Merci de votre visite

lundi 5 octobre 2015

Le Grand Livre de la Nature d’Omraam


C’est en utilisant des analogies, des images et des symboles que le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov a su rendre les réalités de la vie psychique et spirituelle accessibles à des auditoires extrêmement divers. Tout au long des années où il a donné son enseignement (1937-1986), il n’a cessé d’en multiplier les exemples.


 
Tout ce qui existe dans l’univers depuis le ciel jusqu’aux entrailles de la terre, tout ce qui existe dans les différents règnes de la nature, existe aussi en nous, les êtres humains. C’est ce qui explique que, depuis l’origine, nous éprouvons le besoin d’étudier et de comprendre le monde qui nous entoure. Consciemment ou inconsciemment, c’est nous-mêmes que nous cherchons à étudier et à comprendre.

Toutes les réponses à nos questions sont là. Dans les livres des humains on trouve trop d’opinions contradictoires et embrouillées, tandis qu’ne apprenant à interroger la nature, on reçoit des réponses simples claires et exactes.

Il est toujours utile de lire et de citer des poètes, des romanciers, des philosophes, des scientifiques, mais il est plus important de titrer ses citations du livre de la nature qui restera éternellement vivante et véridique. C’est pourquoi vous m’entendrez souvent répéter la même phrase d’Hermès Trismégiste dans la Table d’Emeraude : 

"Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut", et la même expression : 
"le grand livre de la nature vivante".

Le livre de la nature ne se limite pas à un inventaire des minéraux, des plantes, des insectes, des animaux, non, il comprend la totalité de la vie dans tous les mondes, chez toutes les créatures, et même dans l’être humain lui-même, dans sa structure et dans les différentes fonctions de son organisme. Ce n’est donc pas le côté extérieur de la nature qu’il s’agit de connaître, mais la vie dans son jaillissement, son écoulement, et les correspondances subtiles qui existent entre les différentes régions de l’univers. Les événements qui se déroulent autour de nous comme ceux auxquels nous participons, et même nos gestes, nos habitudes, les objets dont nous nous servons, tout a un sens et peut être interprété selon les lois de l’analogie ; c’est cela aussi le grand livre de la nature.

Dans chaque manifestation de l’existence, le Créateur a mis une science inouïe. Mais il faut d’abord apprendre à observer. Celui qui ne sait pas observer ne peut pas réfléchir, et alors comment découvrira-t-il que tout est lié et que ce sont ces liens qui donnent du sens à la vie ? Pour beaucoup de gens la vie n’a aucun sens. Au contraire, la vie est pleine de sens, partout il y a du sens ! Moi, les moindres petites choses me parlent : ce sont des mots, des phrases du livre de la nature que je suis sans cesse occupé à déchiffrer. Je m’arrête sur ces mots et ces phrases et je suis émerveillé par tout ce que je découvre. Je n’invente rien, je déchiffre seulement. Je lis aussi sur vos visages et dans vos cœurs. Mais surtout je lis dans le soleil. Chaque jour il me fait de nouvelles révélations, et peu à peu, je vous les communique.

Celui qui cherche la vérité doit étudier comment l’Intelligence cosmique a conçu la création. Et il le saura en apprenant à vérifier ce qu’il  croît être vrai dans le grand livre de la nature, c’est à dire qu’il doit trouver, par le moyen de l’analogie, la confirmation de ce qu’il pense dans les règnes minéral, végétal, animal, humains, et jusque dans les étoiles. Si la nature confirme son point de vue, c’est qu’il est bien dans le vrai. Voilà la philosophie dont il faut maintenant instruire la jeunesse, car c’est la seule qui soit absolument véridique. Toutes les autres théories qu’on lui présente sont un mélange de vrai et de faux, avec un peu de vrai et beaucoup de faux, et si c’est cette instruction qu’on continue à lui donner, il faut s’attendre à des vagues de révolte et de désespoir.

Le livre de la nature est là grand ouvert devant nous, et non seulement nous pouvons y lire les merveilles de la sagesse éternelle que le Créateur a inscrites sur chaque pierre, sur chaque fleur, sur chaque étoile, sur chaque être humain, mais encore il nous donne les moyens de résoudre les problèmes qui se présentent quotidiennement à nous. La solution des questions philosophiques les plus complexes se trouve dans ce livre. Puisque en bas comme en haut les lois sont analogues, un phénomène physique a toujours sa correspondance dans les régions du cœur, de l’intellect, de l’âme et de l’esprit.

"Tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas pour faire les miracles d’une seule choses".

Ce principe énoncé par Hermès est une clé. Il ne faut pas laisser cette clé se rouiller !

Le Créateur nous a donné des yeux. Il nous a donné des oreilles pour voir et entendre les révélations qu’il nous fait à travers sa création. Pourquoi tellement de gens sont-ils sourds et aveugles ? Parce qu’ils préfèrent se livrer à des activités insignifiantes, inutiles et même nocives. Ils diront que ces activités leur plaisent… Oui, malheureusement, elles leur plaisent ; mais tout ce qui leur plaît n’est pas nécessairement favorable à leur évolution. Ces activités grignotent leurs énergies, c’est pourquoi il ne leur en reste plus pour leurs oreilles et leurs yeux spirituels. Qu’ils préservent leurs énergies et elles iront éveiller leurs organes et leurs centres subtils en haut.


Les livres de Omraam sur le blog de Francesca : http://herosdelaterre.blogspot.fr/