Merci de votre visite

dimanche 13 juillet 2014

MARCHER AVEC SON ÂME



Prêtez l’oreille à la voix du silence qui parle dans votre cœur ; elle est la voix de Dieu. Le plus bel état d’être est de sentir la présence du Divin dans son âme. Beaucoup de souffrances sont causées par la méconnaissance de la grandeur de l’âme. La science initiatique ne permet ni ne supporte les paroles superflues ; parler beaucoup est un gaspillage inutile. Vous devez juger quelles sont les choses que vous pouvez dire et celles que vous devez garder pour vous, comme un précieux capital, dont vous êtes seuls à pouvoir vous servir. Chacun possède une part de sacré en lui-même et doit savoir le protéger de tout regard et de tout contact étranger.

Le disciple ne doit penser qu’au bien. Chaque pensée négative est une épine psychique qu’il devra trouver et extraire de manière à la transformer et ainsi la mettre au service du bien. Grandes sont vos âmes ! Aussi travaillez à vous rendre aptes à préserver vos pensées en vous plus souvent et plus longtemps et n’admettez que des pensées, des sentiments et des actes purs et fraternels. Par la présence de votre âme, vous vous sentirez forts, joyeux, satisfaits et prêts à tout faire avec joie. L’âme est absolument libre ; elle agit indépendamment du cerveau et de l’intellect. Lorsqu’elle veut se manifester dans le monde physique, elle se sert du système nerveux, du grand sympathique et du plexus solaire.


Si, par votre conscience supérieure, vous arrivez à toucher l’âme d’un homme même grossier, vous vous rendrez compte combien il est bon malgré ses connaissances encore limitées des lois de la vie. Car même dans son état, il peut se manifester comme un être parfait durant la présence momentanée de son âme.

Peter DEUNOV