Merci de votre visite

mardi 17 novembre 2015

Comment peut-on percevoir ce qui correspond vraiment à l’ère du verseau


L’intuition est une partie très importante du psychisme de l’être humain, mais elle n’est pas la pierre la plus importante. Si l’humain ne devait avoir recours qu’à ses intuitions pour édifier sa vie, pour constituer sa destinée, faire ses choix, il y aurait de fortes chances pour qu’il se trompe s’il n’y avait pas la participation de son mental, de son jugement.



Ce qui ne veut pas dire que l’intuition en elle-même n’est pas bonne et que l’on ne doit pas la suivre. Absolument pas. Mais il faut, suivant le type d’individu que vous êtes, vous méfier de l’intuition ou au contraire vous y référer constamment. Tout dépend des énergies qui vous constituent.

Il y a des individus qui ont la faculté de percevoir les choses de l’au-delà, de l’invisible, mais dont les perceptions sont légèrement brouillées par des émissions non pas parasitaires, comme pourraient l’être des formes pensées venant d’autres humains, mais par certaines puissances de leur thème astrologique qui viennent taper sur leurs perceptions et vont, soit les affaiblir, soit leur donner une nature instable.

Ce qui ne veut pas dire que tout le monde doit se méfier de l’intuition. Je dis tout simplement, connaissez-vous avant de savoir si votre intuition est à utiliser ou pas. Si vous êtes dépositaire de certaines énergies donnant des doutes par rapport à votre intuition, il faut acquérir ce qui vous manque, le développer par plus de discernement, d’esprit critique, de jugement, ou plus de connaissance.

Les deux plateaux de la balance étant en équilibre, l’âme, en son milieu, sait choisir dans quel plateau elle doit prendre l’indication. Cela fait partie du développement de l’être humain, de son plan d’évolution.

La plupart des êtres humains viennent du monde astral, ce qui fait que l’intuition, dans ses manifestations, va être troublée par toutes les manifestations de leur propre astral, de leurs émotions, de l’envergure de leurs pensées, de leur petitesse, de leur étroitesse. Tout cela va se combiner pour créer les filtres par lesquels l’intuition va passer.

Et que se passe-t-il ?

Il reste peu de chose de l’intuition. Alors, il faut que l’individu développe un autre état d’être avant de suivre son intuition, pour qu’elle ne soit plus qu’une petite voix intérieure qui résonne.

Je ne veux pas en disant ces choses, dérouter l’homme et le détourner de son intuition. Je dis attention. Il y a beaucoup d’êtres humains qui font beaucoup trop de choses par intuition et font, ainsi, beaucoup de catastrophes et se méprennent sur beaucoup de sujets. 

Ainsi avec leur intuition, ils jugent les gens.