Merci de votre visite

mardi 21 février 2017

Savez-vous ce que signifie d’être androgyne



C'est être l'homme qui possède les deux côtés parfaitement développés : l'amour de la femme idéale et la sagesse de l'homme idéal.

Ces deux êtres n'ont pas besoin de se tourmenter, de se quereller: ils possèdent tout. Pourquoi les femmes cherchent-elles actuellement les hommes ? Parce qu'il leur manque la sagesse. Aux hommes il manque encore l'amour. Lorsque tous les êtres posséderont les deux côtés développés ils vivront comme des anges. Christ disait que de l'autre côté, il n'y a pas de mariage. Pour l'instant ces choses sont un peu incompréhensibles pour vous, mais quand vous deviendrez des Initiés vous le comprendrez.

Je pense que vous ne regrettez pas de l'ignorer encore. Personne ne réfléchit aux merveilles contenues dans le nombre 8. Si on étudie un seul nombre on comprend des choses que l'on ne trouvera à lire dans aucune bibliothèque.



Ce nombre révélera des mystères indescriptibles, mais pour cela, il faut comprendre le nombre dans tous les mondes, ceux physique, astral, mental, etc... Il faut vérifier tout ce que je vous dis. Je vous répète encore une fois que notre vie actuelle est le résultat d'une vie que nous avons traversé dans le passé. Autrement dit, notre vie actuelle n'est qu'une suite de conséquences, découlant d'une cause passée. Notre vie actuelle est aussi la cause des conséquences qui en découleront dans une existence future.

Comment cela est-il possible ? Considérez le père, il est de même le fils de son père et le père de son fils. Il est aussi oncle, grand-père, cousin. Le soleil peut, en même temps, être masculin envers la terre et féminin envers un autre soleil.

Sachant cela nous avons le savoir qui nous permet de transformer notre vie complètement dans le futur. Comment ?

En acceptant tout notre karma, tout ce que nous avons préparé dans le passé, c'est-à-dire en ne nous révoltant pas contre la justice divine parce que nos souffrances continuent. En entrant au service de Dieu afin que Dieu nous donne un capital qui nous permettra non de changer notre destinée, mais de la ressentir tout autrement et d'apprendre le sens de chaque événement. En acceptant d'accomplir la volonté de Dieu. Par ces trois moyens on change le futur.

Supposez que vous vouliez être belle, jolie, désirée, votre physique reste actuellement le même à peu de chose près, mais un jour vous deviendrez belle comme un ange. Si vous désirez la sagesse, il faut vous incliner vers elle, faire des efforts pour l'atteindre, et un jour viendra, dans le futur, où vous vous trouverez dans de meilleures conditions, votre famille sera favorable à ce développement, vous posséderez un cerveau qui vous permettra de le comprendre, des livres, une instruction et des connaissances.

Si vous souhaitez la richesse vous passerez peut-être toute cette vie-ci dans la misère, mais étant donné que vous désirez la beauté, la sagesse, le bonheur depuis vos incarnations précédentes vous avez la possibilité de les obtenir dans cette vie-ci, vous préparez une vie splendide. Croyez-moi, tous vous avez déjà mis en action, dans le passé, les mêmes désirs que vous avez maintenant si vous parvenez dans cette vie-ci à les réaliser, ne fût-ce qu'en partie.

Pour achever sur cette question très intéressante, j'ajouterai une pensée du Maître Deunov qui peut éclairer davantage cette question. Très souvent vous vous trouvez obligé de faire des économies et si vous connaissez une banque vous y déposez votre argent. Ensuite, vous allez à cette banque et vous y réclamer une partie de ce capital que vous avez déposé. A ce moment on ne vous chasse pas, mais on vous laisse retirer cette somme demandée. On vous la donne même avec en sus des intérêts. Tandis que si vous n'avez rien déposé à la banque, vous savez que vous n'y serez pas reçu. Si vous augmentez peu à peu le capital déposé à la banque, un jour vous pourrez améliorer votre vie.

Vous avez souvent des joies, des inspirations, des pensées magnifiques, des élans dans l'âme, cela est un capital. Il ne vous vient pas l'idée dans la tête de le mettre dans une banque, ce qui fait qu'ensuite un voleur vient vous l'enlever. Après un jour, une semaine, tout a disparu. Pourquoi ne pas l'avoir mis en sécurité dans une banque au lieu de vous le laisser enlever? Vous répondez que vous n'en connaissez aucune.

Cependant, il existe une Banque universelle qui ne chancelle jamais, ne fait jamais faillite et qui donne des intérêts énormes. Vous la connaissez cette Banque, lorsque vous êtes gonflé de joie, d'inspirations remplies de bénédictions au-dedans de vous. Souvenez-vous qu'il y a des voleurs qui peuvent vous dérober ces choses et que vous pouvez aussi les oublier totalement ou encore aucun voleur ne vient mais la démagnétisation se produira très vite.

Vous pouvez dire: "Mon Dieu, aujourd'hui je suis très content, heureux, rempli de joie. J'ai reçu une richesse, un capital, je le placerai dans ta banque. Je ne sais de quelle manière ce capital peut être employé mais je sais qu'il y a des gens malheureux, stupides et que tu peux les aider. Pour cela je te livre mon capital, porte-leur secours par lui". Dieu note cela, car il existe des archives où tout est inscrit et ce qui est incompréhensible ici, sur terre, le capital que vous placez ainsi reste en vous, vous ne le perdez pas, vous continuez à être content, illuminé et une somme fabuleuse est inscrite à la banque à votre nom avec des intérêts géants. Si vous agissez ainsi de la même façon durant des années vous constaterez qu'il y a des moments où vous êtes déprimé, faible, et où vos affaires ne marchent pas, alors à ce moment-là vous irez à la banque pour y demander un secours, un soutien. Ce secours viendra tout de suite.

On vous dit : "Mon Fils, tu as mis un capital ici, tiens, voici ce que tu réclames." Voilà un grand secret. Cependant, les êtres ne s'aperçoivent pas qu'ils peuvent agir ainsi chaque jour. Ils ne placent rien et nul part et lorsqu'ils se plaignent, réclament du secours la banque ne leur donne rien, elle ne les connaît pas. Elle leur dit: "On ne vous a jamais vu ici pour un geste vraiment pur, désintéressé.

Allez donc là où vous avez placé votre argent par intérêt."

Toute la vie les êtres dépensent pour des gens ingrats qu'ils cherchent au moment de leur détresse, parfois ces gens se souviennent des services qui leur ont été rendus, ils les inviteront, les aideront , mais cela est très rare. D'ailleurs, cela ne se produira que dans une autre incarnation.

Message-Audio de Omraam Mikhaël Aïvanhov
sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/


samedi 18 février 2017

Pouvoir préparer sa future incarnation



Chacun s'est construit avec des matières fragiles ou résistantes, avec de l'or ou du plomb et est venu dans le monde avec cela, avec des choses bien déterminées.

Faut-il vous le prouver ? Si l'on naît aveugle, bossu, tout est déterminé dans le destin. Si l'on naît beau, bon, bien portant, tout l'est aussi pour un destin de gloire, de joie. Tout se trouve déjà au-dedans de nous, lorsque nous entrons dans cette vie. Rien d'autre que ce qui est ne se développe. Déjà, aujourd'hui, nous sommes sur le grand cercle du 8. Vous comprendrez maintenant ce que représente une chaîne, ce sont des 8 liés ensemble, toute une succession du nombre 8.



La chaîne montre qu'une incarnation précédente est le début du nombre 8, le début de celle que nous vivons. Mais cette incarnation-ci est à son tour la tête de la suivante, le petit cercle du 8 par rapport à l'incarnation suivante. Donc, en même temps, nous sommes hors du ventre de la mère mais dans le ventre de la mère nature. Nous sommes nés sans l'être.

Quand l'enfant naît, on coupe le cordon ombilical physique et l'on dit alors que l'enfant est né, qu'il fonctionne comme un être indépendant. Oui, cela est en apparence. En fait, on a coupé le cordon ombilical mais seulement avec la mère physique, on n'a pas coupé celui qui relie l'enfant à la mère astrale. Heureusement pour nous d'ailleurs, car sans cela nous ne pourrions pas vivre.

Nous vivons désormais, et nous nous croyons indépendant et libre. Cela n'est vrai que dans un tout petit monde. Dans un autre monde nous n'en sommes pas encore au 9ième mois. Lorsque nous y naîtrons nous serons alors fils de Dieu. Nous devons aussi naître de mères et mères une fois pour toutes. Il arrivera qu'un jour nous naîtrons et ce sera pour toujours cette fois-là. Ce sera la naissance dont nous a parlé Christ. Celui qui ne naît pas d'eau et d'esprit ne peut pénétrer dans le Royaume des Cieux. Jusqu'à cette naissance nous ne naissons pas de cette façon parce que la mère qui nous donne naissance est elle-même en voie de travailler à naître.

De la même façon qu'elle accouche elle naîtra à son tour. La tâche de la mère est donc de donner naissance à des enfants absolument sains et parfaits, car ce faisant, elle accélère la venue de sa propre naissance correcte. Si elle n'accomplit pas bien son travail, sa naissance se produira je ne sais quand.

Vous demandez: "Et les hommes ?" Eux aussi sont des mères dont les enfants sont des pensées, des projets, des sentiments. S'ils ne donnent pas naissance comme il faut à ces enfants, ils retarderont leur propre naissance.

La nature est tellement sage qu'elle a prévu que les êtres reviennent tantôt femmes, tantôt hommes au cours de leurs diverses incarnations, et nous étions des mères et des pères dans le passé, mais je ne vous dirai pas si nous avons fait de beaux enfants. Ne pensez pas que les hommes sont stupides et ne savent pas donner naissance à des enfants. L'homme comme la femme développera toujours en lui les deux pôles, l'amour et la sagesse. L'un sans l'autre ne sont rien.


Message-Audio de Omraam Mikhaël Aïvanhov
sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/


mardi 14 février 2017

La Banque Universelle la plus solide



Elle est  fidèle, elle  reçoit l'argent de jour et de nuit. Elle travaille à toute heure. On lui dit: "Allô ! Allô !". Et tout de suite elle répond. J'ai vérifié cela bien souvent et c'est pourquoi je peux vous l'affirmer. Je ne vous le dis pas parce que je l'ai lu quelque part mais parce que je l'ai vérifié moi-même et des centaines de fois.

En Bulgarie dans la Fraternité, il arrive souvent que l'on éclate de joie, aussi avons-nous cherché et découvert cette méthode.



Par des conversations avec le Maître Deunov, nous avons pu savoir qu'elle était juste. Peut-être, alors j'ai placé les sommes que je possédais dans cette banque, Dieu les a envoyées en France et dans d'autres pays, pour que certains en profitent.

Aussi, lorsque je suis arrivé ici, ceux qui avaient bénéficié de cette aide ont voulu me récompenser et faire quelque chose pour moi. Je me disais: "Mais pourquoi agissent-ils ainsi? Ils ne savent pas pourquoi". Vous avez agi de même mais inconsciemment j'en suis sûr. Lorsque de tels actes deviendront conscients ce sera encore mieux.

Je ne sais si vous me suivez, mais je vous conseille désormais, lorsque vous vivrez une joie, au lieu de la laisser s'effacer, de la placer dans la banque, ainsi vous en profiterez plus longtemps. Un jour vous en recueillerez les intérêts.

Quand vous direz: "Mon Dieu, j'ai besoin de telle chose", il y aura de suite un secours. Oui, dit quelqu'un, je comprends très bien cela, mais comment expliquer ce que font ceux (assez nombreux) qui offrent à Dieu non pas leurs joies, mais leurs souffrances, leurs désillusions, leurs déceptions, pour qu'Il les utilise de cette façon ainsi que vous venez de nous l'expliquer?

Voici ce qu'il faut répondre à cette question: De tels capitaux sont également reçus par la Banque d’En-Haut, mais ils représentent de vieux chiffons, des os, de la vaisselle cassée et même parfois des ordures. Les usines du monde invisible les acceptent comme matière brute et crue et elles tâchent de les transformer. De tout cela elles feront des boutons, des peignes, des menus objets de bazar dont certains profiteront. Toutefois, lorsque celui qui les a remis au Ciel viendra réclamer son capital à la Banque, on ne lui donnera que quelques sous, voire quelques centimes, parce que la Banque aura perdu beaucoup de temps et de forces pour transformer ces déchets en objet d'une certaine valeur et dont la foule des hommes ordinaires se servira.

Si cette personne avait donné de l'or pur il en eut été tout autrement. Tout se passe comme dans le cas où un grand Prince est nourri d'aliments fins, purs et frais, de boissons de qualité, tandis que les gens de basse condition mangent les reliefs des repas de ceux qui sont plus riches qu'eux.

Les Initiés représentent les Princes véritables qui retirent toujours de la banque des mets supérieurs, tandis que la foule des hommes ordinaires représentent ceux qui mangent ce qui tombe de la table des riches. Le Christ a enseigné ce grand discernement que nous devons tous acquérir, lorsqu'Il a répondu à la femme Grec, venue pour le prier de chasser le démon de sa fille.

Il lui dit alors: "Laisse d'abord les enfants se rassasier car il n'est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter au petit chien". -"Oui, Seigneur, lui répondit-elle, mais le petit chien sous la table, mange les miettes des enfants". Il voulait dire par cela que les enfants de Dieu mangeaient une nourriture de qualité et que le reste était pour l'homme ordinaire.


Message-Audio de Omraam Mikhaël Aïvanhov
sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/


samedi 11 février 2017

LES AILES DES ANGES ET DES CHAKRAS



1)   Le Maître dit: « Occasionnellement le Christ a dit: « Si vous ne comprenez pas les œuvres terrestres, comment comprendrez-vous celles célestes ? Tout ce qui nous entoure et tout ce que les hommes possèdent, fut-ce même les moindres choses, tout ce qui existe dans la création doit être compris par nous si nous voulons aussi comprendre ce qui est plus subtil. C’est pourquoi il faut étudier par l’analogie et l’observation. Il faut observer tout ce qui se passe dans le domaine terrestre autour de nous, afin de pouvoir comprendre ce qui existe dans le ciel. Toute la science occulte est incluse en cela; les occultistes ne font que comprendre la nature, dans le dessein de comprendre aussi le monde invisible. 

2)   Le Maître nous parle des Anges : Vous savez qu'on les peint toujours avec des ailes ; on les voit même parfois, sur les tableaux, avec des sabots ; on se demande pourquoi. D’où vient cette tradition de peindre les anges ailés ? Il suffit qu’un être humain soit muni d’ailes pour qu’on sache que c’est un ange. La forme, la couleur, le visage peuvent être rouge, épais, même grossier, du moment qu’il y a des ailes cela suffit pour caractériser une créature angélique. Que de peintres ont ainsi peint les anges. Beaucoup parmi eux ont pris comme modèle des êtres terrestres et vulgaires. Très peu d’artistes ont dessiné les anges comme il faut. Ils ne se souciaient pas de la forme du corps; c’étaient presque toujours des femmes, rarement des hommes et ils ne prenaient même pas le soin de les dessiner avec art et beauté.



Pourquoi les anges sont-ils ailés ?

Que peuvent-ils faire avec ces ailes qui ne sont pas celles d’un avion et ne permettent pas d’aussi rapides déplacements. Parfois on leur donne six ailes, mais ils n’ont pas les moteurs qui propulsent les avions. Six ailes! Comment les hélices ne s’entremêleront-elles pas ici ? Les hommes peuvent posséder un jour de nombreuses ailes, s’élever très haut jusqu’à des plateaux, des plates-formes qui seront maintenues en l’air par des moyens mécaniques et sur lesquels on trouvera des restaurants, des dancings. Vous savez que les mouches, les insectes planent dans l’air grâce à une extraordinaire trépidation de leurs ailes et vous vous en émerveillerez. Si les mouches savent le faire, les hommes le sauront aussi plus tard.  

Le nombre d’ailes des anges est symbolique. Les anges n’ont pas d’ailes de cette sorte. Cette façon de les représenter provient d’une très lointaine tradition, d’une époque où les grands Initiés et les Maîtres voyaient que dans le dos se trouvent deux centres très puissants. Ils sont placés derrière les épaules dans les corps éthérique et astral et produisent des tourbillons qui permettent de se déplacer. Grâce à ceux-ci on peut voyager. Tous les Initiés qui peuvent développer ces centres-là (il en existe beaucoup d'autres dans l'homme) peuvent voyager par ce moyen.  

Lorsque vous êtes debout au soleil levant, quel est le centre qui absorbe sa lumière, ses radiations. C’est un centre situé au-dessus de la rate (tous les clairvoyants le voient et on le connaissait bien avant la théosophie). Ce centre a six pétales; il ressemble à une fleur. Je sais que plusieurs parmi vous connaissent cette question. Ils ont lu dans les livres la description des chakras ou lotus qui s'ouvrent et commencent à fonctionner quand on est développé. Les clairvoyants disent que le centre, au-dessus de la rate, a six pétales et sert à attirer la vitalité du soleil.

Il absorbe l'énergie vitale du soleil. Ils disent que le soleil envoie une très grande énergie sous forme de petites sphères et on les absorbe par ce centre qui divise la lumière en sept couleurs (violet, indigo...rose). Les couleurs rouge et orange sont envoyées par ce centre vers les organes sexuels, le vert dans l'intestin, le foie, l'estomac, les reins. Je vous ai déjà expliqué que la lumière verte guérit les organes intérieurs ; la lumière jaune, le cœur et les poumons ; le bleu va vers la gorge et les centres du nez; le violet dans la tête. Vous pouvez trouver cela dans les livres ainsi que les différentes fonctions de ce centre.

Quelle est la fonction de la rate au point de vue physiologique ? C'est là que se préparent les globules rouges du sang. Elle est donc liée à la vitalité. Ce centre n'est pas placé là par hasard. La couleur rose va nourrir les nerfs. Tous les nerfs épuisés, fatigués manquent de couleur rose. Si l'on peut regarder du rose, ou se projeter sur soi de la couleur rose on sera guéri. C'est une question très large que celle qui concerne la manière de puiser ces globules de vitalité venus du soleil. Comment certaines personnes en ont davantage tandis que d'autres en manquent et sont des vampires. On peut, le matin, penser un peu sur ce centre; de la vivifier davantage et d'absorber plus de globules du soleil pour augmenter la vigueur et la vitalité.

 Ce centre est celui qui transforme et transporte la force. Il n'est pas la cause principale, il n'est pas en état d'éveiller les autres centres: nombril, cœur, gorge, racine du nez, sommet de la tête, il faut s'occuper d'un autre centre qui se trouve placé à la base de la colonne vertébrale, ce centre qui est le plus important pour éveiller tous les autres et appelé dans la littérature "le centre de Kundalini" qui a quatre pétales. On dit que c'est très dangereux d'éveiller cette force, car c'est la force des forces, la mère qui a créé le monde entier et qui, une fois éveillée, peut prendre la direction vers le bas ou vers le haut. Si elle va vers le haut il peut y avoir un grand développement; mais si elle va vers le bas il y a d'autres centres, dans le nombril et dans les jambes; il peut y avoir des résultats très fâcheux. Celui qui éveille cette cause, s'il n'est pas prêt et honnête, produit de grands dégâts. Deux choses s'éveillent énormément: la base sexuelle, presque insatiable, et l'on va vers le bas à une vitesse vertigineuse, d'où seul un grand Maître peut vous sauver. Une ambition formidable qui vous mettra en danger et en lutte avec tout le monde.

L'ambition et l'orgueil; d'autres faiblesses aussi s'éveillent; mais ce sont les principales.

C'est pourquoi tous les Maîtres et les Initiés conseillent de ne pas éveiller ce centre avant d'être pur et humble. Ils disent aussi que cette force est parmi les plus puissantes pour créer et détruire. En s'éveillant, elle a aussi des degrés; elle peut s'éveiller sept fois, car elle a sept sommeils. Quand elle s'éveille d'un sommeil, elle n'est pas complètement réveillée. Elle a comme sept couches. En s'éveillant elle prend un mouvement de spirale. Elle passe tout d'abord la tête pour percer les feuilles du chakra ombilical et la personne commence à sentir toutes les sensations des autres, leur joie, bonheur, tristesse, angoisse, elles deviennent sensibles. Cette force passe ensuite dans le coeur et ce serpent s'installe là et développe la qualité de connaître tout ce qui est caché dans l'âme comme faiblesses, vertus, passé et avenir. Il pénètre et comprend tout cela.  

Le serpent monte plus haut, perce les feuilles du centre de la gorge et on commence à entendre la voie des invisibles, des êtres des sphères. Le serpent monte au sommet de la tête et le centre aux milles pétales où Sahasrara est atteint. En réalité, il y a neuf cent soixante pétales et non mille.

Dans ce centre il y a encore une petite fleur de douze pétales, ce qui fait neuf cent soixante-douze en tout. Il y a encore les douze pétales jaunes dorés et les autres, violets. Ces deux tournent différemment. Quand le serpent monte, on devient très puissant, libre de la matière, on peut voyager, faire des merveilles. Il y a des personnes qui ont accidentellement développé ce centre. Parfois une chute provoque cet éveil de Kundalini. On tombe sur la colonne vertébrale et elle s'éveille. Il y a plusieurs méthodes, plus ou moins dangereuses. Aux Indes on l'éveille par la respiration. Il y a plusieurs méthodes respiratoires par lesquelles on le fait. "Aya yoga" ne s'occupe que d'éveiller Kundalini. La meilleure méthode, c'est de ne pas l'éveiller; c'est-à-dire de vivre une vie pure, morale d'après les conseils du Maître, ensuite ce centre s'éveillera quand Dieu le voudra, lorsque ce sera le moment, autrement on risque de grands dangers. Cette force est comme un feu qui peut brûler, ravager, déchirer, détruire certains organes. Il traverse tout le corps et sort sur le sommet de la tête.



Quelquefois on s'évanouit, on a des brûlures dans la tête et quelquefois il n'y a rien de dangereux, on s'éveille conscient dans un autre monde. Je vous raconte cela pour que vous ayez des notions. Je sais que certains en savent davantage; mais d'autres ignorent tout. Mon désir n'est pas de m'étaler sur les centres, bien qu'on puisse parler de leur apparition avec les planètes, leur liaison avec les glandes, les vertus, les nombres, etc... Si vous cherchez où se trouvent ces centres, ils ne sont pas dans le corps physique; mais dans le corps éthérique. Ils sont liés à d'autres du plan astral, ceux-ci sont liés à d'autres du plan mental et ainsi de suite. Le corps physique est lié directement à ces centres éthériques.  

3)   Les lignes. C'est toutes mesures, longueur, largeur, profondeur qui sont liées aux trois principes et vertus de l'homme. Ici vous pouvez considérer que la longueur est produite par l'intellect, celui-ci va toujours en avant ou en arrière. Celui qui va en avant développe l'intelligence, ceux qui vont en arrière la diminuent. Intelligence, stupidité, en avant, en arrière. La largeur parle toujours du cœur, le cœur s'élargit. La profondeur ou les autres directions c'est la volonté. Vous pouvez changer et prendre la longueur comme intellect, la profondeur comme le cœur, les sentiments et la largeur comme volonté. Ce ne sera pas faux, car il y a des variations. Quelquefois la largeur est le cœur, parfois il est la profondeur, on dit: Des sentiments profonds et larges. Quelquefois vous pouvez prendre la hauteur et la profondeur pour la pensée. Il y a des changements, cela dépend du cas. 

Quelquefois vous vous demandez : "D'où vient cette habitude dans les églises de brûler de l'encens? Si je vous révèle cela, la fumée de l'encens montera en spirales. Très souvent les Initiés, les yogis en méditant ont un brûle-parfum ayant la forme d'un trépide. Il y a dedans des braises. On y jette des plantes aromatiques et la fumée commence à monter en spirales. C'est le symbole de ce chakra qu'on appelle Muladhara, qui est à la base de la colonne vertébrale.

Quand Kundalini s'éveille, il monte aussi comme cela en spirale pour éveiller les autres chakras. Quand on fait ce geste de brûler l'encens, cela vient des initiations très anciennes où on le faisait pour éveiller Kundalini par l'odeur, le parfum et des mantras et par l'invocation de certains esprits. En réalité, cela représente en bas, le brûle-parfum qui contient un feu représentant le chakra. On doit jeter là certaines choses pour que la force commence à monter, c'est tout un mystère. L’Église contient ces méthodes depuis l'Atlantis; mais elle ignore le sens de ce qu'elle fait là. Si vous prenez la forme de la colonne vertébrale, il y a trois canaux en elle, à gauche et à droite et au centre. Il y a aussi au centre, un autre plus petit et dans celui-ci encore un autre.

Quand nous respirons chaque matin par la narine gauche, nous produisons un courant qui passe par le canal gauche de la colonne vertébrale; cela en dehors de la conscience. Quand cela s'inscrit, cela s'appelle "Ida", à ce moment-là, ce courant passe dans le centre de Kundalini, et tâche de l'éveiller un peu. Cela sort ensuite par la narine droite "Pingala" puis cela rentre par le canal de droite. On remue donc un peu la force de Kundalini; mais il ne faut pas le faire constamment, car autrement, si vous réveillez Kundalini, vous devenez une lamentable victime. Dans "Aya yoga", ce n'est pas de passer toujours Ida et Pingala; mais de passer par le canal du centre, c'est alors que tous les bons effets se produisent. Comme ce canal est très étroit, il est difficile de faire passer cette force. C'est pourquoi Christ disait, pour les riches, que pour ceux d'entre eux qui sont encombrés: «Il est plus difficile d'entrer dans le Royaume de Dieu qu'à un chameau de passer par le trou d'une aiguille". Il y a aussi une autre signification tout à fait occulte, c'est que ce canal étant très étroit, on ne peut y passer sans être pur et nu, surtout si vous avez beaucoup de choses dans vos poches vous ne pouvez passer, il faut enlever tout cela.

J'ai lu quelque part, qu'en Bretagne il y avait un trou dans lequel beaucoup de gens devaient passer. C'était le trou sacré. On y entendait des voix, des bruits, on jeûnait plusieurs jours dans ce trou, on y voyait là les trépassés, les morts et les anges. Je crois que c'était la grotte de Saint-Patrick. Cela existe encore et beaucoup de personnes ont vu la traversée de cette grotte. Pour passer, il faut être nu et petit. La petitesse et l'humilité, la nudité et la vérité sont tout. C'est-à-dire que c'est la pure vérité. C'est là une question de savoir. Si on dit la vérité quand on jure le faire. Je médite et je cherche pourquoi ce matin je suis si bien disposé, calme et qu'on ne me donne rien à vous dire. Je voulais en connaître la cause. J'ai tellement bien dormi, j'ai une paix extraordinaire, j'ai une lucidité, une clarté; mais quand il s'agit de vous parler de cette question tellement riche, je cherche chaque mot. On me retient, on ne me donne rien aujourd'hui, ce que je vous raconte je l'ai déjà dit, sauf à quelques-uns. J'en cherche la cause. Quand je pense qu'il y a tant de choses à vous dire, je me demande pourquoi on se tait.

Nous profiterons donc du silence !

Message-Audio No No 198 du 18 avril 1943

de Omraam Mikhaël Aïvanhov
sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/


jeudi 9 février 2017

Une dette à payer pèse sur nous



Supposez que l'on veuille agir en suivant des chemins tortueux en utilisant la ruse. Dans ce cas on ne pourra apprendre les lois, les leçons de la vie. On veut tromper la nature, mais le monde invisible qui voit tout, placera un autre fardeau plus lourd sur nos épaules. Personne, jusqu'ici, n'a pu échapper aux prescriptions de sa destinée.

En m'écoutant parler ainsi, vous pensez: "Cela est tellement triste, nous sommes dans un marécage et nous ne pouvons pas en sortir !".



Non, ne pensez pas cela: tout au contraire,  je vous sortirai du marécage et je vous parlerai où se trouve votre liberté. Certains l'ignorent et prétendent conquérir leur liberté par des moyens très faibles et par eux, augmentent la durée de leur emprisonnement. Je vous ferai comprendre que nous n'avons de liberté qu'en un seul point, et il faut connaître lequel. Autrement, il n'y a rien à faire, aucune philosophie, aucune ruse, malhonnêteté ou adresse, ne pourra nous sauver ou nous aider. On paiera jusqu'au dernier quadrant. Cela parce que nous avons vécu à un moment où nous pouvions y échapper et c'était avant que le soleil ne se couche.

Le Christ disait : "Dépêchez-vous de vous réconcilier avec vos ennemis, avant que le soleil ne se couche, car autrement ton ennemi te poursuivra devant la justice".

Or, celle-ci ne pardonne jamais. Elle coupe les cheveux en 4.

Ensuite les lamentations, les pleurs, les grincements de dents, ne servent à rien. Il n'y qu'avant le coucher du soleil que tout est possible. "Avant que le soleil se couche", qu'est-ce que cela signifie ? Supposez que vous êtes sur un toit ou au bord d'un précipice. Avant de vous jeter en bas, de vous précipiter dans le vide, vous disposez d'une certaine liberté philosophique. Toutefois, du moment où vous vous êtes lancé dans le vide, ce qui va se passer se trouve tout à fait en dehors de votre contrôle.

Une Loi, celle de la gravitation vous saisit et elle agit sur vous sans se soucier si vous êtes initié ou non, bon ou mauvais. Vous tombez avec l'accélération de la vitesse que calcule les physiciens. Avant de vous jeter en bas vous étiez le maître de la situation. Cela veut dire que tout ce que nous désirons et choisissons agira dans notre prochaine vie, tandis que dans celle-ci s'accomplit ce que nous avons voulu et désiré dans la précédente incarnation.

Message-Audio de Omraam Mikhaël Aïvanhov
sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/



mardi 7 février 2017

LES ÉNERGIES SUPERFLUES



Si les centres de l'intellect humain, féminin et masculin, ne font pas entre eux de bons échanges de leurs énergies, un état nerveux se créera certainement entre les êtres.

Comment expliquer cette nervosité ? Elle trouve sa cause dans le fait des énergies superflues mal placées, d'un côté comme de l'autre.

Une femme mécontente de son mari cherche un autre homme dans lequel elle pourra placer l'énergie qu'elle a en surplus, afin d'avoir un bon échange et de ne perdre aucune énergie. Cette manière de procéder peut être bonne, à une condition, qu'elle se réalise d'une façon entièrement spirituelle. Ce que je dis ici de la femme est valable pour l’homme, de manière tout à fait identique. Un mari mécontent de son épouse cherche une autre femme avec laquelle il aura des rapports comme avec sa femme. Mais pour lui aussi, cela ne peut être bon que dans certaines conditions que je vais vous expliquer.  



Le Maître Deunov déclare : "Cherchez un ou une amie, dépensez auprès de lui votre énergie superflue et revenez ensuite vers votre conjoint" Un époux ou une épouse ne doit pas être mécontent que son conjoint ait des amis, hommes ou femmes. Chacun doit être très large d'esprit, car c'est grâce à l'amitié honnête que tous deux ils pourront vivre dans une harmonie parfaite. S'ils s'interdisent réciproquement de fréquenter des amis, il se produit de grands bouleversements dans l'un ou dans l'autre. Vous pensez qu'une amitié avec le sexe opposé vaut mieux. Oui, peut-être, mais il faut alors que cette amitié se limite à des échanges spirituels, à des conversations saines. Or, les hommes et les femmes ne connaissent ni ne respectent ces limites, et il se passe souvent entre eux des choses qui les mènent à la catastrophe. Donc, l'affirmation du Maître Deunov est destinée aux disciples qui savent travailler sans tomber dans la tentation et la faute. 

Cette question de l'amitié entre les sexes est très difficile et délicate. Il se pourrait que vous me compreniez mal aujourd'hui et que vous fassiez état de mes paroles pour vous faire des amis ou des amies et pousser trop loin vos relations avec eux. Souvenez-vous bien de ce que j'ai dit: si vous dépassez les limites de la sagesse, il se produira des bouleversements. Ce n'est donc pas cela que je vous conseille. Un échange s'établit déjà lorsqu'on regarde quelqu'un ou que l'on reste quelques minutes à ses côtés, conversant ou non avec lui. En ce moment, je vous parle et il se fait des échanges entre nous, même cent fois mieux que si nous nous embrassions. Ce sont souvent les embrassements qui justement empêchent que l'échange se fasse bien. Il vaut toujours mieux qu'une petite distance existe entre deux êtres. Les embrassements perturbent les courants dans chacun d'eux.

Des échanges peuvent s'établir à travers un contact, bien sûr, mais il faut que les deux êtres soient très purs, afin que ne circulent entre eux que de bons courants, sans rien qui puisse faire tache dans celui qu'on embrasse. En réalité, on peut embrasser n'importe qui, mais seulement si l'on est absolument certain de ne laisser sur l'autre aucune trace imparfaite. Si vous ne pouvez être certains de votre état de pureté, travaillez sur vous-même jusqu'à ce qu'il soit possible que votre baiser sauve quelqu'un, plutôt que de le perdre ou de le salir. Attendez deux ou trois siècles, s'il le faut.

Aujourd'hui, personne n'attend plus de recevoir du ciel la permission d'embrasser quelqu'un. Qu'un homme ou une femme cherche un autre partenaire pour placer en lui son énergie superflue, ce conseil est un couteau à deux tranchants. Pour l'appliquer dans son esprit de pureté, il faut que les relations soient dignes, raisonnables et spirituelles. Un tel échange est nécessaire, indispensable, mais il doit se réaliser parfaitement d'après les lois de la sagesse et de la pureté. Alors il peut régner partout une grande harmonie.  

Dans la Fraternité, en Bulgarie, nous avions un frère et une soeur mariés, entre qui les choses ne marchaient pas très bien. Il y avait sans cesse des discussions entre eux. Ils allèrent donc chez le Maître Deunov pour Lui demander son avis à ce sujet. Ils reçurent des éclaircissements et des explications, et depuis lors la femme allait de temps en temps parler un peu avec le Maître et revenait chez elle soulagée et plus aimable. Le mari n'avait aucune jalousie, il permettait à sa femme d'aller s'entretenir avec le Maître, et même il l'y poussait, afin que se réalise avec Lui un échange magnifique et salutaire. La même chose se passe ici avec moi. Des maris m'envoient leur femme quand le ménage marche mal, et ils savent que cela lui fera du bien parce que durant notre conversation je mets quelque chose dans leur tête.  

Partout les êtres cherchent à se débarrasser du surplus de leur énergie. Une femme battue va raconter à ses voisins ce qui lui est arrivé. Ils discutent entre eux, elle se calme et peut rentrer à la maison en meilleur état.  

Un échange n'est pas forcément sexuel. Il y a des échanges amicaux, sages, purs, et c'est de ceux-ci dont je parle.

Texte de Omraam Mikhaël Aïvanhov No 133 le 1 juillet 1941
sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/


vendredi 3 février 2017

Les vrais visages se trouvent dans l’âme



L'âme de l'homme représente un monde dans lequel sont cachées de la beauté et de la résistance. Si vous parlez de la beauté de l'homme, cherchez-la dans son âme. Si vous parlez de résistance, de perfection, cherchez-les dans les manifestations de son âme. Si vous vous arrêtez sur les traits physiques, vous découvrirez les manifestations dans le monde physique. Par exemple, par la bouche se précise le caractère. Par le nez, l'intelligence. Par les yeux, les manifestations de la vie intérieure. Par les oreilles, la sagesse. La forme et structure de la bouche, du nez, des yeux, sont les résultats de la vie passée de l'homme. S'il n'est pas content d'eux, l'homme peut travailler sur eux pour les modifier, pour introduire en eux une certaine amélioration.



Regarder vers le sol était autrefois un signe de modestie, de timidité, de profondeur, mais celui qui regarde ainsi prouve par là qu'il est toujours influencé par le centre de la terre. On voit un nez tordu même chez des hommes très intelligents, très avancés, mais cela prouve qu'ils ont exagéré le travail, qu'ils ont forcé leurs facultés et dérangé quelque chose en eux. On trouve aussi de tels nez chez des criminels, chez des menteurs; chez ces derniers, la bouche explique ce qu'est l'homme entier.

C'est là que sont marquées toutes les passions, toutes les faiblesses, toutes les gourmandises. Que découvre-t-on si l'on étudie que la bouche ? Toute la science est là. Rien n'est plus agréable que la bouche lorsqu'elle est jolie. Les yeux aussi. Lorsqu'une personne est tranquille et se tait, ce sont ses yeux que l'on regarde, mais si elle parle, on regarde sa bouche. La bouche représente le passé. Actuellement, on forme ce qui sera pour l'avenir. On voit par exemple, des gens qui ont trouvé la solution de grands problèmes intérieurs et qui ont cependant une bouche semblable à leur état du passé. La forme est résistante. Elle possède une force d'inertie très grande. L'esprit change la volonté. Celle-ci transforme toute la vie psychique, mais les formes, elles, ne veulent pas se transformer et veulent conserver leur aspect ancien. Il faut que les pensées agissent longtemps sur l'ancienne forme pour qu'elle se modifie.

Le Maître dit qu'on peut cependant la changer, qu'on peut modifier le front, l'élargir. Or, le front est ce qui est le plus résistant. Les yeux sont les organes les plus sensibles. Ils manifestent immédiatement par des transformations, les vibrations spirituelles. 

Si l'on étudie le visage humain, on voit que tout est résumé en lui, toute la science cosmique. On découvre cela surtout si on l'étudie du point de vue géométrique. La position des yeux, de la bouche, du nez, des joues, du front, du menton compose une construction géométrique, un édifice ou chaque détail est placé d'une façon qui échappe à notre connaissance actuelle. Le visage est arrangé d'après un savoir supérieur, pour pouvoir absorber la lumière, la refléter d'une certaine manière. La moindre modification de la forme, même dans un détail, le visage absorbe la lumière d'une autre façon que précédemment et tout est changé. Par le visage, l'homme reçoit toutes les influences célestes et si un petit écart à droite ou à gauche se produit dans un détail, la lumière est reçue différemment et les choses ne se passent plus comme il faut.  

Le visage est formé de surfaces ayant des positions variées et qui reçoivent la lumière sous des angles différents. Il y a des visages qui reçoivent la lumière céleste en grande quantité, et d'autres la reçoivent à peine. Si nous voulons parler sur cette question, nous devons entrer dans le domaine acoustique et mécanique. Il faut étudier comment la lumière se reflète sur des miroirs de façon à disperser la lumière.

Le visage des Initiés est construit d'après une courbe bien spéciale. Commencez votre observation par les animaux et finissez par l'homme parfait, vous verrez quelles différences existent entre les inclinaisons du front, de la face.

Chez l'animal, le visage est un museau. Le front est très incliné et la face est allongée. Cette ligne se modifie de plus en plus en s'approchant de l'homme, elle se redresse à 90 degrés chez les dieux grecs, tels qu'on les a sculptés. Si cette ligne s'écarte et devient convexe, cela n'est pas normal. Ce sont les dieux qui ont construit la ligne du front. La racine du nez doit avoir une petite courbe entre le front et le nez. Il y a très peu de personnes qui connaissent l'importance de la ligne du nez entre les narines. L’angle qu'elle fait avec la lèvre supérieure est très important. Si cette courbe est très courte ou très large, la signification est modifiée. L'angle que fait le dessous du nez avec la ligne joignant la lèvre supérieure, représente la noblesse ou la perfidie. Toutes les qualités sont représentées là. Faites des observations. La largeur et la longueur du visage ont beaucoup de sens. Parmi les signes très importants, il faut compter le menton.

Le Maître dit que très peu d'hommes ont le menton bien construit. Il dit qu'il trouve des yeux, des nez parfaits, mais pas de mentons. C’est une science de l'avenir. Lorsqu'on étudiera les reflets de la lumière et du son, on comprendra sur quelles formes "lumière et son" s’amplifient. Cela est lié à la nature de la peau naturellement et il faut aussi étudier celle-ci.

D’après le Maître, la peau est le point de départ de toutes les choses les plus importantes. Il nous disait que d'après la peau, on peut connaître l'évolution de l'homme. La peau est semblable à un tissu d'une certaine nature. Il y a des tissus épais qui n'ont que quelques mètres à la pièce. D'autres sont tellement minces, qu'il y a quantité de mètres dans une pièce de même dimension. La peau est semblable à un tissu. Parfois dans un petit espace, il peut y en avoir une grande surface, comme par exemple, dans le cerveau.

Les circonvolutions du cerveau représentent l'intelligence de l'homme. Il occupe peu d'espace, mais il est constitué de plis, et si l'on développe ces plis, on peut voir qu'il y a là beaucoup de peau. Les Égyptiens savaient préparer des écharpes d'une matière tellement souple et fine qu'ils pouvaient les plier et les introduire dans une noisette. Il y avait donc plusieurs mètres enfermés dans un si petit espace. Le cerveau est ainsi construit. Les hommes intelligents et cultivés possèdent une bien plus grande surface dans le cerveau, c'est-à-dire que leur cerveau présente un bien plus grand nombre de circonvolutions.

Chez les hommes ordinaires il y a beaucoup de plis et si on étalait leur cerveau en surface, on constaterait qu'il n'a pas beaucoup d'étendue. Les cerveaux des génies ont au contraire une grande surface quand ils sont développés. Leur terrain est plus grand, ils peuvent semer davantage de semences, et c'est pourquoi ils récoltent quantité de fruits, poires, pommes, figues, raisins, etc., dans leur cerveau. L'autre homme est pauvre, il n'a pas cultivé beaucoup de terre. Actuellement, les savants trouvent le moyen de cultiver quantité de choses sur un tout petit espace. On fait même pousser du blé et du gazon dans des armoires spéciales. On fait de même avec le cerveau. 

Le visage dépend de la peau, parce qu'il absorbe et reflète les forces cosmiques. La peau doit être fine, spirituelle et riche. Cette question est très vaste et très compliquée. Je ne veux pas la traiter ce matin. Il y a trois côtés dans l'homme: la volonté, le coeur et l'intellect. Envisagez les trois mélanges possibles deux à deux, ainsi que la prédominance de l'un ou de l'autre des trois éléments. Chez l'homme-artiste, c'est le coeur qui domine, chez le philosophe, c'est l'intellect et chez l'homme d'action, c'est la volonté. Ce dernier est le matérialiste. Lorsque le coeur et l'intellect sont associés et prédominent, l'homme est bien construit pour réussir dans tous les domaines. Si la volonté est associée au coeur pour dominer, l'homme agit beaucoup, mais pour les autres. La volonté liée à l'intellect et dominant avec lui, donne un homme cruel, tyrannique, bien préparé pour dominer, organiser.

Texte No 175 du 25 mars 1943 de Omraam Mikhaël Aïvanhov
sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/