Merci de votre visite

dimanche 6 mars 2016

Faire lecture de la lettre du Créateur


Prenons pour exemple un fruit…. Sans nous attarder sur la sa saveur, son parfum, sa couleur, sa matière éthérique, considérons ce fruit rempli des rayons du soleil ; c’est une lettre écrite par le Créateur et que nous devons déchiffrer. Tout dépend de la façon dont nous lirons cette lettre. Si nous ne savons pas la lire, nous n’en retirerons aucun bienfait.



"Mais alors, comment doit-on manger ?... "

Au moment de se mettre à table, après s’être lavé les mains, un Initié se met dans les meilleures conditions pour recevoir les éléments préparés dans les laboratoires de la nature. Il se recueille, se lie au Créateur, fait une courte ou longue prière, et c’est dans le silence et la paix qu’il commence ce processus de la plus haute magie blanche : la nutrition. Il prend une première bouchée qu’il tâche de mastiquer le plus longtemps possible jusqu’à ce qu’elle disparaisse dans sa bouche sans même qu’il ait à l’avaler. L’état dans lequel on prend la première bouchée est extrêmement important. Il faut donc se préparer à le faire dans les meilleures dispositions possibles, parce que c’est cette première bouchée qui déclenche intérieurement tous les rouages. Si vous commencez dans un état harmonieux, tout le reste se fera harmonieusement.

Il est aussi très important de bien mastiquer. Parce que cela favorise la digestion, bien sûr, mais aussi pour une autre raison très importante : c’est que la bouche, qui est la première à recevoir la nourriture, est le laboratoire essentiel car le plus spirituel.

La bouche joue sur un autre plan le rôle d’un véritable estomac ; elle absorbe les particules éthériques de la nourriture, les énergies les plus fines et les plus puissantes, et ce sont les matériaux grossiers qui sont ensuite envoyés dans l’estomac. La bouche contient des appareils extrêmement perfectionnés, des glandes situées sur la langue et sous la langue, qui sont chargées du travail spécial de capter les particules éthériques de la nourriture.

Combien de fois avez-vous déjà fait cette expérience ! Vous étiez là, presque mourant de faim, inanimé, et vous avez commencé à manger… Dès les premières bouchées, avant même que la nourriture ait pu être digérée, vous vous sentiez déjà rétabli, ragaillardi. Comment cela a-t-il pu se faire si vite ? Grâce à la bouche l’organisme a déjà absorbé des énergies extraordinaires. Elle a absorbé les éléments éthériques qui sont allés alimenter le système nerveux. Avant que l’estomac reçoive la nourriture, le système nerveux est déjà nourri. Il faut dépouiller la nourriture de ses énergies divines et cela ne se fait que par la bouche.

L’humain sait à peu près quelle nourriture il doit donner à son corps physique mais il ne sait pas alimenter les autres corps : le corps éthérique (ou corps vital), le corps astral (siège des émotions), le corps mental (siège de la pensée) etc.

Il faut donc bien mastiquer les aliments, mais la mastication est pour le corps physique. Pour le corps éthérique il faut ajouter la respiration. Vous savez que l’air avive la flamme ; vous soufflez sur le feu pour le ranimer. De même quand vous respirez en mangeant, cela permet à la combustion d’être plus intense. La digestion n’est qu’une combustion, de même que la respiration et la réflexion. Seul, le degré de température fournie et la pureté de la matière diffèrent d’un processus à l’autre. Donc, en mangeant, vous devez vous arrêter de temps en temps et respirer profondément afin que cette combustion permette au corps éthérique de retirer de la nourriture des particules plus subtiles.

Un fruit, par exemple est fait de matière solide, liquide, gazeuse, éthérique. Tout le monde connaît bien les matières solide et liquide. Beaucoup moins s’occupent du parfum qui est déjà plus subtil et qui est du domaine de l’air. Quant au côté éthérique qui est lié aux couleurs du fruit et à sa vie, laquelle ne peut pas encore être pesée sur des balances, amis émane du fruit et se répand dans l’atmosphère, il est totalement ignoré et négligé. Ce côté éthérique est pourtant de la plus grande importance dans la nutrition, et c’est dans le silence, par la respiration, que l’on peut entrer en contact avec lui.


sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/  retranscription des livres de Omraam