Merci de votre visite

jeudi 5 novembre 2015

L'IMAGE LUMINEUSE DE L'AMOUR


Que doit-on comprendre par les mots " Principe ", " Commencement " ?

Par exemple, nous disons que DIEU est au commencement, mais DIEU a-t-Il un commencement ? Pouvons-nous séparer le commencement - le principe - de la fin ou le début d'une chose de son achèvement ?



Non, car ils sont indissolublement liés, comme la tête, le corps, les pieds d'un homme. Peut-on séparer la tête du corps ? Si nous divisons un tout, c'est pour faciliter l'examen et l'étude d'une certaine partie, d'un certain objet, d'un corps, ou d'une action. Dans l'étude, dans la définition des choses, on emploie principalement deux méthodes: celle de l'induction, et celle de la déduction.

On procède de l'habituel à l'inhabituel et, parfois seulement, on utilise le processus inverse. Il est cependant préférable de commencer par ce qui est habituel pour aller graduellement vers l'inhabituel.

L'enfant, qui apprend à lire, à écrire, à compter, à parler, débute par des éléments simples, et passe ensuite aux plus compliqués - aux inhabituels. Certains, se trouvant devant de grandes difficultés, se découragent et disent : " J'en ai assez de cette existence terrestre; je veux me libérer et aller me reposer au ciel. " Mais où est le ciel ?

Il est au-dessus de notre tête, et celle-ci est en liaison avec L’antre du Soleil vers lequel chacun tend, consciemment ou inconsciemment. Tous les hommes élèvent leur regard avec la pensée qu'il existe là-haut quelque chose de meilleur qu'ici-bas; que ce soit le ciel ou le paradis, ils ne le savent pas. Nous disons que le ciel est le lieu ou un état, après lequel aspire notre désir d'une vie meilleure, plus raisonnable, et mieux remplie.

A vous, élèves de la Vie Nouvelle, on demande d'avoir une compréhension claire et concrète des choses et des événements, et que votre pensée soit concentrée et non dispersée. La moindre distraction conduit à un éparpillement d'idées d'où résulte une existence désordonnée.

Du point de vue divin, l'ordre de vie actuel des gens sur la terre est désordre. Quand un être humain s'améliore, s'organise, et qu'il acquiert le calme et la paix intérieure, c'est le signe qu'il est entré dans un ordre de vie supérieur - divine. Une pensée juste, coordonnée, détermine cet ordre. Observez la demeure de celui qui pense justement et agit d'une manière réfléchie; vous constaterez l'ordre qui y règne. C'est qu'il comprend les éléments du monde physique et spirituel; il les coordonne, les applique harmonieusement.

L'homme qui n'observe que le côté physique de la vie ne comprend et ne s'arrête que sur les manifestations extérieures des êtres. Mais s'il unit le côté spirituel à la vie physique, il pourra saisir, analyser les impulsions intérieures de l'homme, ainsi que leur influence bienfaisante sur chaque activité. Nous disons que l'homme - être terrestre - étudie le côté extérieur de la vie; et que l'ange qui est en nous, notre âme en connaît le côté intérieur, spirituel.

Établissez donc un lien harmonieux entre l'homme physique et l'ange intérieur, entre le conscient et le super conscient. Cette sainteté et indispensable union constitue en vérité une tâche de longue durée, mais c'est un travail à entreprendre dès maintenant et qui se poursuivra durant plusieurs vies futures. De nos jours, les hommes ne sont pas encore parvenus à la connaissance de la " Vie-Une ", car nous constatons que certains sont plus expérimentés dans la vie intérieure - spirituelle, et d'autres, dans la vie extérieure - matérielle.

Amenez l'homme purement spirituel à faire du commerce, et vous verrez ce qu'il en résultera ! Donc, chaque être et chaque chose doivent être à leur place pour donner de bons résultats. Une des premières tâches de l'élève de la Vie consiste à travailler sur lui-même et à aider les autres à se libérer des pensées ordinaires qui encombrent le cerveau et empêchent de s''élever, d'évoluer.. Une pensée ordinaire, par exemple, est celle qui décrète que tel être est bon, et tel autre mauvais.

Par nature, l'homme est créé bon, mais la plupart sont encore en cours d'élaboration, et le temps viendra où ils manifesteront les possibilités dont DIEU les a pourvus. L'état de l'homme d'aujourd'hui est passager; c'est une étape dans sa continuelle évolution. Quelqu'un reconnaît avoir beaucoup péché; s'il a pris conscience de ses erreurs, il a donc tout de même écrit, dans son livre intérieur, quelque chose de bon qui lui servira à se corriger. Mais s'il a péché sans regretter ses erreurs, s'il a sali son livre intime, il doit prier le ciel de lui envoyer l'aide nécessaire à sa lucidité et à son amélioration.


Les livres de Peter Deunov sur le blog de Francesca : http://herosdelaterre.blogspot.fr/