Merci de votre visite

jeudi 21 août 2014

Savoir vibrer en Harmonie



La plus grande erreur des humains, c’est de s’imaginer qu’il est toujours plus avantageux pour eux de se retrancher de l’harmonie universelle, et qu’en qu’affranchissant des lois de la nature ils seront plus puissants, plus libres, plus riches et plus heureux. Eh bien, pas du tout : ils ne savent pas que la véritable puissance, le véritable bonheur, c’est de pouvoir vibrer en harmonie avec le cosmos, entendre cette symphonie de toute la nature où tout chante, les montagnes, les rivières, les étoiles… J’étais encore très jeune quand il m’a été donné d’entendre cette symphonie cosmique que l’on appelle "la musique des sphères". Ce fut une expérience indescriptible ; j’étais sorti de mon corps et j’ai cru que j’allais me pulvériser et me dissoudre dans l’espace. C’était à la fois merveilleux et terrible… Et c’est dommage, j’ai eu peur et j’ai tout fait pour revenir dans mon corps. Oui, il n’y a pas de mots pour exprimer cette sensation… Ce sont des instants très rares et je considère comme un privilège d’avoir pu les vivre.

Si les humains acceptaient d’étudier comment l’univers a été créé, de quelles régions il est constitué et quelles créatures peuplent ces régions, ils comprendraient qu’ils se trouvent dans le corps de la nature vivante et qu’ils doivent se conduire en harmonie avec ce tout. Car ceux qui produisent trop de troubles par leur attitude anarchique, la nature les rejette. Oui, elle prend une purge et ils sont rejetés de son corps. Les anarchistes ne sont jamais acceptés longtemps. Si ce ne sont pas les humains qui les combattent, c’est la nature elle-même, parce qu’elle ne tolère pas la désharmonie. C’est comme une tumeur, un cancer dans son corps, et elle y remédie. Qu’est-ce que vous croyez ? Elle sait se défendre, la nature.

Rien n’est plus important que de vivre en harmonie avec ce grand corps dans lequel nous sommes logés et nourris. Dans cette harmonie tous les bines sont inclus. Celui qui travaille à réaliser une telle harmonie commence à sentir que tout son être vibre à l’unisson avec l’univers et il comprend ce qu’est la vie, la création, l’amour… pas avant ; avant, il est impossible de comprendre. Intellectuellement, extérieurement, on peut toujours s’imaginer que l’on comprend quelque chose, mais non ; la compréhension, la vraie ne se fait pas par quelques cellules du cerveau, elle se fait par tout le corps, même par les pieds, les bras, le vendre, le foie… Tout le corps, toutes les cellules doivent comprendre. La véritable compréhension est une sensation. Vous sentez, et à ce moment-là vous comprenez et vous savez : parce que vous avez goûté. Aucune compréhension intellectuelle ne peut se comparer à la sensation.

L’univers n’est qu’harmonie ; alors, si vous tenez à votre évolution, à votre avancement spirituel et au bien de toute l’humanité, vous devez travailler à accorder tout votre être avec les courants lumineux, avec les créatures de toutes les hiérarchies célestes pour vibrer à l’unisson avec elles. Votre puissance véritable est uniquement dans la faculté que vous avez de travailler avec l’harmonie, de l’aimer, de la souhaiter, de l’introduire partout en vous, dans chaque mouvement, dans chaque parole, dans chaque regard. Le jour où vous réalisez cette harmonie, d’un seul coup vous avez la révélation du sens de la vie et vous vivez dans la plénitude, car c’est l’harmonie qui vous apporte tout… 

Imprégnez-vous donc du mot "harmonie", ne pensez à aucun autre, gardez-le en vous comme une sorte de diapason, et dès que vous vous sentez un peu inquiet ou troublé, prenez ce diapason et écoutez-le afin de mettre tout votre être en consonance avec la vie illimitée, avec la vie cosmique. S’harmoniser avec quelques personnes ; sa femme, ses enfants, ses parents, ses voisins, ses amis, c’est bien, mais c’est insuffisant. Vous pouvez être en accord avec votre famille, avec la société, mais être en désaccord avec la vie universelle, et alors peu à peu cette dissonance s’infiltre en vous et ronge tout votre organisme psychique. C’est d’abord avec la vie universelle que vous devez vous accorder, car c’est elle qui vous apportera tout ce dont vous avez besoin : la santé, la beauté, la lumière, la joie, et vous sentirez que l’idée de la mort ne vous trouble même plus. Oui, celui qui entre en harmonie avec la vie universelle, l’angoisse de la mort le quitte.


Vous comprendrez un jour les transformations qui peuvent se produire sur la terre grâce à votre travail sur l’harmonie, dans combien de foyers, dans combien de pays vous êtes en train d’inspirer des quantités de personnes qui veulent sortir du désordre où le monde est plongé. Voilà encore ce qui vous échappe pour le moment. S’il nous est demandé de faire ce travail, c’est parce que non seulement nous commençons, nous, à goûter le Royaume de Dieu, mais surtout parce que nous envoyons dans le monde entier, et jusqu’aux étoiles, des courants, des ondes, des forces d’une telle puissance et d’une telle splendeur que, tôt ou tard, c’est toute l’humanité qui sera obligée de se transformer et de vivre dans l’harmonie, le bonheur et la paix.

Omraam.