Merci de votre visite

dimanche 24 mai 2015

Le Corps physique n’est qu’instrument



Le corps physique est le réceptacle de tous les autres principes plus subtils. L’âme et l’esprit par exemple ne sont pas vraiment dans le corps physique, mais ils se manifestent à travers lui, à travers le cerveau, le plexus solaire, les yeux ... Par exemple, quand vous regardez quelqu’un avec un grand amour, une grande pureté, une grande lumière, qui est-ce qui se manifeste à travers vos yeux ? Les yeux appartiennent au corps physique, mais celui qui se manifeste, qui se sert de ces moyens d’expression, qui est-il ? Peut-être est-ce l’âme, peut-être est-ce l’esprit, peut-être est-ce Dieu lui-même… si vous lancez à quelqu’un un regard ou des paroles terribles qui le rendent malade, c’étaient des forces hostiles qui se sont servies de vous et qui l’ont foudroyé. Donc, le corps physique n’est souvent que l’instrument de forces bénéfiques ou maléfiques qui existent en lui ou en dehors de lui.

La volonté a pour idéal la puissance et le mouvement, voilà ce qu’elle demande. Vous direz ; "Mais elle peut demander la sagesse, l’intelligence, la beauté"… Non, ce n’est pas de son domaine, ce sont d’autres principes qui demandent cela. La volonté peut être mobilisée pour acquérir l’intelligence ou créer une œuvre d’art, mais ce qu’elle souhaite pour elle-même, la seule chose qui la tente, c’est la puissance et le mouvement. Elle ne veut pas rester immobile, elle aime s’occuper, toucher, bouger, déplacer les choses. Mais comme pour le corps physique, elle ne peut réaliser son idéal sans nourriture. Et la nourriture de la volonté, c’est la force. Alimentée par la force, la volonté devient énergique, mais si on ne la nourrit pas, elle dépérit. Et l’élément qui pour elle correspond à l’argent et lui sert à acheter la nourriture nécessaire, c’est le geste. Oui, il faut toujours s’arracher à l’immobilité et à l’inertie pour actionner, stimuler, déclencher les énergies ; c’est en s’habituant à agir, à se mouvoir que la volonté "achète" de la force et qu’elle devient puissante.

Et savez-vous quel est le premier de tous les mouvements ? C’est le souffle. Au moment où l’enfant naît, il respire, et à ce moment-là tous les autres processus de déclenchent… Donc, pour se procurer cet argent-là, il faut s’habituer à pratiquer les exercices qui sont préconisés dans l’Enseignement ; les exercices de respiration, de gymnastique, de Paneurythmie  ... Ils sont conçus pour renforcer la volonté. Bien sûr, vous pouvez y ajouter beaucoup d’autres activités de la vie courant que je n’ai pas le temps d’énumérer, il y en a un très grand nombre, mais je parle ici seulement de méthodes que nous apporte l’enseignement et qui concernent plus particulièrement la vie spirituelle.

Vous direz ; "Mais nous ne pensions pas que ces exercices pouvaient tellement développer la volonté, nous croyions qu’ils étaient faits pour donner de la vitalité au corps physique ou même de la joie au coeur"… C’est vrai aussi parce que tout est lié. Pour le moment, pour être bien compris, je sépare les plans en attribuant à chacun ce qui lui revient, mais en réalité tous ces principes sont inséparables. Quand vous respirez, quand vous faites de mouvements de gymnastique, le corps aussi en bénéficie, la santé s’améliore, la vigueur s’accroît, et vous… vous apprenez à vous connaître.

Tans qu’on ne connaît pas les besoins des corps, on donne toujours tout au corps physique qui est gavé, alors que l’âme et l’esprit, affamés, suffoquent et meurent.




Les livres de Omraam retranscrits par Francesca