Merci de votre visite

mercredi 25 janvier 2017

Nous disons que nous sommes fils et fille de Dieu



Dans ce cas, nous devons donc disposer d'une certaine liberté, car ce serait honteux pour le prestige de Dieu de nous avoir créé marionnettes avec lesquelles on fait tout ce que l'on veut, sans que nous n’ayons aucun choix. Les choses, en effet, ne sont pas créées ainsi. La liberté, nous l'avons au-dedans, mais elle ne se manifeste et nous n'en disposons qu'au fur et à mesure que notre liaison se fait avec l’Être Suprême et que nous nous rapprochons davantage de Lui. Elle augmente avec notre volonté de Le servir. Il existe une échelle sur laquelle se trouvent situés tous les êtres de puis le moins supérieur jusqu'à celui qui l'est le plus et qui applique la volonté de Dieu. En accomplissant la volonté de Dieu on se lie avec des êtres plus élevés et à cause de cette liaison, on devient libre.



Si l'on se trouve dans la terre, là où la matière est la plus dense, on rencontre des obstacles énormes à la liberté. Dans l'eau, la matière est plus plastique parce que plus raréfiée et la liberté d'action est plus grande. Si vous entrez dans l'air, dans l’atmosphère où la matière est encore plus raréfiée, les efforts se trouvent plus libres. Il existe une matière encore plus subtile que l'air dans laquelle l'opposition rencontrée est encore diminuée si nous savons y pénétrer.

Plus on monte sur cette échelle plus on veut accomplir la volonté de Dieu, plus l'atmosphère se raréfie autour de nous, plus on a de possibilités d'adopter une grande vitesse sans heurter quelqu'un ou quelque chose. Sur terre si l'on veut augmenter la vitesse, on se heurte aux pierres, aux arbres, aux maisons, aux hommes. Donc, on est obligé de se mouvoir avec une vitesse réduite si l'on ne veut pas provoquer des accidents.

Dans l'eau, il y a une plus grande liberté parce que l'on a peu de risques de heurter des objets.

Dans l'air, la liberté augmente encore plus on s'élève dans la conscience, plus on veut accomplir la volonté de Dieu plus on se trouve placé dans un monde invisible, dans un milieu où les risques de se heurter à des obstacles sont réduits.

Par contre, plus la conscience descend, plus elle s'enfonce dans les milieux denses, plus on devient limité, jusqu'à l'être un jour, presque autant que les pierres. Les pierres se trouvent dans l'état le plus limité. Elles ne peuvent ni bouger ni parler ni regarder. Elles attendent qu'on vienne les briser en petits morceaux pour qu'elles puissent évoluer. Lorsque l'on brise une pierre elle est contente, disait le Maître, Dieu a envoyé les plantes pour faire évoluer les pierres parce que les plantes déplacent celles-ci, les absorbent, les transforment.

Par cette transformation les pierres évoluent grâce à la végétation.

Notre liberté, c'est d'accepter le plan de Dieu, c'est de s'humilier, d'accueillir les souffrances que le Ciel nous envoient afin que nous comprenions et qu'elles nous rapprochent de Dieu. Si nous agissons ainsi, le Ciel qui nous observe adoucira notre destinée. Toutefois, cet adoucissement n'aura pas lieu dans le monde extérieur. Extérieurement, on doit traverser certaines épreuves, certains événements, mais intérieurement on ne les sentira pas de la même façon. Voici un exemple qui vous fera comprendre ces choses.

Supposez que vous devez payer une dette au bout de 10 ans, cette dette doit être si lourde qu'on vous enlèvera tout ce que vous possédez à ce moment-là et que vous souffrirez dans le froid et dans la plus grande misère. Admettez que vous sachiez que cela doit vous arriver, alors même vous ne pourrez pas éviter de rencontrer ces événements. Mais vous pouvez améliorer votre pensée, votre philosophie, et quand ces choses arriveront vous serez tellement préparé que vous ne ressentirez pas les chocs de la même façon. Quelque chose adoucira ce karma au-dedans de vous.

Les Initiés ne veulent pas changer les choses extérieures de nos vies, mais ils peuvent diminuer la puissance des chocs ou des troubles que nous devons vivre. Lorsque les événements se produisent, les êtres se trouvent tellement renforcés, évolués, que tout se passe comme si rien ne s'était passé. Si quelqu'un augmente sa vie intérieure, travaille pour Dieu, demande à le servir en disant: "Mon Dieu je travaillerai dans ton champ, donne-moi une tâche, j'accomplirai Ta volonté." Dieu qui a toujours besoin d'ouvriers lui donnera une tâche à accomplir. Dieu donne un salaire à chacun de ses ouvriers, mais ceux-ci sont peu nombreux dans le champ, aussi ne faut-il pas douter qu'Il répondra à un tel appel.

Il donnera un service à remplir à celui qui veut travailler pour Lui et celui-ci gagnera beaucoup. Or, Dieu paye plus que quiconque et par suite cet être pourra certainement faire des économies sur son salaire. Il mettra de côté un capital important. Aussi, quand les créanciers et les huissiers viendront réclamer leur dû, il pourra payer la dette réclamée et il lui restera quelque chose. Ce que je dis là est pour les grands serviteurs de Dieu. Considérez le cas de Christ lui-même, depuis des années sa destinée était déterminée. A-t-il prié pour qu'elle change? Oui, mais cela n'a pas pu la faire changer, donc combien moins sera modifié une vie par Dieu, s'il n'a pas pu changer celle du Christ, celle de Saint-Pierre et de leurs pareils.

Nous ne pouvons donc pas échapper à notre karma mais seulement à une autre chose. Lorsque les apôtres, les saints seront crucifiés, torturés, ils chanteront dans ce martyr, tandis que les hommes ordinaires sentiront le monde s'écrouler et toute leur vie se déchirer. Si les Initiés, les saints, en subissant les tortures souffrent encore un peu, ils se réjouissent parce qu'ils savent par elles conquérir leur liberté.

Message-Audio de Omraam Mikhaël Aïvanhov
sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/