Merci de votre visite

samedi 21 juin 2014

Les sciences occultes et ses dangers



L’Initiation est un travail sur soi-même, un travail ininterrompu d’organisation intérieure, de purification, de maîtrise de soi. Or, ce qui se passe à l’heure actuelle, cet intérêt que l’on constate de plus en plus pour les ouvrages de sciences dites ésotériques ou occultes est plutôt inquiétant. Car il n’exprime pas le besoin d’une vraie spiritualité, mais le désir de se plonger dans un domaine inconnu, mystérieux, et d’obtenir par ce moyen tous les avantages matériels qu’on ne doit généralement acquérir que par ses qualités, ses facultés, son travail. D’ailleurs, on voit les résultats ; ces livres ne rendent pas les gens plus sages plus équilibrés, ni même plus heureux ; au contraire, ils libèrent en eux des forces obscures,  embrouillent leurs idées et les poussent à se livrer à des pratiques qui font d’eux les victimes d’entités inférieures.

Pendant des siècles, l’Eglise a combattu, et à tort, la tradition initiatique. Mais ce qui est en train de se produire maintenant est encore pire. Si les Initiés du passé avaient comme précepte : "se taire", c’est qu’ils savaient que les secrets de la Science initiatique pouvaient devenir des armes très dangereuses dans les moins de gens qui n’étaient pas préparés à les recevoir. Les humains sont ainsi faits ; quoi qu’on leur révèle, même les vérités les plus sacrées, ils essaieront de les mettre au service de leurs intérêts les plus égoïstes ; tout ce qu’on leur donne pour leur bine, pour leur salut, ils le détournent et l’utilisent en réalité pour leur ruine et celle des autres.

C’est le plus souvent la nature inférieure qui se manifeste chez les humains et qui les pousse à profiter de tous les moyens qui leur tombent sous la main. Ces moyens leur sont-ils donnés par la science et les techniques ? C’est très bien, ils les emploient. Et s’ils leur sont donnés par l’occultisme, c’est très bien aussi. Certains sont des matérialistes convaincus, mais du moment qu’ils découvrent dans l’occultisme ou les sciences dites "parapsychiques" un moyen d’arriver à leurs fins, ils se disent : "Essayons, on verra bien", et ils n’hésitent pas à tenter toutes les expériences. Les humains ont des désirs, des besoins ... ça oui, les désirs et les besoins ne manquent pas. Ce qui leur manque, c’est l’intelligence, la patience, la persévérance, pour obtenir ce qu’ils désirent. Ils cherchent toujours à arriver plus vite en employant les moyens les plus faciles. Et s’ils pensent que c’est par la magie qu’ils réussiront, pourquoi pas ? Certains sont prêts à essayer n’importe quoi, rien ne les arrête.

A cela s’ajoute que c’est aussi pour les éditeurs une occasion de faire de bonnes affaires. Depuis quelques années, ils se remettent à publier des ouvrages d’occultisme, et que contiennent ces ouvrages ? Des recettes pour s’impose, pour s’enrichir, pour évincer des concurrents, pour obtenir contre leur volonté l’amour des home set des femmes, pour entraîner la ruine, la maladie ou la mort de ceux que l’on considère comme ses rivaux, etc. Et certaines de ces recettes sont vraiment répugnantes. Sans parler des invocations aux puissances infernales. Mais je ne veux pas parler de cela. Ce qui est très grave, c’est que de plus en plus de gens s’intéressent à ces pratiques, et malheureusement pour eux, souvent ils réussissent. Pourquoi ? Parce que leurs passions, leurs convoitises et l’obstination qu’ils mettent à les assouvir, servent d’appât aux esprits infernaux ; ils arrivent ainsi à les attirer et à les utiliser pour leurs entreprises criminelles.

On ne se rend pas assez compte du danger que présentent ces pratiques. Quelle responsabilité pour les auteurs et les éditeurs de ces livres. Ils ne pensent qu’à gagner de l’argent, et ils se gardent bien d’expliquer en détail aux lecteurs les risques qu’ils courent en appliquant leurs recettes. Ça leur est bien égal que d’autres se perdent à cause d’eux. Ils mettent les moyens de satisfaire toutes leurs convoitises à la portée de gens qui n’ont jamais appris à maîtriser leurs instincts, comment espérer qu’ils sauront résister ? C’est tellement tentant de voir tous ses désirs satisfaits. On le sait que les humains sont faibles, et il est criminel de vouloir profiter de leurs faiblesses. On voit déjà ce qui se passe avec le tabac, l’alcool, la drogue : combien de gens sont tout à fait conscients des dangers que ces produits représentent pour leur santé physique et psychique, et pourtant ils ne peuvent pas vaincre ce besoin de boire, de fumer ou de se droguer. Il en est de même pour les pratiques magiques ; on donne à des gens faibles des moyens que, sous l’emprise d’un désir, d’une passion incontrôlée, ils emploieront pour la perte des autres et leur propre perte. Et même s’ils ne réussissent pas, quels dégâts tout cela va produire dans leur vie psychique.

Les auteurs et les éditeurs de livres de magie doivent savoir qu’ils portent une lourde responsabilité, et qu’n jour la Justice divine leur demandera des comptes. On n’a pas le droit d’entraîner les humains vers les régions infernales, on n’a que le droit de les entraîner vers le Ciel. Vous direz : "Mais toutes les pratiques magiques doivent-elles nécessairement nous entraîner vers l’enfer" ? Non, bien sûr, mais à condition d’être instruit de ce qu’est réellement la magie et des précautions à prendre pour devenir seulement l’instrument des entités lumineuses.

Durant des siècles l’Eglise a donc combattu la Science initiative, et les pratiques magiques aussi. Eh bien, au lieu de mettre tellement d’acharnement à les combattre, il aurait mieux valu qu’elle éclaire les humains, en leur apprenant à faire la différence entre la magie blanche et la magie noire. Car elle-même pratique la magie. Mais oui, combien de rites, même dans la religion chrétienne, ne sont en réalité que des rites magiques. Qu’est-ce que la messe ? Une cérémonie magique au cours de laquelle le pain et le vin sont, symboliquement, transformés en corps et sang du Christ. Et la meilleure preuve du caractère magique de la messe, c’est que depuis des siècles les adeptes de cultes sataniques célèbrent des "messes noires" en inversant le symbolisme de cette cérémonie. Comment se fait-il que le mal se montre aussi souvent plus intelligent que le bien ? Eh oui, pendant que tant de "bons chrétiens" assistent inconsciemment à la messe et seraient même choqués si on leur disait qu’ils participent à un rite magique, des mages noirs qui connaissent sa puissance s’inspirent de ce rituel pour faire le mal.

Alors, maintenant il s’agit de se réveiller et de comprendre. Si l’Eglise s’est maintenue jusqu’à aujourd’hui, c’est grâce à cette cérémonie magique qu’est la messe. Ce qui est dommage, c’est que beaucoup de prêtres n’étaient pas vraiment préparés pour cette célébration, et les fidèles non plus. S’ils avaient été bien préparés, la messe aurait été d’une plus grande puissance encore.

Et pourquoi allume-t-on des cierges et des veilleuses ?... Pourquoi fait-on brûler de l’encens ? … Pourquoi le prêtre bénit-il la foule, ou même les récoltes, le bétail, les bateaux ?... Pourquoi s’agenouille-t-on devant des statues en leur adressant des prières ?... Pourquoi porte-t-on des médailles ou des croix ?... Tous ces actes ont une fonction magique. Il s’agit de travailler avec des puissances invisibles pour obtenir des résultats, qu’ils soient matériel sou spirituels. Voilà ce que l’Eglise aurait dû révéler aux fidèles. Mais elle n’a rien expliqué du tout. Elle s’est contentée de leur donner des prescriptions (assister à des cérémonies, réciter des prières, prendre des postures, faire des gestes), de leur enseigner des dogmes et de leur parler de mystères : mystères de la Sainte Trinité, de l’Eucharistie, de l’Incarnation, de la Rédemption…

Je sais que beaucoup se demandent pourquoi je n’insiste pas davantage sur la pratique des sciences occultes ; ils voudraient que je leur apprenne comment devenir des clairvoyants, des alchimistes, des kabbalistes, des mages, etc. Ils ne se rendent pas compte qu’ils souhaitent des choses qui ne présentent aucune véritable utilité et qui peuvent même être nocives pour eux. Les humains sont comme des enfants, toujours attirés par ce qui va les blesser ou les rendre malades. Sous l’influence d’un livre qui leur est tombé dans les mains, ils s’aventurent dans toutes sortes d’expériences. Mais c’est un domaine dangereux, les sciences occultes, très dangereux. Pour être à l’abri des dangers, il faut être guidé par des entités très élevées, et ces entités n’acceptent de vous guider qu’à partir du moment où elles voient que vous avez fait un travail intérieur de purification, d’abnégation. Elles ne vont pas s’occuper du premier prétentieux ou cupide venu qui veut accéder au monde invisible pour satisfaire ses ambitions ou sa vanité.

C’est une très mauvaise tendance chez les disciples d’un Enseignement initiatique que de vouloir commencer par ce qui doit venir en dernier : l’acquisition des pouvoirs occultes. Ils n’ont aucune connaissance des mondes psychique et spirituels, ils ne se sont pas purifiés, mais ils sont avides de recevoir les plus grands secrets de l’Initiation. Ces grands secrets vont les écraser, ils ne pourront pas les supporter ; mais cela, ils ne le voient pas et ils ne veulent pas le voir. Combien de gens j’ai essayé d’éclairer en leur disant qu’ils s’exposeraient à des accidents à cause des grandes lacunes qu’ils avaient encore en eux. Mais très peu ont accepté mes conseils. Se purifier, se maîtriser, faire des sacrifices, quel ennui ! C’est immédiatement qu’il leur faut les moyens de se procurer tout ce dont ils ont envie.

Pourquoi ce désir de tout avoir avant de se préparer ? La préparation est la chose la plus longue, elle peut durer une vie entière, plusieurs existences mêmes, mais au moment où l’on est vraiment prêt, on peut tout obtenir en quelques minutes. Il ne suffit pas d’être attiré, comme ça, par certains aspects des sciences occultes. Tous les véritables Maîtres vous le diront. Mais le jour où ils voient que vous êtes prêt, c’est eux-mêmes qui font tomber le voile, et tout ce que vous vouliez connaître est là, accessible.

Alors, vous, si vous me croyez, vous laisserez de côté toutes ces pratiques occultes qui permettent de réaliser des ambitions personnelles… mais à quel prix. D’ailleurs, l’occultisme n’est pas la véritable science spirituelle et je n’aime pas ce mot : "occulte", car les sciences occultes, c’est le bien et le mal mélangés, et il y a trop d’occultistes qui ont trempé dans les régions ténébreuses de ces sciences.


Moi, le savoir que je vous transmets ne vous amènera jamais vers ces pratiques. A quoi cela vous servira-t-il d’obtenir des richesses, des pouvoirs, des plaisirs, et de vous retrouver ensuite ligoté, persécuté, possédé. Pour ne pas tomber dans ces pièges, je vous conseille de commencer par travailler sur le désintéressement, la bonté, a patience, le discernement, car ce sont ces vertus qui sauvent de tous les dangers et apportent toutes les bénédictions. Et si cela ne vous plaît pas, tant pis, vous êtes libre de faire vos expériences. Mais en tout cas, je vous avertis ; n’attendez pas de me voir insister sur autre chose que sur ces vertus. Même si elles ne sont pas considérées comme avantageuses, ça ne fait rien, je vous parlerai encore des années sur ces vertus inutiles et inintéressantes en laissant de côté toutes ces belles choses de la science occulte sans les explorer. Mais on verra un jour qui avait raison. 

Omraam.