Merci de votre visite

jeudi 27 novembre 2014

POURQUOI ET COMMENT FAUT-IL SE LIER AU SOLEIL



"La lumière luit dans les ténèbres, mais les ténèbres ne l'ont pas reçue" (Saint-Jean 1,V. 5).

Lorsque tous les hommes travailleront avec la lumière, l'humanité se transformera et tout sur la terre sera changé. Actuellement, la majorité des êtres humains travaillent avec les ténèbres.
Dans notre Enseignement, nous nous levons très tôt, avant le lever du jour, spécialement au printemps, en été et au début de l'automne. Nous faisons un travail pour nous mettre en état de capter les rayons du soleil au moment où il paraît à l'horizon, car c'est à ce moment-là que les énergies sont les plus rapides, les plus subtiles, les plus calmantes pour le système nerveux, les plus lumineuses pour notre esprit, les plus vivantes pour notre santé. En regardant le soleil, nous faisons des exercices et nous prononçons des mots et des formules qui produisent des vibrations déterminées destinées à nous rendre réceptifs.

C'est ainsi que nous réussissons à nous accorder à ses vibrations, si bien que nous nous sentons plongés dans son aura, nourris de sa lumière, dilatés d'émerveillement. Enveloppés de ses rayons, nous les sentons vivants, qui nous caressent et nous pénètrent en nous réchauffant, et dans le même temps ils éveillent notre mémoire millénaire. On se sent vivifié, purifié, dilaté, on a des ailes!

La chaleur du soleil que nous recevons sur la terre est une énergie déjà transformée. Elle est plus subtile quand elle jaillit du soleil avant de pénétrer l'atmosphère pour atteindre la terre. C'est la terre qui la transforme en chaleur, tout comme le soleil visible transforme les forces encore plus subtiles que lui envoie le soleil invisible. Que d'ondes traversent l'étendue! Chaque jour, continuellement, des messages viennent à nous de tous les astres du ciel, mais les appareils que possèdent les hommes ne peuvent encore les capter.

Voilà ce qu'a révélé la découverte de la T.S.F. Mais cette révélation n'a pas changé les hommes; ils restent plongés dans leur état ancien, ils continuent à vivre les mêmes sentiments et les mêmes pensées. Les découvertes scientifiques révèlent des vérités, mais à quoi servent-elles si nous ne comprenons pas ce qu'elles signifient et si nous ne modifions pas notre mentalité pour la rendre conforme aux réalités découvertes? Il fallait que parallèlement à la découverte des ondes de T.S.F. l'égoïsme disparût; il fallait que fût abandonnée la philosophie qui veut que chacun cache ses sentiments et que fussent anéanties les frontières entre les coeurs, entre les âmes. En bref, les doctrines et les philosophies sur lesquelles l'ancienne vie était édifiée devaient être rejetées. Une nouvelle compréhension devait être adoptée. Chaque homme qui avait entrevu la réalité, l'unité des vibrations et leur signification devait en venir à modifier son être intérieur. S'il ne veut pas mettre sa vie en accord avec les grandes découvertes de la science, la possession des appareils même les plus perfectionnés et les plus puissants ne permettra que des progrès extérieurs dont résulteront des heurts avec les entités invisibles que nous rencontrons dans notre monde intérieur.

La lumière ! Les savants ont si peu réfléchi sur ce sujet qu'ils ignorent encore que la lumière reçue du soleil n'est pas celle dont parlent les Écritures. Au-delà du soleil visible, il existe un soleil invisible, obscur. Il déverse ses forces sur l'autre, qui les transforme et les renvoie visibles. Cela se passe de la même façon dans le tube de Crooks. La lumière que nous voyons n'est pas celle qui fut au commencement, elle n'est pas non plus la Parole ou le Verbe dont parle le prologue de l'Évangile selon Saint-Jean. En bulgare, nous avons deux mots: vidélina, svetlina. Ce que le premier soleil, le soleil invisible a envoyé, c'était vidélina. Ce que le second soleil, le soleil visible renvoie après transformation, c'est svetlina, la lumière que vous voyez. Elle est une matérialisation de la première. Il y a une grande différence entre vidélina et svetlina. La lumière des Écritures, nous ne pouvons la voir. Vidélina, la lumière véritable, ne révèle les choses qu'en se heurtant à elles dans l'espace. Si rien ne se trouve sur son passage, elle reste invisible. Seul l'obstacle qu'elle rencontre peut le révéler.

La lumière dont parle Saint-Jean, c'est vidélina. Pour voir le monde invisible, pour comprendre la vie, pour se libérer des limitations, pour être heureux, il faut avoir en soi vidélina. Tout dépend de la quantité de vidélina que l'on porte dans son être. La lumière physique, dans ce domaine, ne mène pas très loin. Il est vrai qu'elle est utilisée pour de nombreuses et merveilleuses réalisations, mais elle peut aussi causer des dommages et des maladies, si on ne sait pas s'en servir raisonnablement. Car la lumière du soleil n'est pas la même le matin ou l'après-midi, et il faut le savoir. Beaucoup s'exposent au soleil l'après midi, et c'est très mauvais. Le matin, les rayons du soleil améliorent la circulation, la respiration, la digestion, et même la pensée. Après midi, c'est tout le contraire. Pour profiter de la meilleure façon de la lumière, il faut s'y exposer avant le lever du soleil, afin d'être baigné dans les rayons invisibles qui apportent la vie. Il existe une essence très subtile qui vient du soleil et qui est répandue partout dans l'atmosphère. Cette essence peut donner la santé, la force, la vie. C'est elle, l'élixir de la vie dont parlaient les grands sages de l'antiquité. Cet élixir se trouve partout, dans la terre, l'eau, l'air et le feu et nous le cherchons dans la chaleur et les rayons du soleil, car le problème, c'est de savoir comment le capter. L'Enseignement nous dit le secret; c'est de manger, de boire, de respirer, et d'absorber les rayons solaires avec amour. Il peut se remplir de cette essence divine en quelques années, celui qui contemple le soleil et absorbe avec amour sa chaleur et sa lumière, et en lui aussitôt cette essence travaille. Il sent que ses cellules se transforment, que ses fonctions s'améliorent et que toute sa santé se raffermit. Il est rempli de nouveaux projets, d'une philosophie vivante, de beauté, de force, de résistance et d'élan. Tout cela, il le doit à l'élixir de vie qu'il a emmagasiné.

Les savants actuels bornent leur connaissance de l'astre solaire à ce qu'ils voient de lui. Ils ignorent le soleil vivant, peuplé des êtres les plus sages, les plus purs qui nous envoient inlassablement leur amour, leur sagesse, leur force et leur vie. En contemplant le soleil et en absorbant la chaleur et l'amour qui émanent d'eux, l'homme comprend des vérités qu'aucun livre n'expose, ni aucune philosophie. Il sent les choses, et il est bienheureux parce qu'il est auprès de la source de la vie. Vous croyez savoir ce que vous trouvez ici, ce que vous gagnez à venir au lever du soleil, mais en réalité vous ne mesurez pas encore la valeur de ce geste.

Textes extraits de plusieurs conférences OMRAAM MIKHAËL AÏVANHOV 1962