Merci de votre visite

jeudi 7 mai 2015

Etudions l’Amour et la chimie spirituelle avec Omraam


Quand vous aimez quelqu’un, il est pour vous un être exceptionnel, un génie, un ange ; mais si vous ne l’aimez plus, d’un seul coup il devient un démon. C’est donc qu’un élément a disparu en vous. Vous voyez ; un élément. Et ensuite certains prétendent être des chimistes alors qu’ils ne connaissent même pas l’existence d’une autre chimie, la chimie spirituelle, qui donne l’explication de tous les phénomènes qui se produisent en l’homme. Les chimistes expliquent ces phénomènes par des éléments matériels. Non, il faut les expliquer par la chimie spirituelle qui est à l’origine de tous les phénomènes ; ce n’est qu’ensuite que l’on peut étudier l’autre chimie. Mais on ne sait encore rien de la chimie spirituelle : comment elle produit par exemple des guérisons miraculeuses que la chimie officielle ne peut pas expliquer. Eh oui, un autre élément est intervenu qui s’appelle la foi, et le malade est guéri. Cette chimie-là est donc plus importante.

La santé, l’amour, la lumière produisent de grandes transformations, et leur absence en produit aussi beaucoup d’autres. mais au-dessus de la santé, de l’amour et de la lumière, se trouve encore un autre élément dont tous les autres dépendent, et cet élément, qui est tout-puissant, est une particule de Dieu Lui-même. Comment l’obtenir ? Par le sacrifice, le renoncement, l’abnégation.

Souvent, je vous ai dit : "vous donnez un bain à l’enfant, mais vous gardez l’eau sale et vous jetez l’enfant". Evidemment, c’est symbolique ; l’enfant représente l’élément divin, vivant et l’eau, dans ce cas, c’est tout ce qui est stagnant, sale, pollué. Et voilà que tous rejettent l’enfant et gardent l’eau sale. Oui, puisqu’ils ne s’occupent pas d’obtenir cet élément divin, c’est qu’ils jettent l’enfant. Vous avez envie de posséder toutes sortes de choses, c’est bien, mais ne vaut-il pas mieux travailler à obtenir cet élément qui vous donnera la joie de les posséder ? On rencontre beaucoup de gens très riches qui nagent dans l’opulence, mais ils sont tristes et blasés parce que le goûts ‘est émoussé en eux. On croit que tout est dans la possession ; non, tout est dans la sensation.

Vous avez des trésors, mais si vous êtes mort, est-ce que vous pouvez vous en réjouir ? Il faut être vivant pour se réjouir. Mais on ne s’occupe que de ce qui est mort, et plus on possède de ces choses mortes, moins on travaille sur le côté vivant, et moins on se réjouit.

Au lieu de se jeter sur les plaisirs et les possessions physiques, le disciple doit amplifier et embellir la moindre joie spirituelle, cultiver en lui cette faculté de sensation subtile, et il pourra passer des siècles à contempler les étoiles, les roses, les visages. Il y a tellement de choses, même sur la terre, capables de plonger l’homme dans des extases. Seulement, c’est cette faculté de sentir qui est émoussée, qui ne vit plus, qui ne vibre plus. Les êtres sont morts, ils ne savent plus se réjouir ; ils se réjouissent seulement quand ils se sont vautrés dans les plaisirs les plus grossier. A ce moment-là, oui, ça leur dit quelque chose.

Mais la beauté, l’harmonie, la musique, la poésie, la pureté, tout ce qui est mystique et divin ne les intéresse pas. Voilà pourquoi ils ne rencontrent que les désillusions et les souffrances.
Tandis que les Initiés vous disent : "Montez, montez très haut par la prière, la méditation, et vous recevrez cet élément subtil qui vous donnera le goût des choses". Cet élément est un atome imperceptible mais, dès que vous l’avez, il fait tout vibrer en vous. Et la vie devient tellement belle, tellement riche. Il n’y a pas de mot pour l’exprimer. Mais sans cet élément, même si vous accumulez tout ce qu’il est possible d’accumuler, vous vous sentirez toujours déçu et dans le vide. Parce que si vous n’avez pas déjà travaillé sur l’autre élément, c’est à dire comment comprendre un Maître, comment l’aimer, comment apprécier ce qu’l vous enseigne, même si vous rencontrez le plus grand Maître de la terre, vous discuterez avec lui, vous le critiquerez et vous resterez aussi ignorant qu’avant. Et ne dites pas non plus : "Ah si je pouvais trouver la plus jolie fille pour me marier avec elle.. si je pouvais découvrir le trésor des Templiers…" Parce que si vous ne possédez pas cet élément dont je vous parle, la plus jolie fille et le trésor des Templiers vous apporteront tous les malheurs.

Voilà comment il faut penser, mes chers frères et sœurs, mais vous ne vous rendez pas compte de la valeur de ce que je vous explique, parce que vous n’êtes pas habitués à envisager les choses ainsi. Cela veut la peine de travailler, et même des milliers d’années s’il le faut, pour obtenir cet élément, et ensuite tout vous parlera, tout vous réjouira. Tandis que maintenant, on marche sur des trésors, sur des splendeurs, on rencontre des êtres pleins de qualités et de vertus, on voit les étoiles et le soleil, mais on reste insensible, triste et malheureux. Donc on n’a rien senti, rien vu, rien compris, on ne se réjouit pas et toute cette splendeur est bafouées.

Voilà les humains ! Et tout le monde trouve que c’est normal ? Mais je vous le dis, même si vous rencontrez des archanges et des divinités descendus du Ciel, cela ne vous fera aucun effet tant que vous n’aurez pas travaillé sur cet élément qui sait reconnaître et apprécier la valeur des choses. Vous serez partout malheureux, et même dans le Paradis vous ne saurez pas voir la splendeur du Royaume de Dieu.

Quand je vous dis que vous pouvez posséder le ciel et la terre, vous ne me croyez pas. Et pourtant, c’est la vérité, le monde entier peut vous appartenir. Et comment ? Il vous appartiendra intérieurement. Pourquoi devrait-il vous appartenir extérieurement ?

Que feriez-vous avec toutes ces forêts et toutes ces montagnes ?... Vous ne m’avez pas encore compris quand je vous dis que j’aurais un jour le ciel et la terre, et vous aussi… Comment une même chose peut-elle appartenir à plusieurs personnes ? Dans le monde physique ce qui appartient à  l’un ne peut appartenir à l’autre, mais dans le monde divin, c’est possible. Je vous donnerai une image. Un homme très riche possède un parce somptueux avec les plus belles fleurs, les plus beaux arbres, mais il est tellement absorbé par ses affaires qu’il n’a pas le temps de se promener dans son parc, il ne le voit pas, il n’en profite pas. Mais voilà qu’un poète vient tous les jours dans ce parc ; il écoute le chant des oiseaux, il contemple les fleurs, les jets d’eau, il respire le parfum des roses et il écrit des poèmes… alors, à qui appartient ce parc ? Au poète. Et l’autre, le propriétaire ? Il paie les impôts. Et la terre, elle est la propriété de beaucoup de pays, mais elle m’appartient à moi. Pourquoi pas ? Et à vous aussi. C’est tout simplement une question d’ajustement.

Aujourd’hui, je vous donne le secret pour obtenir tout ce que vous désirez ; vous devez chercher ce point le plus haut, au sommet, une particule seulement… Vous la décrochez, vous l’absorbez et vous vous sentez le maitre du monde. Oui, on a cette sensation. Je veux vous amener vers la compréhension la meilleure, vers les sensations les plus vastes et les plus subtiles, mais vous ne pourrez jamais goûter ces sensations si vous pensez que la possession peut être la solution définitive. Non, vous devez aussi travailler sur l’autre élément, le goût et le goût souvent, est inversement proportionnel à la quantité. Vous vous apercevez que, plus vous augmentez le côté matériel, physique, plus le goût diminue. Regardez les amoureux ; au début, quand ils ne font encore qu’échanger des regards, des sourires, ou s’écrire des lettres, ils se sentent projetés dans le ciel ; mais quand ils commencent à aller beaucoup plus loin, ils n’ont plus les mêmes joies et les mêmes inspirations. Donc là aussi, c’est véridique. Si vous augmentez un côté, l’autre diminue.

N’oubliez jamais cela, et chaque fois que vous augmentez une chose, demandez-vous quelle autre chose va diminuer. Quand vous êtes occupé à augmenter vos richesses, est-ce que vous vous demandez si votre santé ne va pas péricliter ?

Prenez ce que je vous dis aujourd’hui, gardez-le pour toute votre vie, et marchez seulement dans cette direction ; tout s’embellira et vous serez heureux. Même la femme dira à son mari : "Chéri, que tu es beau ! Jamais je ne t’ai vu si beau". Avant, bien sûr, elle n’avait rien vu. Avec cette philosophie, tout est transformé ; mais si vous cherchez autre chose, vous resterez encore longtemps à patauger et à souffrir, croyez-moi. Evidemment, vous n’arriverez pas à obtenir tout de suite cet élément, mais du moment que vous tendrez vers lui, tout commencera à s’améliorer et vous en serez étonné vous-même, vous verrez que vous êtes entouré d’anges, d’archanges, de divinités. Seulement il faut toujours marcher dans cette direction, vers le sommet de la pyramide.

Cet élément n’a pas de nom ; il est fait d’une matière extrêmement subtile et il se trouve très haut, dans la Séphira Kéther. C’est là qu’il faut aller le chercher. Ceux qui possèdent cet élément sont capables d’accomplir des prodiges et même de transformer leur corps physique au point de rayonner et de projeter des particules de lumière. Et c’est cela le phénomène de la transfiguration. Jésus en a donné une preuve devant trois de ses disciples, mais ils n’ont pas compris ce qui se passait. Ils étaient subjugués, éblouis, dans le ravissement, mais ils ne savaient pas comment se phénomène avait pu se produire. Cet élément est impondérable mais, je vous l’ai dit, il est tout de même fait de matière. Très peu d’Initiés et de grands Maîtres ont pu parvenir jusqu’à la Séphira Kéther pour le recevoir, parce que Kéther est un monde inconnaissable, un monde au-delà de toutes les dimensions ; c’est le séjour du Père céleste, le Créateur de tous les mondes. Donc très peu d’Initiés sont parvenus jusque-là et ceux qui  y sont parvenus ont disparu pulvérisés à cause de vibrations extrêmement intenses auxquelles il est impossible de résister. Ceux très rares qui sont revenus, n’ont pu le faire que par une grâce spéciale du Ciel qui leur a donné à absorber un autre élément dont la propriété est de protéger le corps physique.

La chimie spirituelle est la science de tous les éléments par lesquels Dieu a créé le monde. Ces éléments sont au nombre de 22, le premier, Aleph, a le pouvoir de transformer, de sublimer, d’illuminer, tandis que le dernier, Tav, conserve et protège de la destruction. Quand le Christ dit : "Je suis l’Alpha et l’Oméga" il voulait dire ; "Je possède ces deux éléments de la chimie céleste ; l’un qui me donne la possibilité de tout sublimer, et l’autre qui permet de réaliser le Ciel sur la Terre". Voilà ce qui signifient Alpha et Omega, Aleph et Tav.


Les livres de Omraam retranscrits par Francesca