Merci de votre visite

lundi 7 juillet 2014

HOHMAH : LE VERBE CREATEUR



 « Au commencement était le Verbe... ». Cette première phrase de l’Évangile de saint Jean a suscité d'innombrables commentaires. Il est évidemment impossible de se représenter exactement ce que cela signifie de dire que Dieu a créé le monde par le Verbe.

Mais puisque ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, puisque nous sommes créés à l'image de Dieu et de l'univers, nous pouvons avoir quelques notions de ce que sont les pouvoirs du Verbe en étudiant ce que sont pour nous les pouvoirs de la parole: la parole prononcée (les sons), la parole écrite (les lettres).

Un général lance un ordre d'attaque. Il crie: « Feu ! » et en quelques minutes il ne reste plus rien de ce qui était une ville magnifique. Lui-même n'a rien fait, il a seulement prononcé un mot, mais quelle puissance était contenue dans ce mot ! Ou bien un homme, une femme qui compte beaucoup pour vous, mais dont vous ne connaissez pas encore les véritables sentiments, vous écrit un jour ces simples mots: « Je t'aime », et voilà votre vie soudain illuminée! Rien pourtant n'a changé, mais tout a changé.

L'existence entière est là pour nous montrer les pouvoirs de la parole. Et même, allons plus loin. Pourquoi pensez-vous que les gens parlent, la plupart du temps ? Pour exercer leur pouvoir. Et même quand ils paraissent donner des explications, des informations, souvent ce n'est pas réellement pour expliquer ou informer ; en parlant, ou en écrivant, ils veulent surtout produire certains effets: susciter la colère, la haine, ou bien endormir la méfiance. Et vous-même, ne faites-vous pas aussi parfois la même chose? Oui, et je vous laisse réfléchir sur tout cela.

Et maintenant, revenons à la première phrase de l’Évangile de saint Jean: «Au commencement était le Verbe». Les humains éviteraient beaucoup de difficultés, beaucoup de souffrances, s’ils savaient comment appliquer cette phrase. Vous direz : «Mais comment? Elle est tellement abstraite, tellement difficile à comprendre, comment pouvons-nous l’appliquer ? Eh bien, justement, c'est parce que vous ne cherchez pas à l'appliquer qu'elle reste abstraite et difficile à comprendre. - Mais alors, que devons-nous faire ? simplement accompagner tous vos actes avec le Verbe.»

Prenons des cas très simples de la vie quotidienne. Quand vous lavez des vitres, par exemple, au lieu d'exécuter cette tâche en laissant errer votre pensée sur n'importe qui ou n'importe quoi, soyez conscient de vos gestes et dites: « Comme je lave cette vitre, que mon cœur soit lavé et devienne transparent. » Et la même chose quand vous balayez, quand vous faites la vaisselle, quand vous enlevez la poussière... Et quand vous laissez tomber un objet et qu'il se brise, dites: « Que tous les obstacles qui se dressent sur ma route vers Dieu soient brisés en mille morceaux! » Bien sûr, il n'est pas nécessaire de dire tout cela à haute voix, surtout si quelqu'un risque de vous entendre.

L'important est d'être conscient, c'est-à-dire d'appliquer votre pensée - et la pensée sous-entend nécessairement des mots - à tout ce que vous faites afin de devenir créateur. Voilà ce que doit être pour le spiritualiste la signification de « Au commencement était le Verbe... Et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans le Verbe. » Il faut toujours mettre le Verbe au commencement pour donner une orientation à votre activité. Mais c'est là une notion que même les croyants n'ont pas encore bien comprise. Vous direz: « Mais ils récitent des prières plusieurs fois par jour! » Oui, des prières toutes faites qu'ils ont apprises par cœur et qu'ils marmonnent en pensant à
autre chose, justement. Il n'est pas nécessaire de réciter beaucoup de prières par cœur. Pour les chrétiens le « Notre Père » et deux ou trois autres suffisent. Ensuite, c'est à chacun de trouver quelles paroles prononcer intérieurement au fur et à mesure que se présentent de nouvelles occasions, de nouveaux événements dans sa vie. Il n'y a pas de meilleure façon de comprendre ce que signifie la toute- puissance du Verbe.

Quand le vent souffle en chassant les nuages et les impuretés de l'atmosphère, demandez au souffle de l'esprit de chasser vos mauvaises pensées et vos mauvais sentiments. Et quand vous voyez le matin le soleil se lever, dites: « Comme le soleil se lève au-dessus du monde, que le soleil de l'amour se lève dans mon cœur, que le soleil de la sagesse se lève dans mon intelligence et que le soleil de la vérité se lève dans mon âme et dans mon esprit. » Voilà comment vous deviendrez un véritable fils de Dieu: par le Verbe. Parce que le Verbe est vivant et agissant, il a le pouvoir de vous transformer. Quand vous commencerez à comprendre ce que signifie: « Au commencement était le Verbe », vous comprendrez aussi pourquoi il est dit qu'«Au commencement Dieu créa le ciel et la terre » et ce qu'il y a derrière ces mots « ciel » et « terre », quelles sont les relations entre les deux et comment on doit travailler avec eux. Le ciel et la terre sont au-dedans de nous et tant que nous les séparons, tant que nous ne lions pas le ciel, notre pensée, avec la terre, nos activités quotidiennes, nous ne saurons pas ce qu'est le Verbe, le Verbe vivant.

Omraam.