Merci de votre visite

samedi 8 novembre 2014

JERUSALEM QUI DESCENDAIT DU CIEL – PARTIE 4



"Je ne vis point de temple dans la ville ; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l’Agneau. La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer ; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’Agneau est son flambeau. Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire. Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n’y aura point de nuit". Saint Jean.



De cette ville, saint Jean dit encore qu’il n’y vit point de temple, "Car le Seigneur Dieu Tout-Puissant est son temple ainsi que l’Agneau. La ville n’a besoin ni du soleil, ni de la lune pour l’éclairer, car la gloire de Dieu l’éclaire et l’Agneau est son flambeau". Une ville sainte, c'est-à-dire un corps purifié est lui-même un temple, c’est pourquoi tout autre temple est inutile. Même la lune et le soleil ne leur sont pas nécessaires, Je vous l’ai déjà expliqué ; le soleil est un symbole de l’intellect, de la pensée, donc de la philosophie ; et la lune est un symbole du cœur, du sentiment, donc de la religion. Alors, quand les humains seront habités par la lumière divine et par l’amour divin, ils n’auront plus besoin ni du soleil ni de la lune, c’est à dire ni de philosophie ni de religion, car ils seront guidés intérieurement, et c’est en eux-mêmes qu’ils sauront trouver la meilleure voie.

"Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n’y aura point de nuit". Les êtres qui sont habités par la lumière ne connaissent plus la nuit. Même quand ils s’endorment, ils ne sombrent pas dans les ténèbres de l’inconscience ; une lumière les accompagne, il n’y a pas de nuit pour eux. Evidemment, pour la majorité des humains, l’existence n’est qu’une alternance de jour et de nuit, de clarté et d’obscurcissement, avec souvent des "nuits" plus nombreuses et plus longues que les jours. Mais quand ils réaliseront en eux-mêmes la splendeur de la Jérusalem céleste, rien ne viendra plus jamais les assombrir.

La Jérusalem nouvelle est donc le modèle d e la vie parfaite. Depuis des années je ne cesse de vous parler d’elle, mais souvent sans la nommer, pour que vous ne pensiez pas : Ah ! toujours des références à la tradition juive et à cette veille qui est l’objet de tant de conflits. En quoi cela nous concerne-t-il " ? Je ne parle pas de ce qui se fait ou se dit maintenant à propos de la ville de Jérusalem, mais de la vision que décrit saint Jean, car par la richesse et la beauté de ses symboles, elle exprime à la perfection cet idéal de vie supérieure vers lequel nous devons tendre ; par ses proportions, ses mesures et les éléments qui la composent, elle est un reflet de l’ordre cosmique. C’est cet ordre qui doit descendre sur la terre, et c’est à nous de le faire descendre en comprenant bien ce que signifie "descendre". Et d’abord, pourquoi descendre ? Parce qu’aucune situation sur la terre ne peut être rétablie, aucun problème ne peut être résolu si on reste là, au niveau où ces problèmes se posent. Symboliquement, la lumière, c'est-à-dire la sagesse, l’intelligence qui permet d’harmoniser et d’organiser les choses, sont en haut, viennent toujours de plus haut, et c’est à nous de les attirer, de les faire descendre pour réaliser la prière de Jésus ! "Que ta volonté soit faire sur la terre comme au ciel".

Quand chacun aura fait ce travail en lui-même, la Jérusalem céleste descendra dans le corps collectif de l’humanité. Depuis longtemps déjà, elle a commencé à descendre, mais il lui faut beaucoup de temps pour prendre chair et os. Jour et nuit, des esprits lumineux sont là, occupés à travailler sur les humains pour remplacer les particules obscures qui ne vibrent pas en harmonie avec le monde Divin, par de nouvelles particules, plus pures, plus subtiles. Ce sont des milliers de Jérusalem nouvelles qui se préparent à former ensemble cette Cité céleste, le Royaume de Dieu, où tous vivront dans la fraternité et la paix.

La Jérusalem nouvelle représente donc tout d’abord l’homme lui-même. Ensuite, elle représente une société idéale. Et enfin, elle est la véritable Eglise universelle de Dieu, l’Eglise de l’Esprit et de la Vérité à laquelle ont travaillé tous les grands Initiés. Personne ne pourra empêcher maintenant que cette Eglise vienne. Alors, tout sera expliqué, tout sera clair, car Dieu habitera dans le cœur des hommes et Il y inscrira sa Loi.

Depuis des siècles, les chrétiens ont tellement rêvé de cette Jérusalem qui allait descendre du ciel : Comment leur faire comprendre que cette ville, c’est eux ? Oui, quand ils quitteront la vielles Jérusalem – leurs ténèbres, leurs désordres intérieurs – ils deviendront cette cité d’or pur dont les assises de pierres précieuses sont les vertus et dont les portes de perle permettent les échanges les plus subtils avec les entités lumineuses de l’univers. C’est toutes ces Jérusalem vivantes qui formeront le corps matériel de la Jérusalem spirituelle qui est en haut, dans le monde divin.


Omraam


FIN.