Merci de votre visite

lundi 11 mai 2015

L’ETRE HUMAIN COMPLET


L’être humain tel que les Initiés le comprennent, est un être complet ; Les deux pôles positif et négatif sont les deux parties d’une unité qui s’est divisée au cours de l’évolution. A l’origine, l’être humain était à la fois homme et femme, c’est ce qu’on appelle l’androgyne. 

Au moment où s’est produite la séparation des sexes, chacun est parti de son côté, mais chaque principe porte ne lui-même l’empreinte, l’image de l’autre profondément gravé dans son âme. C’est pourquoi, quand un homme voit, parmi des centaines et des milliers de femmes, un visage qui s’approche de l’image qu’il porte en lui, il est heureux et il fait tout ce qui lui est possible pour avoir sa présence. Malheureusement, souvent au bout de quelque temps, il s’aperçoit que cette image ne correspond pas tout à fait, et il la quitte pour en chercher une autre dans laquelle il espère une fois de plus trouver son autre moitié, son âme sœur.

C’est vrai pour les femmes pour les hommes, aucun être ne fait exception. Mais un jour, cette rencontre des deux principes doit se faire véritablement, parce que l’amour entre les deux principes est plus puissant que tout.

En réalité, notre âme sœur, c’est nous-mêmes, l’autre pôle de nous-mêmes. Si nous sommes en bas, l’autre pôle est en haut, et il communie avec le Ciel, avec les Anges, avec Dieu dans la perfection et la plénitude. C’est pourquoi dans toutes les Initiations on enseignai taux disciples comment s’unir à cet autre pôle ; Dans l’Inde, le Jnani-yoga donne des méthodes grâce auxquelles le yoga parvient à s’unir à son Moi supérieur, car c’est en s’unissant à son Moi supérieur qu’il s’unit à Dieu. Lui-même. En Grèce, on retrouve la même idée exprimée dans la formule inscrite au fronton du temple de Delphes ; "Connais-toi toi-même". Se connaître, ce n’est pas connaître son caractère, bon ou mauvais, avec ses qualités ou ses défauts, non c’est trop facile. Il est dit dans la Genèse : "Et Adam a connu Eve" ou "Abraham a connu Sarah"… La vraie connaissance est une fusion des deux principes. "Connais-toi, toi-même" signifie ; trouve l’autre pôle en toi et ut deviendras une divinité.

Si vous êtes un homme, l’autre pôle est une femme et vous la connaîtrez comme un amant connaît sa bien-aimée ; pas tout à fait de la même façon, bien sûr, car cette fusion, cette connaissance s’accomplit dans les régions de la lumière. C’est lorsque vous pénétrez dans cette lumière que vous devenez Un avec vous-même.

On retour ce même précepte exprimé un peu différemment dans les Evangiles : "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force". Ce qui sous-entend qu’on ne peut communier avec le Seigneur qu’à travers son ego supérieur. C’est aussi ce que voulait dire le Christ quand il disait :"Nul ne peut aller au Père qu’à travers moi". Le Christ est le symbole de la Divinité, du Verbe, du Fils de Dieu qui est dans chaque âme comme une étincelle enfouie quelque part, perdue, ensevelie. En se liant à son âme supérieure, l’homme se lie à ce principe du Christ, qui est partout, dans toutes les âmes, et à travers lui, il est lié à Dieu. Vous ne pouvez aller à Dieu qu’ à travers votre ego supérieur, puisque c’est lui qui contient tout et qui représente ce qui existe de meilleur et de plus pur en vous-mêmes.

C’est pourquoi, toutes les pratiques de méditation conseillent de faire un travail par la pensée afin de s’éloigner le plus possible du monde physique, matériel, et s’élever jusqu’au monde le plus lumineux pour atteindre le Divinité, le principe de notre âme supérieure. Et comme il existe toujours une polarisation, et se crée une affinité, une sympathie, un lien avec le principe complémentaire, car le masculin est toujours attiré par le féminin, et le féminin par le masculin.

Chaque être possédant l’autre principe en lui-même, il ne peut trouver Dieu qu’à travers l’autre principe. C’est pourquoi la femme trouve Dieu à travers l’homme, parce que l’homme représente l’autre principe et que ce principe la lie au Père céleste. Et l’homme ne peut trouver la Divinité qu’à travers le principe féminin, que ce soit une femme, que ce soit la nature elle-même (qui est un principe féminin) ou la Mère divine…..


Les livres de Omraam retranscrits par Francesca