Merci de votre visite

jeudi 28 janvier 2016

La maitrise de la vie psychique est difficile


Il est presque inutile de s’engager dans la vie spirituelle tant qu’on n’a pas compris à quel point la nature inférieur de l’Homme est coriace et combien le travail à entreprendre sur elle demande de la vigilance, de l’humilité, d’abnégation.



Parce qu’elles ont trouvé un enseignement spirituel, beaucoup trop de personnes croient qu’elles vont rapidement se transformer. Eh non, la maîtrise de la vie psychique est tellement plus difficile qu’elles ne l’imaginent. Il existe bien dans chaque être humains cette capacité de renouvellement, de régénération, de divination, mais c’est un processus très lent, et ce que chacun peut réaliser dans cette existence dépend du travail déjà commencé dans les incarnations antérieures.
Pour celui qui n’a pas conscience des difficultés qu’on rencontre inévitablement dan la vie spirituelle, il est impossible de progresser, et il est encore plus impossible d’aider les autres ; devant le peu de résultats il se découragera très vite ; Un instructeur, un guide spirituel explique, répète, il a l’impression d’être compris ; mais voilà que ceux qui disent le suivre font exactement le contraire de ce qu’ils semblaient avoir compris. Avec le temps, comment ne pas être fatigué, découragé, et même irrité ? Or, la qualité d’un instructeur, c’est la stabilité, la patience, l’indulgence.

Cette stabilité, cette patience et cette indulgence tellement indispensables, c’est le soleil qui en donne l’exemple. Donc, comme le soleil, un guide spirituel doit donner sa lumière, et ensuit ceux qu’il a éclairés font ce qu’ils peuvent… Chaque jour je regarde le soleil et je vois qu’il ne s’indigne pas, qu’il ne s’obscurcit pas, qu’il ne se décourage pas sous prétexte que les humains ne savent pas apprécier et utiliser sa lumière. Alors, je me dis que, moi non plus, je ne dois ni m’indigner, ni me décourager, ni m’obscurcir.

Je n’ai pas besoin qu’on m’explique combien il est difficile d’aider les humains à s’améliorer. Même quand ils se disent ses disciples, souvent ils croient mieux savoir que leur Maître ce qui est bon pour eux. Ils veulent faire leurs expériences et ils les font. Quelque temps après, quand ils ont été bien malmenés et déçus par la vie, enfin ils comprennent.

A ce moment-là, ils veulent faire profiter les autres de ce savoir nouvellement acquis, mais pourquoi les autres les écouteraient-ils ? Eux aussi veulent faire leurs expériences. Et voilà pourquoi la sagesse que les uns ont gagnée au prix de tant d’efforts profite si rarement aux autres.

Il faut que les humains aient été bien piqués et  bien mordus par la Vie pour admettre que les sages disent vrai. Les voilà donc à leur tour devenus sages. mais ils ne sont pas nombreux ceux qui chercheront à bénéficier de leur sagesse. C’est pourquoi chaque nouvelle génération répète les erreurs de la précédente. C’est vrai pour les individus et c’est vrai aussi pour les collectivités.  Qui veut vraiment tirer les leçons de l’histoire ?

Une lumière vous est donnée, elle éclaire votre chemin. Décidez-vous à marcher….

Jésus disait : "La lumière est encore pour peu de temps au milieu de vous ; marchez tant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point". Cette lumière dont parle Jésus n’est évidement pas celle du jour par opposition à l’obscurité de la nuit ; elle représente les bonnes conditions intérieures et extérieures qui nous sont données pour progresser.

Quand elles sont plongées dans les difficultés et les épreuves, combien de personnes prennent soudain conscience de leur ignorance, de leur faiblesse et se disent : "Si jamais su…" Elles auraient pu savoir, car toutes les conditions leur avaient été données à un certain moment pour apprendre, s’exercer, se renforcer ; mais elles ont négligé ces bonnes conditions : la vie spirituelle demande des efforts, et d’autres activités, d’autres préoccupations leur paraissaient à ce moment-là plus importantes.

Et maintenant, c’est trop tard ? Demandez-vous. Non, il n’est jamais trop tard, le chemin de la vie est long, infini, et d’autres conditions vous seront données dans cette existence ou dans une autre. Tâcher alors de ne pas les laisser passer, afin de ne pas avoir une fois de plus à vous dire : si j’avais su….


sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/  retranscription des livres de Omraam