Merci de votre visite

lundi 31 octobre 2016

Écoutez sa voix et votre vie aura un sens



Celui qui continuellement dépose en vous la foi, c'est Dieu.
Celui qui éternellement vous aime, c'est Dieu.

Dieu parle à tous. Il a parlé et Il est venu en aide à tous dans le passé, à présent Il aide et dans l'avenir Il aidera. Écoutez sa voix et votre vie aura un sens. Cela ne se fera pas en un instant. Mais vous connaîtrez la joie. Vous supporterez facilement les épreuves et les difficultés de la vie. Écoutez la voix que Celui qui sans cesse crée en vous l'amour, la foi et l'espérance.

Le Maître Deunov nous dit qu'aucun échange ne peut se faire entre ceux qui ne s'aiment pas. Cette question est très importante et très actuelle. Donc si l'on n'a pas la foi, l'espérance et l'amour, on peut faire n'importe quoi, on ne sera pas aimé. Ce qui nous attire chez les autres, ce sont justement ces trois choses. Un homme sans foi, sans espérance, sans amour, ne peut être aimé. Pour qu'on vous aime, augmentez votre foi, votre espérance et votre amour. Vous pensez que malgré cela vous ne serez pas aimé. Peut-être que les humains ne vous aimeront pas, en effet, mais des êtres invisibles vous aimeront et toute votre vie sera changée. L'amour humain change aussi votre vie, c'est vrai, mais il la retourne la tête en bas.



Aimer! Mais comment aimer ?
Qu'est-ce qu'aimer ?

Pour certains, l'amour est la charité; c'est donner de l'argent, des objets ou des idées aux autres. Pour d'autres, c'est embrasser tendrement ou passionnément ou manifester de l'amitié ou de l'affection par des regards, des paroles. On comprend l'amour comme une charité ou comme une passion sexuelle ou une amitié sentimentale. Ni ceux qui manifestent la charité ni ceux qui aiment sexuellement ou sentimentalement ne possèdent l'amour, bien qu'ils en parlent sans cesse. On a essayé ces deux espèces d'amour et les choses ne se sont pas arrangées.

On a même essayé tous les hommes ou toutes les femmes, attendant de chacun le bonheur. Mais que cherchent les femmes? Que cherchent les hommes? Tous veulent une sensation extraordinaire, foudroyante, dans laquelle ils se perdront et se consumeront comme dans l'infini. Et aucune sensation qui ne les bouleverserait ou ne les troublerait pas jusque dans les profondeurs ne va les contenter. Ils veulent perdre conscience, sinon ils ne sont pas satisfaits! La vérité est que tous se trompent. Jamais dans les grands chocs et les fortes secousses vous ne trouverez la joie, la paix, la certitude, la stabilité.

Dans ces moments-là vous jouez toutes vos cartes et vous les perdez toutes. Oui, ce qui, en vous, était préparé depuis la création du monde, le plus stable, le plus profond et le plus solide, est en train de brûler. L'être est secoué, bouleversé, il est soumis à de tels orages et à tant de vagues de fond que tout en lui se décroche, se brise et échoue en mille morceaux sur le rivage. La tempête a détruit ce que vous aviez de plus précieux. Il en est qui par la suite vont à la recherche des débris de ce qu'ils avaient possédé tout au fond d'eux-mêmes, et ils ne le retrouvent pas.

Après ces fortes sensations et ces bouleversements on se sent triste, désolé, plus malheureux qu'avant. Tout s'efface et s'oublie, et il ne reste que l'amertume et la déception. Il faut changer la conception que l'on a de l'homme et de la femme. Partout et toujours ils sont à la recherche d'une joie, mais ils ne savent pas où la trouver. Ni l'amour-charité ni l'amour-passion ne les contentent. Pourtant, à ce que racontent les films, les romans et les pièces de théâtre, les assoiffés de bonheur continuent à se jeter dans les abîmes et dans le feu.

Comment les Initiés comprennent-ils l'amour ?

 Le Maître Deunov, qui connaît si bien la nature humaine, nous révèle: "L'amour n'est pas une passion, l'amour n'est pas un sentiment. L'amour est une disposition d'esprit, un état de conscience". Tant pis pour tous les psychologues qui le définissent comme un sentiment ou une émotion. L'amour véritable est une disposition intérieure profonde qui vous permet d'étudier, de comprendre, de sentir et d'agir. La passion, elle, paralyse votre compréhension.

C'est quelque chose qui se passe en dehors de vous, une force que vous ne pouvez plus dominer, qui fonctionne et agit hors de votre volonté; elle se moque bien de votre sagesse. Elle vous laisse à peine une lueur de conscience pour analyser ce cataclysme qui éclate hors de votre contrôle. Vous y participez bien un peu, mais si peu! En réalité vous payez un tribut à celui qui se régale à vos frais. Après, hommes et femmes sont plus affamés et plus assoiffés qu'avant. Vous en connaissez maintenant la cause: d'autres se sont nourris à leurs dépens. Le prétendu maître paye pour son valet. Ce n'est pas sans raison que les grands Sages enseignent que l'homme ne se contentera jamais de cette façon-là.

Au lieu du bonheur il ne connaîtra que désillusion, désenchantement, cela jusqu'au jour où il découvrira et comprendra le vrai amour. Après avoir obtenu le véritable amour, tout le reste est bienvenu, l'amour physique aussi. La poursuite des sensations toujours plus fortes empêche de comprendre ce dont nous parlons, parce qu'elle limite et rétrécit la conscience. Vouloir le plaisir obstrue le champ de vision et ferme l'espace. Dans les tourbillons de l'amour inférieur, l'homme ne peut analyser, observer, juger, parce qu'ils le plongent justement dans l'état duquel il voudrait se libérer. Cet amour n'apportera jamais le bonheur, ni la puissance, ni la liberté. Ce n'est pas celui que révèlent les Initiés.

L'amour est une disposition profonde de notre être, la plus douce, la plus harmonieuse, la plus paisible. Vivre cet amour vous laisse maître de tout, calme et tranquille. Vous pouvez déclencher ou arrêter les choses, les diriger, garder votre équilibre et votre confiance. C'est le fait d'une conscience très développée. Peut-on obtenir de quelqu'un un tel amour? On ne peut forcer personne à aimer. Tous les moyens et les trucs déployés pour séduire quelqu'un et attirer son amour ne peuvent éveiller l'amour véritable, mais uniquement le côté passionnel et sensuel.



Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/