Merci de votre visite

samedi 9 juillet 2016

A CHACUN SA METHODE - Omraam


Lorsque je me suis mis à étudier les plantes, les pierres, les gestes, les paroles, les génies, les rayons et encore l'allopathie et l'homéopathie, je me suis senti submergé.

Pour découvrir ce qui me conviendrait, ce que je pourrais le mieux utiliser, j'ai tout essayé. Maintenant je suis fixé sur la méthode qui est la meilleure pour moi. Paroles, pilules, herbes, gestes, lumière, chacun doit trouver sa méthode.



Eh bien, c'est la même chose dans le domaine de votre travail spirituel ; chacun doit trouver sa méthode pour entrer en communication avec Dieu. Est-ce la musique, la contemplation d'un visage, la lecture, la méditation, la nutrition? Il faut la trouver, et on n'y parvient qu'après des années de recherche et d'efforts. Parmi toutes les méthodes, l'une vous convient parfaitement et vous permettra d'obtenir des résultats magnifiques. Si un Maître ne vous l'indique pas, vous devez la chercher vous-même.

Je connais exactement la nourriture, les couleurs, les heures de la journée, les travaux qui me conviennent. Je m'observe depuis des années et des années, je sais les pensées et les sentiments qui me sont favorables, et je les appelle souvent pour m'y baigner. C'est cela le travail du disciple; il donne des résultats.

J'ai eu le bonheur d'avoir un Maître qui m'a évité bien des difficultés et des souffrances inutiles. Seul, on pourrait passer soixante ans de vie à chercher, à tâtonner, pour ne découvrir peut-être finalement qu'une vérité, celle-ci; on a été un idiot, on n'a rien compris, et c'est trop tard; ou bien on n'aurait pas dû se marier; ou encore : j'ai démoli mon corps en mangeant mal. Une vie seulement pour cela, alors qu'il y a tant de découvertes essentielles à faire !

Chaque jour il faut découvrir quelque chose de nouveau, faire une observation importante, une constatation utile, trouver des lois, des règles, et des moyens efficaces. Si on ne s'analyse pas et si on ne fait pas la synthèse de toutes ses observations et déductions, on n'arrivera pas à une seule vérité. Sans Maître, c'est très difficile, et les Français n'aiment pas à avoir un Maître, ils prétendent comprendre et se débrouiller tout seuls. Le disciple a besoin d'un Maître, et il le cherche tout comme une âme cherche une mère pour s'incarner. Ce Maître portera le disciple dans son sein durant neuf mois pour le faire grandir et le développer.

Ensuite il naîtra, portant en lui les qualités de son Maître, magnétisé par lui, capable d'émaner et de rayonner les mêmes vibrations que lui. Si la foi ou la volonté vous manquent, fréquentez ceux qui ont une très grande foi ou une très forte volonté, ils vous les communiqueront. Le magnétisme d'un métal se communique au métal voisin. "Je suis un petit morceau de métal magnétisé par mon Maître. Je communique ce que j'ai reçu de lui".

Prêcher qu'il faut avoir la foi alors qu'on ne l'a pas, cela ne produit rien. C'est une des raisons qui font la Fraternité; on y pourra réaliser beaucoup de grandes choses parce qu'on y fréquentera des gens qui ont la foi, l'amour, la volonté, et qu'à leur côté on développera ces vertus. Il est facile de le prouver : voyez des jeunes garçons; seuls dans la forêt, ils se négligent, omettent de se laver, de se coiffer, mais si vous les faites vivre dans une société soignée, ils s'y adaptent et bientôt se mettent à prendre soin de leur propreté, de leurs vêtements.

Cela se passe de la même façon dans le plan spirituel ; seul on ne développe ni le côté esthétique, ni l'amour ni l'attention ni la pensée ni aucune vertu. Le célibataire reste égoïste, tandis que l'homme marié et père se voit contraint de travailler pour faire vivre sa famille. Voilà pourquoi Dieu a créé la famille ; c'est pour empêcher les humains de rester égoïstes. Et la Fraternité joue ce même rôle.



Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/