Merci de votre visite

jeudi 4 décembre 2014

Omraam nous parle de Dieu et de religion


 

L'espérance et la foi ne suffisent pas

Pour consoler les chrétiens l'Église leur dit: "Vous êtes pauvres, faibles, malades, mais ayez l'espérance et la foi, l'amour du Seigneur est infini, vous serez un jour à son côté dans le paradis." Donc, voilà ce que doit être l'entourage du Seigneur: de pauvres bougres, misérables, en lambeaux. Malheureusement pour les chrétiens, le Seigneur ne veut être entouré que de splendeurs, des créatures les plus lumineuses, les plus pures, les plus puissantes. Alors, il vaut mieux pour eux ne pas tellement compter qu'ils auront dans le ciel toutes les félicités qu'ils n'ont pas eues sur la terre. Qu'ils s'occupent plutôt de déclencher intérieurement les puissances spirituelles qui leur permettront d'obtenir dès maintenant la lumière, l'amour, la joie. Quand vous semez une graine, toutes les puissances du ciel et de la terre sont là pour soutenir votre travail et vous aurez bientôt des fleurs et des fruits. Mais si vous n'avez rien semé, rien ne poussera, même si vous avez l'espérance et la foi.

Dieu a créé l'homme à son image

Tâchez de me comprendre et non seulement vous ne vous étonnerez plus quand je vous dis que je cherche dans chaque homme et chaque femme la divinité qui l'habite, mais vous essaierez de faire comme moi. Car en agissant ainsi, nous montrons notre respect pour les oeuvres de Dieu. Parce que j'admire la sagesse du Créateur, je sens qu'il y a en tout être quelque chose d'infiniment beau et précieux qui mérite d'être considéré et aimé. Tant pis si, en voyant mon attitude, certains se moquent et pensent que je vis dans l'illusion! Moi, je sais que je vis, au contraire, dans la foi véritable qui repose sur des vérités éternelles. Une de ces vérités, c'est que Dieu a créé l'homme à son image. Alors, en cherchant la divinité en chaque homme, en chaque femme, non seulement nous manifestons au Créateur notre foi et notre amour, mais nous vivifions aussi sa présence en nous-même.

L'Église doit montrer l'exemple

Jésus fustigeait les pharisiens et les sadducéens. Mais s'il revenait, ne ferait-il pas les mêmes reproches aux papes, cardinaux, évêques, etc., qui, depuis des siècles, se sont succédé à la tête de l'Église? Ils devraient enseigner aux humains à prendre conscience que toutes les ressources et les richesses spirituelles sont en eux-mêmes, et comment les développer. Au lieu de cela, la plupart d'entre eux se sont efforcés d'accaparer la Divinité et ils ont prêché: "Hors de l'Église, pas de salut." Je veux bien, ce n'était pas si mauvais, mais à condition que l'Église montre l'exemple en sachant donner la première place aux principes spirituels. La vérité, c'est qu'elle s'est laissée aller aux mêmes erreurs que les royaumes de la terre, elle a voulu devenir une puissance temporelle, et a mis l'accent sur l'organisation. Alors, maintenant c'est sûr, l'Église est extérieurement un édifice magnifiquement organisé, mais à l'intérieur de cet édifice, combien de choses s'effritent et périclitent et continueront à péricliter si elle ne retrouve pas sa véritable vocation spirituelle!

Dieu est au-dessus du bien et du mal

Nous avons naturellement tendance à identifier Dieu au bien. Mais, en réalité, non, le bien n'est pas encore Dieu Lui-même; il est une manifestation de Dieu, mais il n'est pas Dieu. Dieu est au-dessus du bien et du mal, et nous ne pouvons pas savoir ce qu'Il est réellement. Mais puisque le bien est pour nous la plus haute manifestation de Dieu, en pensant au bien nous nous lions à Lui: notre conscience sort de la région des ténèbres où sont les souffrances, les angoisses, les terreurs et elle va rejoindre le Centre, le Principe créateur. Puisque c'est Dieu qui a tout créé, Il connaît les propriétés de tous les éléments, de toutes les forces, de toutes les créatures dans l'univers et Il nous donnera les moyens de remédier à nos lacunes. La création est vaste, immense, infinie, et nous ne pouvons pas tout savoir. Mais le Créateur possède tout le savoir, tous les pouvoirs, et c'est donc à Lui que nous devons recourir pour demander de l'aide, car Il est au-dessus du bien et du mal.

Lorsque vous priez le seigneur

Nous ne pouvons toucher Dieu, l'Esprit cosmique, qu'en touchant l'esprit en nous, notre Moi supérieur. Donc, comprenez bien ceci: lorsque vous priez le Seigneur, c'est en réalité le sommet de votre être que vous cherchez à atteindre. Et si vous y parvenez, vous déclenchez une vibration tellement pure et subtile qu'en se propageant elle produit en vous les transformations les plus bénéfiques. Et même si vous n'obtenez pas pour cette fois ce que vous avez demandé, vous gagnez au moins quelques éléments très précieux. L'utilité de cette demande, c'est que vous avez essayé d'atteindre un sommet en vous-même et que vous avez pu mettre en mouvement une force là-bas, très loin, très haut, qui, en venant jusqu'à vous, produit des vibrations d'une extrême subtilité, des sons, des parfums, des couleurs, et régénère tout votre être.

Dieu est la source unique de la vie

Dieu est la source unique de la vie, c'est Lui qui a tout créé, et rien ni personne n'existe en dehors de Lui. Tout être vivant vit la vie de Dieu. Il faut donc accepter l'idée que même ces êtres que l'on appelle les démons ont aussi reçu la vie de Lui. Car ils vivent, on ne peut pas le nier, et puisque Dieu ne leur retire pas la vie, c'est qu'Il accepte leur existence. Si les entités ténébreuses ne tenaient pas leur vie de Dieu, qui la leur aurait donnée? Auraient-elles pu la créer elles-mêmes? Ou l'auraient-elles reçue d'un autre Créateur?

La lumière, l'amour, la patience de Dieu alimentent toutes les créatures. Évidemment, celles qui ne restent pas auprès de Lui se privent de ses bénédictions. Mais ce sont elles qui s'en privent, ce n'est pas le Seigneur qui les leur a retirées.

Il existe une flamme en vous

Vous êtes tous habités par une flamme, une aspiration divine, et, si faible soit-elle, il est en votre pouvoir de l'alimenter pour qu'elle devienne un brasier gigantesque. Quand vous commencez à sentir cette flamme brûler en vous, soyez prudents, ne l'exposez pas à tous les courants d'air qui pourraient l'éteindre. C'est-à-dire ne fréquentez pas n'importe qui, ne lisez pas n'importe quoi, n'allez pas voir n'importe quel spectacle: choisissez les nourritures bonnes pour le coeur, pour l'intelligence, pour l'esprit, des nourritures qui vous renforcent intérieurement. Quand vous serez vraiment forts, vous pourrez tout affronter, et les mêmes conditions ou rencontres qui vous auraient démolis auparavant augmenteront au contraire votre lumière et votre paix. Lorsqu'une flamme a trouvé suffisamment de nourriture pour devenir un brasier, le vent ne l'éteint plus. Au contraire, il ne fait que l'attiser.


Omraam Mikhaël Aïvanhov sur "La Vie Devant Soi"