Merci de votre visite

mercredi 28 octobre 2015

Cosmogonie par Peter DEUNOV


  D'après le Maître Peter Deunov, selon le point de vue adopté, il n'est pas exact de dire que Dieu a créé le monde ou que Dieu a créé l'homme. En réalité, le Monde Divin existe éternellement. Il est reflété dans quatre mondes (physique, astral, mental et causal), qui se manifestent successivement. Ils sont appelés mondes des changements. Dans le monde physique règne la loi de l'évolution et l'homme se perfectionne; dans le monde astral règne la loi de l'involution et l'homme se prépare pour renaître.



Le récit de la création du monde interprété par le Maître.
  Chaque jour a sa prédestination. Mais les gens ne comprennent pas cela. Ils n'arrivent pas à saisir la vraie signification des jours dans la vie humaine. Par exemple:

Le premier jour Dieu avait dit: "Que la lumière soit!" et la lumière fut. Il contempla son oeuvre et s'exclama: "oh quel bien!..." Et vint le soir, puis le matin: ce fut le premier jour. C'est le jour de Dimanche, le jour de la lumière.

  Le deuxième jour Dieu délimita les eaux du dessus des eaux du dessous, c'est-à-dire il sépara l'existence supérieure de l'existence inférieure, parce que l'eau, c'est le symbole de la vie. Il créa la voûte du ciel pour servir de limite entre ces deux sortes de vie et puisque l'évolution du deuxième jour n'était pas terminée, Dieu ne se prononça pas sur elle. Et vint le soir, puis le matin: ce fut le second jour.

  Le troisième jour Dieu ordonna aux eaux sous la voûte du ciel de se rassembler en un endroit (c'est-à-dire la vie inférieure), et au sec d'apparaître; ce sont les symboles du cerveau humain et de la raison humaine, et Dieu nomma les eaux rassemblées la mer; et le sec, la terre. Alors Dieu contempla son oeuvre et s'exclama: "oh quel bien!" Voilà pourquoi il dit à la terre de produire toutes sortes de plantes, ce qui sous-entend l'apparition de toutes les bonnes pensées dans le monde. Et vint le soir, puis le matin: ce fut le troisième jour.

  Le quatrième jour Dieu ordonna aux deux grands luminaires d'apparaître sous la voûte des cieux pour séparer l'obscurité de la lumière. Cela sous-entend: le premier luminaire (le grand), c'est la raison; le deuxième c'est le coeur, à l'aide desquels l'homme peut discerner entre le bien et le mal; c'est-à-dire distinguer un état de l'autre. Ainsi le quatrième jour est le jour où il fallut créer des conditions pour le développement de la raison et du coeur humains. Et Dieu créa toutes les étoiles qui représentent toutes les forces dans la vie humaine, il les suspendit à la voûte des cieux, cela sous-entend l'âme humaine, pour éclairer la terre avec le grand luminaire (la raison), et le petit luminaire (le coeur), pour présider au jour et à la nuit en séparant la lumière de l'obscurité. Dieu contempla son oeuvre et s'exclama: "Oh quel bien!" Et vint le soir, puis le matin: ce fut le quatrième jour.

  Et le cinquième jour Dieu dit: "Que soit une foison d'êtres vivants dans les eaux, et, s'égaillant sous la voûte des cieux, que volent les oiseaux"; et ils représentent toutes les aspirations et tous les élans de la vie humaine. Et puisque cela donnerait une orientation et un sens au développement des hommes sur terre, Dieu vit que c'était bien, et il les bénit leur demandant de se multiplier et d'abonder sur terre. Et vint le soir, puis le matin: ce fut le cinquième jour.

  Et le sixième jour Dieu décida de créer l'homme, c'est-à-dire le raisonnable, à son image et à sa ressemblance, pour dominer les poissons de la mer (ses désirs terrestres); les oiseaux du ciel (ses pensées); toutes les bêtes de la terre (c'est-à-dire ses élans); et tout ce qui rampe sur terre (c'est-à-dire toutes les passions qui s'insinuent dans son cerveau). Et puis Dieu insuffla la vie dans les narines de l'homme, il lui donna une âme raisonnable pour que l'homme le connaisse dans tous ses chemins et pour qu'il agisse comme Dieu lui-même agit.

  Et le septième jour Dieu se reposa. On sous-entend que le septième jour c'est le jour du Bien, où Dieu a commencé à manifester son Amour pour l'homme.

Le lien entre les qualités que l'homme doit manifester dans sa vie et les cycles de la création du monde interprété par le Maître.  En lisant le premier chapitre de la Genèse où l'on parle de la création du monde, on peut y découvrir le chemin que l'âme humaine doit parcourir. On peut considérer le premier jour comme étant le jour de notre esprit, le jour où la lumière apparaît.

Le deuxième jour peut être considéré comme le jour de notre âme, jour où l'amour apparaît.
Le troisième jour correspond au jour de notre raison, le jour où le savoir apparaît.
Le quatrième jour est le jour de notre coeur, jour où la vie consciente apparaît.
Le cinquième jour correspond au jour de notre volonté, jour où nos forces s'éveillent et nous viennent en aide.

Le sixième jour est le jour de la Parole éternelle qui nous illumine et impose un Maître à notre destin.

Le septième jour est le jour de Dieu, le Commencement éternel de tout, le jour de la nature de laquelle il faut tout apprendre, le jour de notre repos où nous célébrons toutes les vertus..
Les premiers versets du premier chapitre de l'Evangile selon St Jean interprété par le Maître.  "Au commencement était le Verbe. Le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu." Selon l'interprétation du Maître, ici est résumé tout le savoir de la création du monde. Dans la langue contemporaine ces versets signifient: "manifestation, lien et cause".

  "Au commencement était le Verbe." - c'est la manifestation du monde, son expansion. Le Verbe, c'est le principe qui crée tout ce qui est visible et invisible et par lequel Dieu se manifeste dans le monde physique.

  "Le Verbe était avec Dieu," - c'est le lien entre les choses, l'unité, l'harmonie de la création du monde. La matière est indivisible et les formes sont entrelacées. Tout être qui existe est le produit du Verbe Divin, et d'après les lois de l'évolution, il est lié avec les autres.  "Et le Verbe était Dieu." - c'est la Cause des choses, la Source, l'Origine, le Commencement inconnu du monde. Les peuples le désignent de noms différents: Dieu, Yahvé, Mahomet, Bouddha, Jésus, etc.


Les livres de Peter Deunov sur le blog de Francesca : http://herosdelaterre.blogspot.fr/