Merci de votre visite

jeudi 20 mars 2014

LA MUSIQUE : LA VOIX



Un passage très connu de l’Ancien Testament raconte la prise de Jéricho dont les murailles s’effondrèrent au son des trompettes. Vous connaissez aussi le mythe d’Orphée qui chantait en s’accompagnant d’une lire offerte par Apollon et qui charmait par ses chants non seulement les humains mais les fauves, les rochers, les flots déchaînés et même le chien des Enfers, Cerbère. Ces récits prouvent que, depuis la plus haute antiquité, les Initiés connaissaient l’influence magique des sons sur la matière et sur les êtres. C’est toute une science encore peu explorée que non seulement les musiciens, mais les pédagogues, les médecins devraient approfondir ; voilà un domaine immense ouvert à leurs investigations. Il est intéressant de connaître quels centres de l’organisme sont activés par l’audition des sons. Moi, ce qui m’intéresse surtout, c’est l’influence que peuvent avoir les sons – le chant et la musique instrumentale – sur la vie spirituelle.

Pendant des années lorsque j’allais au concert ou écoutais des disques, j’étudiais sur quels centres en moi agissaient les sonorités des instruments et les voix des chanteurs, comment leurs vibrations se propageaient pour éveiller telle ou telle faculté.

Commençons par la voix. Il est facile de constater que certaines voix sont apaisantes et que d’autres suscitent la violence. Certaines, claires et cristallines, sont comme un bain de pureté et de lumière, alors que d’autres éveillent la sensualité. Certaines incitent à la réflexion et d’autres troublent l’esprit. Certaines éveillent l’amour et d’autres, la haine. Certaines poussent à l’action et d’autres la paralysent, etc.  Les exemples sont innombrables, mais pour résumer, on peut classer les voix selon trois grandes catégories : celles qui stimulent ou endorment la volonté, celles qui éclairent ou obscurcissent l’intelligence, celles qui éveillent des sentiments élevés ou déclenchent des passions vulgaires.

Jusqu’à maintenant, les musiciens se sont plus intéressés aux instruments qu’à la voix, qui reste un domaine peu exploré. On a tendance à croire que la voix est moins expressive qu’un instrument, ce qui est inexact. Si la voix n’a pas encore donné toute sa richesse et manifesté tous ses pouvoirs, c’est que les chanteurs n’ont pas une discipline de vie suffisante. Les cordes vocales ne sont pas un instrument extérieur à nous comme tous les autres instruments de musique ; donc, tout ce que nous vivons, tous les sentiments, toutes les pensées que nous nourrissons dans notre cœur et notre tête agissent sur elle. Si un chanteur, une chanteuse se laisse aller à certaines faiblesses, à certains désordres, malgré la qualité de sa technique ces faiblesses et ces désordres transparaissent dans sa voix.  Un chanteur qui veut vraiment cultiver sa voix et la conserver le plus longtemps possible doit non seulement prendre beaucoup de précautions pour sa santé, mais surtout veiller aux sensations, aux émotions qui le traversent. Au lieu de servir seulement ses passions, ses caprices, de satisfaire sa vanité, de recherche les plaisirs ou les avantages financiers, il doit nourrir un idéal supérieur. Il se lie ainsi à des entités spirituelles parfaites qui viendront l’aider et le guideront sur un chemin où il trouvera de plus en plus de possibilités pour travailler et enrichir sa voix. Evidemment ce n’est pas un chemin facile, il demande des sacrifices, des renoncements, mais ça en vaut la peine.

Il y a trop de chanteurs, de chanteuses qui, à travers leur voix, projettent sur leur public des ondes désharmonieuses ou malsaines qui le font régresser vers des états chaotiques, troubles ou passionnels. Où sont ceux qui, par leur voix, s’efforcent d’inspirer à leur auditoire le désir d’abandonner une vie terne et médiocre pour embrasser une vie nouvelle, consacrée à la beauté et à la lumière ?  Un véritable chanteur, au sens spirituel du terme, est un magicien capable de transformer les êtres par sa voix. Mais seul celui qui a travaillé pendant des années pour augmenter l’étendue, l’intensité et la pureté de son aura peut produire un pareil effet sur les âmes. C’est l’aura qui crée les conditions pour que l’artiste puisse agir magiquement sur son auditoire.

Tous ceux à qui le Ciel a donné une belle voix doivent être conscients d’avoir reçu un grand trésor grâce auquel ils pourront accomplir des merveilles. Qu’ils cessent de se conduire comme des enfants gâtés qu ne connaissent pas la valeur de ce qu’ils possèdent, et surtout qui n’ont pas réfléchi au meilleur usage qu’ils peuvent en faire. Ils doivent servir le plus haut idéal : ramener les êtres vers la Source divine. Alors leur nom sera inscrit dans le Livre de la Vie ; il sera noté qu’ils ont arraché des âmes aux tribulations et à la mort. Et quand des auditeurs ou des critiques viendront leur demander : "Comment êtes-vous arrivé à chanter ainsi ? Quelle formation avez-vous reçue ? Quelle discipline avez-vous suivie ?" au lieu de dire des banalités ou d’expliquer les étapes de leur carrière, ces artistes donneront des réponses propres à éclairer les humains, à renforcer leur désir de se transformer. Ils expliqueront que l’âme humaine est fille  de Dieu et que pour la connaître dans toute sa splendeur, il faut vivre une vie divine.

L’artiste ne peut véritablement toucher l’âme de son public qu’après avoir lui-même travaillé à développer toutes les richesses que le Créateur a déposées dans son âme à lui. On ne peut pas toucher l’âme des êtres en faisant parler en soi ce qui est médiocre et imparfait. Et pour se transformer, pour arriver à faire parler son âme, il faut accepter l’enseignement d’une Ecole initiatique qui nous donne une lumière sur tous les domaines de l’existence : nutrition, respiration, gestes, sentiments, pensées…

Les chanteurs doivent consacrer leurs dons afin d’éveiller les âmes à la lumière ; ce que je vais vous dire vous paraîtra peut-être d’une autre époque, mais tant pis, je vous le dis ; au lieu d’accepter de chanter devant les puissants et les riches de ce monde qui paient leur place très cher, mais qui ne sont pas forcément les plus belles âmes, pourquoi les artistes ne chanteraient-ils pas gratuitement devant les âmes prêtes à recevoir une impulsion divine et à travailler pour la nouvelle vie ? Pourquoi ne rassembleraient-ils pas tous les êtres qui ont besoin de recevoir une nourriture céleste, afin de chanter pour eux ? Ils gagneront peut-être moins d’argent, mais est-ce tellement important ? Toute création qui naît d’une idée désintéressée, qui est mise au service d’une cause impersonnelle, possède le germe de l’immortalité. Celui qui est conscient de cette loi acquiert les véritables richesses, parce que conquérir une âme à la lumière est supérieur à tout.

Si le Ciel vous a fait dont d’une belle voix, croyez-vous que ce don est exclusivement pour vous ? Non, il doit vous servir à accomplir un travail sur les autres. Le Ciel vous demandera compte tôt ou tard de ce que vous aurez fait de ce don. Tous les chanteurs conscients d’avoir un rôle à jouer pour éveiller les âmes doivent apprendre à travailler par la pensée sur leurs cordes vocales. Pour cela je peux vous donner un exercice.


Imaginez que vous chantez sur une scène, vous êtes entouré d’une lumière rayonnante, et une foule immense, des milliers de personnes sont là qui vous écoutent… A travers votre voix sortent des énergies pures, puissantes, qui les pénètrent, et alors leur cœur s’ouvre, leur intelligence s’éclaire, et ils décident de mettre désormais leur existence au service d’un idéal de lumière et de bonté… Exercez-vous de cette façon pendant des mois, des années, et un jour viendra où votre voix n’éveillera plus chez les êtres que leur nature supérieure, leur Moi divin.