Merci de votre visite

jeudi 16 avril 2015

A LA RECHERCHE DU CENTRE


Le centre, c’est le soleil. Lorsque les éléments contenus dans le soleil se sont éloignés vers la périphérie, ils se sont condensés, ils sont devenus opaques, lourds et pesants ;.. Et il en est de même pour nous, mes chers frères et sœurs ; en nous éloignant du centre, du sein de Dieu, nous sommes devenus ternes et pesants ; pour retrouver notre pureté et notre lumière, nous devons retourner vers le centre.

Vous allez voir comment les prescriptions de toutes les religions vont se rejoindre dans cette recherche du centre, ou si vous préférez, symboliquement, du soleil. Lorsque l’homme décide de retourner vers le centre, il se produit des changements dans tout son être… Je vous ai souvent parlé de cette "assiette à beurre" que j’avais vue, il y a des années, à Luna Park. C’était une plate-forme ronde, tournante, sur laquelle montaient des jeunes gens… La machine se mettait en marche, le mouvement s’accélérait de plus en plus, et bientôt ceux qui se trouvaient à la périphérie étaient pris dans le tourbillon des forces centrifuges qui les déséquilibrait et les projetait de tous côtés vers l’extérieur, tandis que ceux qui étaient au centre restaient à leur place, debout, immobiles, souriants. Grâce à cette image, je vous ai montré que plus vous vous éloignez du centre, plus vous êtes soumis à une force désordonnée, chaotique, et peu à peu vous perdez votre équilibre et votre paix. Mais quand vous vous approchez du centre, au contraire, le mouvement change, et vous vous sentez dans le calme, la joie, la dilatation.

C’est à partir de pareilles observations que les Initiés ont découvert des états de conscience extraordinaires leur permettant d’établir une science, une philosophie, des méthodes. Leurs recherches, leurs découvertes sont arrivées jusqu’à nous, et maintenant je vous les transmets pour votre utilité et votre perfectionnement. Seulement, il faut me comprendre ; j’ai le privilège de disposer d’un langage très clair, très simple, enfantin presque, alors que tout ce que vous trouverez dans les ouvrages des religieux et des philosophes est tellement abstrait et obscur. Mais pourquoi ne pas simplifier l’expression des grandes vérités ? Pourquoi ne pas les rendre claires et accessibles même aux enfants ?... Voilà une qualité que dieu m’a donnée ; savoir présenter les choses clairement et simplement.

En venant chaque matin avec le désir de contempler le soleil, d’y puiser des forces, de pénétrer en lui, mais aussi de le retrouver en nous-mêmes, nous quittons la périphérie pour retourner vers la source, dans la paix, la lumière, la liberté, en union avec Dieu. Le soleil est le centre du système solaire et toutes les planètes gravitent autour de lui dans un mouvement harmonieux. Ce mouvement harmonieux des planètes autour du soleil, nous devons l’imprimer à nos propres cellules. Mais pour cela, il faut aussi trouver le centre en nous, le soleil, l’esprit, Dieu. A ce moment-là, toutes les particules de notre être entrent dans le rythme de la vie universelle et  ce que nous éprouvons comme sensations et états de conscience est tellement merveilleux qu’il n’y a pas de mots pour l’exprimer. Je vous présente aujourd’hui l’aspect philosophique de cette question du centre ; ensuite nous verrons le côté pratique, magique. Vous ne le connaissez pas encore, et il n’y a rien de plus important.

Bien sûr, dans votre chambre vous pouvez prier, vous lier à Dieu, retrouver le centre, vous pouvez avoir les mêmes résultats, les mêmes extases, c’est entendu. Mais si en même temps que vous priez, vous respirez l’air pur, si vous vous exposez aux rayons du soleil, vous réalisez cette union avec dieu non seulement intellectuellement, par la pensée, mais aussi physiquement par l’air, par la lumière, et alors votre prière est plus complète. Ici, au lever du soleil, vous êtes aidés par des facteurs très puissants ; l’air pur, la paix, tout cet espace, cette chaleur, cette lumière… C’est la plénitude. Vous voyez, mes chers frères et sœurs, si nous savons situer correctement les choses et apprécier leur valeur, nous nous approchons plus rapidement plus efficacement, plus merveilleusement de cette source de la vie dont nous avons tous besoin.

Tous les êtres sans exception ont ce besoin de retourner vers la source. Ils le comprennent de différentes façons, mais en réalité, tous cherchent le Seigneur ; ceux qui ne font que manger et boire, ceux qui cherchent les femmes sans jamais être assouvis, ceux qui désirent la richesse, le pouvoir ou la science… tous cherchent Dieu.

Il n’existe pas une créature qui ne cherche pas Dieu. Seulement chacun comprend et cherche dieu à sa façon. Si on savait où Il est et comment Le trouver en perfection, bien sûr ce serait préférable, mais Dieu est un peu dans la nourriture, un peu dans l’argent, Il est aussi dans l’amour des hommes et des femmes…. Oui, ces sensations de plénitude, de dilatation, d’émerveillement, c’est Lui qui les procure. Et désirer l’autorité, la puissance, c’est aussi vouloir posséder un attribut de Dieu. Vouloir être beau, et même se ruiner dans les instituts de beauté en opérations de chirurgie esthétique ou je ne sais quoi, c’est encore chercher à avoir une qualité de Dieu ; sa beauté. Il n’existe rien de bon, de beau ou de délectable qui ne renferme au moins quelques parcelles de la Divinité. Seulement, pour trouver vraiment le Seigneur, nous ne préconisons pas tous ces chemins tellement coûteux, malpropres…


Les livres de Omraam retranscrits par Francesca