Merci de votre visite

samedi 30 mai 2015

Les Messages de ZEMIA la Terre – partie 2


Les pierres précieuses appartiennent à l’élément Terre, les pierres précieuses sont de la terre, mais transformée, sublimée, elles représentent la quintessence de ce qu’elle possède de plus pur ; elles sont le produit de tout le travail que la terre est capable de réaliser. C’est pourquoi les pierres précieuses ont été choisies comme symboles des vertus que l’homme parvient à acquérir s’il apprend à travailler sur sa propre matière.

La coutume de placer des pierres précieuses sur les vêtements des prêtres et la couronne des rois vient de la connaissance de ce symbolisme : elles représentent les qualités et les vertus que ces êtres doivent posséder pour exercer dignement leur charge. Et à chaque vertu correspond une pierre ; à la sagesse, la topaze ; à la paix et à l’harmonie, le saphir ; à l’amour, le rubis etc. N’allons pas trop chercher si les prêtres et les rois méritent de porter de tels trésors, c’est le symbolisme qui compte. et si les rois de la terre, si les papes et les cardinaux portent sur la tête des ornements de pierre précieuses, c’est que des pierres précieuses sont posées sur la couronne du Maitre de la création. Ces pierres sont des anges, des archanges, des divinités.

Même si les humains se rencontrent tous les jours, ils n’ont les uns sur les autres qu’une vue superficielle. Ils s’arrêtent sur l’apparence, et l’apparence, souvent n’est pas fameuse. Ils oublient qu’au-delà de cette apparence il y a aussi une âme, un esprit, et même si cette âme et cet esprit se manifestent rarement, ils sont là, ils ont toujours la possibilité d’apparaître et de s’exprimer. Pourquoi ne pas être attentif à leurs manifestations ? Ce n’est pas faire preuve d’intelligence que d’avoir sur les humains un regard tellement superficiel.

Un sage a conscience que les hommes et les femmes sont fils et filles de Dieu, il s’arrête sur cette pensée et il les aborde avec cette pensée. Il fait là un travail créateur, car il développe ainsi le côté divin, chez tous les êtres qu’il rencontre, et il se sent heureux. Croyez-moi, la meilleure façon d’agir avec les autres, c’est de découvrir leurs qualités, leurs vertus, leurs richesses spirituelles et de se concentrer sur elles.

La découverte d’un enseignement spirituel est source de grandes joies. Enfin, mais les choses ne sont pas si simples. En acceptant un enseignement spirituel, le plus élevé soit-il, au bout d’un mois, six mois, un an, cela dépend, il se peut qu’un trouble s’insinue en vous, et au lieu d’intensifier le côté positif, vos efforts ne font que développer votre côté négatif. Pourquoi ? parce que chaque idée nouvelle, chaque état de conscience nouveau produit des fermentations dans les êtres qui ne se sont pas préparés à les recevoir.

De nos jours, les épreuves de l’initiation ne se déroulent plus dans les temples, mais dans la vie. C’est dans la vie que nous devons traverser les épreuves des quatre éléments qui sont les épreuves de la matière. Et seul celui qui a appris à maîtriser son corps physique (la terre), ses sentiments (l’eau), ses pensées (l’air), et à dominer sa force sexuelle (le feu), est digne de recevoir l’initiation.

"La terre, l’eau, l’air et le feu…. Nous disons en bulgare Zémia, voda, veuzdouh, oguèn. Dans toutes nos activités les quatre éléments sont présents soit séparément, soit ensemble. Manger, boire, respirer, penser, aimer et même tout simplement vivre ne sont que le résultat de la présence et de l’action des quatre éléments en nous. Nous n’existons que parce qu’ils ont donné leur accord, et lorsque nous mourrons, chaque particule de notre être ira les rejoindre. Dieu a mis la terre, l’eau, l’air et le feu à notre disposition et nous devons apprendre à les considérer et à les utiliser avec respect, car ils ne sont pas uniquement des substances matérielles ; ce sont des entités très puissantes, très vastes et habitées par d’innombrables êtres vivants.

Vous voyez les saisons passer, mais qu’avez-vous appris de ce passage des saisons ? Printemps, été, automne, hiver, les quatre saisons sont les portes qui s’ouvrent sur les mystères du nom de Dieu, les quatre lettres Iod Hé Vav Hé, qui sont en relation avec les quatre éléments.

Sur le cercle du zodiaque, le printemps commence avec le Bélier, signe de feu ; l’été avec le Cancer, signe d’eau ; l’automne avec la Balance, signe d’air, et l’hiver avec le Capricorne, signe de terre. L’entrée dans chaque saison se fait donc sous le signe d’un des quatre éléments. Au Bélier, le feu, correspond la lettre Iod ; au Cancer, l’eau, correspond la lettre Hé ; à la Balance, l’air, correspond le Vav, et au Capricorne, la terre, correspond le second Hé. Chacun dans sa saison, les quatre éléments trouvent le champ libre pour se manifester. Ainsi, l’un après l’autre, le feu, l’eau, l’air et la terre viennent dire leur mot.



 Les livres de Omraam retranscrits par Francesca