les bras au-dessus de la tête, puis en fléchissant légèrement les genoux, vous les abaissez tout le long du corps jusqu’aux pieds, en disant : "Que toutes les bénédictions du Ciel se déversent sur moi et sur le monde entier, pour la gloire de Dieu". Vous n’appelez pas les bénédictions divines seulement sur vous, mais aussi sur tous les êtres humains. Et vous les aidez. Si vous ne faites les choses que pour vous-même, c’est petit, limité. Pourquoi toujours seulement soi-même ? Pourquoi être tellement avare et ne jamais savoir prononcer quelques mots bénéfiques pour les autres ? Tant qu’on ne saura pas travailler avec les forces divines, on se heurtera éternellement aux mêmes difficultés.

Deuxième exercice : vous remontez vos mains depuis les pieds jusqu’au-dessus de la tête en prononçant : "Que toutes mes cellules soient magnétisées, vivifiées, ressuscitées, pour la gloire de Dieu" Ainsi tout un courant de vie nouvelle traverse vos cellules.

Troisième exercice : vous projetez ver l’avant tantôt un bas tantôt l’autre comme si vous nagiez, en disant : "Que je puisse nager dans l’océan de la lumière cosmique, pour la gloire de Dieu". Oui, toujours pour la gloire de Dieu, pour rien d’autre.

Quatrième exercice : vous placez vos deux bras à l’horizontale, puis vous les projetez d’un côté et de l’autre, comme si vous fauchiez, en disant : "Que tous les liens maléfiques soient coupés, rompus, pour la gloire de Dieu". Les humains n’ont pas conscience des relations qu’ils entretiennent avec les régions inférieures. Ils sont là manger, à boire et à s’amuser tranquillement, mais la réalité c’est qu’ils sont ligotés, ils traînent des ficelles, des pelotes entières. Ils doivent occuper ces liens, ils doivent se libérer, pour la gloire de Dieu.

Cinquième exercice : "Que l’équilibre parfait s’installe en moi, pour la gloire de Dieu". Cet exercice se fait alternativement sur la jambe gauche et sur la jambe droite. Et vous devez bien vous concentrer sur chaque mouvement, car si vous pensez à autre chose, vous risquez de perdre l’équilibre. Pour tenir en équilibre, i faut être entièrement concentré sur un point, que rien d’autre ne vienne vous distraire. Le centre de l’équilibre se trouve dans les oreilles qui sont le symbole de la sagesse. Garder l’équilibre nécessite d’être sage, raisonnable. Celui qui ne vit pas raisonnablement, fait toujours basculer quelque chose.

Sixième exercice : vous posez un genou à terre, vous ramenez les mains vers le visage puis vous les écartez en disant les paroles : "Que tous les ennemis de la Fraternité Blanche Universelle soient rejetés, expulsés, par la gloire de Dieu" Et quand je mentionne ici la Fraternité blanche Universelle, il ne s’agit pas de cette poignée d’êtres qui font partie de l’association qui porte ce nom, mais de la Grande Fraternité Blanche Universelle en haut qui est formée de tous les saints, les prophètes, les Initiés, les grands Maîtres, les hiérarchies angéliques. Et les ennemis de la Fraternité Blanche Universelle, ce ne sont pas des hommes et des femmes, ce sont des esprits ténébreux qui entrent en eux pour se manifester et détruire le travail divin. On a donc le droit de les chasser. Car ce n’est pas aux hommes que nous déclarons la guerre, amis aux esprits du mal qui agissent à travers les hommes. Comme le dit saint Paul : "Nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang… mais contre les esprits méchants dans les lieux célestes".

Septième exercice : vous jetez le haut du corps et les bras en avant, puis en arrière, en disant : "Que la souplesse s’installe dans mes organes et mes cellules, pour la gloire de Dieu". Vous devez essayer de vous pencher le plus possible en arrière, mais en faisant attention de ne pas tomber. Oui, il faut s’exerce.

Enfin, huitième exercice : vous amenez les bras au-dessus de la tête, puis vous les redescendez de chaque côté du corps en disant : "Que toutes les bénédictions du Ciel se déversent sur moi et sur le monde entier, pour la gloire de Dieu".

Pendant ces exercices efforcez-vous d’harmoniser la respiration avec les mouvements exécutés : inspirez quand vous levez les bras, retenez l’air un instant, et n’expirez qu’au moment où vous vous baissez. Donc, inspirer quand le corps s’étire et expirer lorsqu’il se plie. En liant correctement les gestes et la respiration, vous trouverez mieux leur sens et vous aurez de meilleurs résultats. En apparence ce sont là des exercices insignifiants parce qu’ils sont faciles à exécuter. Et, en effet, on peut les répéter pendant des années sans obtenir d’autres résultats que de garder une certaine souplesse du corps physique. C’est très bien mais ce n’est pas suffisant dans la Science initiatique, il est dit que tout ce que nous faisons doit concerner les trois plans, physique, astral et mental, c’est à dire le corps, le cœur (le sentiment) et l’intellect (la pensée). Ainsi, en accompagnant chacun de ces mouvements d’une sentiment chaleureux et d’une pensée lumineuse, nous faisons de lui un geste de magie blanche qui nous permet d’entrer en harmonie avec les forces bienfaisantes de la nature : il ouvre en nous des canaux spirituels par lesquels des échanges s’établissent entre les forces du dedans et les forces du dehors. Et ces échanges ont des conséquences bénéfiques non seulement sur notre santé et sur notre développement spirituel, mais ils agissent pour le bien de nos amis et du monde entier.