Merci de votre visite

mardi 23 juin 2015

LE TESTAMENT DES COULEURS DE PETER DEUNOV


Le testament des couleurs est un livre initiatique au sens vrai du terme car qu'est-ce qu'une initiation si ce n'est une prise de conscience, un agrandissement de son champ d'action. Cette idée de la prise de conscience illustratrice était chère au Maître Peter Deunov qui connaissait parfaitement le processus initiatique qui éveille l'âme à la vie intérieure, la faisant participer à l'unité et à l'universalité, pour l'avoir lui-même expérimenté et parcouru fort loin.

Son livre qui, en sa forme extérieure, peut paraître banal pour celui qui ne possède pas l'intelligence du coeur, pourtant contient quelque chose de grand tel un simple gland renfermant en puissance un chêne magnifique. En toute chose c'est le coeur qui ouvre les yeux, car tout dépend du degré d'amour avec lequel on regarde les êtres et les choses. Cette connaissance de la science initiatique que possédait le Maître, il l'a incluse dans son livre afin qu'il soit un moyen de prise de conscience, un révélateur du soi intime qui contient tous les mois sans en être contenu d'aucun et qui cherche l’Incarnations en incarnations à s'accomplir dans un moi   transfiguré propre à le revêtir, à l'épouser parfaitement.

Pratiquer consciemment, volontairement, avec recueillement, concentration et visualisation, en un mot les résumant tous, pratiquer magiquement ce qui est contenu dans ce livre, c'est marcher vers un agrandissement de son champ de conscience, vers une communion avec la lumière universelle, vers l'accroissement et l'enrichissement de la vie intérieure, vers l'initiation. Au milieu de l'atmosphère dans laquelle il est plongé, la meilleure protection de l'homme contre toutes les pensées négatives et parasites, les courants nocifs, les esprits ténébreux et empoisonnants qui évoluent dans l'aura de la terre, émanés par l'égrégore obscur, reste l'aura. Plus l'aura est pure et lumineuse traversée par des couleurs splendides plus l'individu est à l'abri de toutes les influences nocives extérieures. Avec tout ce que nous venons d'expliquer notre lecteur comprendra aisément le pourquoi de cette protection et son mécanisme. Le tout est de devenir de plus en plus conscient de son propre rayonnement "aura’I". Ainsi que de la grande force de vie christique qui anime tous les êtres : l'amour sans tâche, l'amour conscient afin qu'elle devienne en soi la volonté de l'amour divin et conscient. Etre conscient de cette force, de ce don ainsi que des possibilités de son propre aura et agir volontairement sur cette aura pour véhiculer la lumière, pour devenir un thérapeute de l'âme et du corps, un prêtre et roi comme nous le dit St-Jean, c'est travailler pour la lumière, pour la venue du royaume de Dieu sur la terre.

L'homme ne peut commander à l'invisible de façon surnaturelle, dans le sens contraire des lois de la nature. Lorsqu'il veut obtenir quelque chose, il doit poser la demande selon les rites, il doit agir conformément à ce qu'il désire. Même avec la meilleure éloquence qui soit. On s'épuiserait en vain en demandant à un distributeur automatique de boissons, de chanter une chanson. Ceci paraît évident, il faut agir selon les règles et il en est de même pour le monde intérieur. La lumière universelle reflète toutes nos pensées, nos désirs et elle nous apporte ce avec quoi nous nous sommes mis en affinité.

C'est pour cela que la base du cheminement initiatique est , après la prise de conscience, la transformation de soi-même, la formation du prisme par la maîtrise de ses pensées, sentiments et actions pour ne véhiculer que la lumière de vie, pour l'attirer afin qu'elle élabore le corps de la gloire, le corps du Christ.

Celui qui a pris conscience de cette lumière Intérieure en lui ainsi qu'à l'extérieur de lui comme étant toujours lui et qui cherche à réaliser le corps du Christ en son rayonnement conserve sa paix profonde et sa lucidité au milieu des troubles, des pleurs et des grincements de dents qui l'environnent, qui se déchaînent même autour de lui telle une tempête sans parvenir aucunement à l'atteindre et contribuant même à le renforcer dans sa puissance en accroissant sa lumière par la force de résistance et par la transmutation. C'est avant tout l'épreuve qui prouve la force, qui prouve l'amour vrai et désintéressé. L'amour désintéressé, l'amour divin c'est d'être capable d'aimer en chaque chose de sa vie, la partie éternelle de ces choses: c'est encore être capable d'aimer sans salir.

L'êtes-vous et le pouvez-vous ? Voilà un sujet tout trouvé pour une bonne méditation qui produira sûrement une réelle prise de conscience enrichissante.