Merci de votre visite

lundi 4 juillet 2016

LES ENGAGEMENTS DE COUPLES



 Au lieu de vous disputer, de vous répandre en plaintes et en doléances, de pousser des soupirs, pensez que ce qui vous arrive, vous l'avez mérité.

Pourquoi vous êtes-vous marié avec cette femme – cet homme ? Cela prouve que vous n'étiez pas très intelligent. Le pot a trouvé son couvercle.... La femme, de son côté, doit admettre qu'elle n'a pas su voir, discerner les défauts de son fiancé. Un mari battu doit se dire : "Il faut croire que je ne suis pas très évolué ni très puissant. Ma femme est un fardeau et je ne suis pas capable de le soulever". En observant sa vie, en s'analysant, on pourra savoir ce qu'on est en réalité, sans exagérer ni dans un sens ni dans l'autre.



Pour un homme, sa femme est comme un appareil, un baromètre qui le renseigne sur l'état des choses, la pression et la température. Si on veut savoir où l'on en est, on regarde cet appareil et si on voit qu'il fait trop chaud, on diminue le feu; ou l'inverse suivant le cas. Le conjoint est un miroir. Ni l'un ni l'autre ne sait se voir directement. Alors ils peuvent se connaître à travers le conjoint. La femme dit: "Tu te crois sage et puissant, mais tu es faible et stupide". Le mari révèle à sa femme ce qu'elle est réellement. Pour choisir ce mari, elle ne devait pas être très parfaite, et lui n'était pas très intelligent de vouloir vivre avec elle.

Le moment est venu de mettre de l'ordre dans votre vieille vie, afin de pouvoir enfin évoluer. Vous dites: "Je vais me débarrasser de ma femme". Oui, mais êtes-vous bien sûr que le problème sera réglé ? Vous allez la retrouver dans une autre vie. Elle sera déguisée, elle portera un autre nom, vous l'épouserez sans la reconnaître et vous découvrirez par la suite...que c'était bien la même, que toutes les difficultés se répètent, parce que vous n'aviez rien surmonté. Pour se dire véritablement adieu et ne plus devoir se retrouver l'un en face de l'autre, il faut résoudre toute la question avant de se quitter. Si on garde une partie de ce qu'on avait reçu de l'autre, il viendra le réclamer un jour.

Si vous avez pris à une femme sa santé, sa vitalité, sa pureté, sa foi, sa joie et que vous fuyiez comme un voleur, elle vous poursuivra, c'est sûr. Vous dites: "Oui, je l'ai quitté; elle était fatiguée, toujours malade".

Mais quand elle était riche, vous l'aviez trouvée acceptable, n'est-ce pas? Maintenant qu'elle a tout donné ou tout perdu, vous la laissez. Cela prouve que vous n'avez aucune conscience, aucun amour et que vous êtes incapable de sacrifice. Vous n'aviez pas le droit de la quitter. Les femmes agissent tout à fait la même chose. Elles s'attachent à l'homme qui a de l'argent, puis lui tournent le dos s'il perd sa fortune. C'est tout l'inverse de la mentalité des Initiés. Vous devez d'abord rétablir votre femme, ou votre mari, dans l'état où vous l'aviez connu, et si vous pouvez tout réparer, vous envisagerez de le quitter.

Les hommes s'engagent dans la vie sur un mensonge. Une fois qu'ils ont obtenu, grâce à leur mariage, la maison promise, ils n'ont plus que discussions et querelles. Après le mensonge suit le vol. Les deux se dépouillent mutuellement de toute la beauté, la pureté, la confiance que Dieu leur avait données, ils deviennent pauvres, chétifs, misérables, des loqueteux spirituellement vêtus de haillons. Voyant qu'ils n'ont plus rien à se prendre l'un à l'autre, ils se chassent d'un coup de pied. L'homme ordinaire considère sa femme comme un restaurant où il vient manger et boire, et souvent la pauvre n'est qu'un bistrot.

Il faut que les disciples adoptent une toute nouvelle compréhension et qu'ils changent leur vie et se transforment eux-mêmes. Allons, plus de lamentations! Travaillez pour devenir des êtres responsables et conscients.


Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/