Merci de votre visite

lundi 5 août 2013

Dieu nous a créés à son image



Dieu nous a créés à son image, et c’est à nous maintenant de faire des efforts pour parvenir à la ressemblance. Mais parmi des milliards d’êtres humains sur la terre, combien y en a-t-il qui se préoccupent de ressembler au Seigneur ?

Devenir physicien, médecin, avocat, banquier, ministre, acteur de cinéma, chanteur ou champion olympique… ça oui, les candidats ne manquent pas ! Du point de vue de la terre, bien sûr, c’est quelque chose, mais du point de vu du Ciel ?... Du point de vue du Ciel, la seule activité digne de ce nom, c’est de travailler à ressembler à notre Père céleste, de faire au moins des efforts pour y parvenir, d’aller toujours plus loin, toujours plus haut pour voir les choses autrement, dans leur immensité et leur splendeur.

Dieu a créé l’homme à son image, oui et cette image se trouve dans le germe du corps atmique, c'est-à-dire dans l’esprit, là où règne la perfection absolue. S’il est impossible de voir cette perfection, c’est parce que les autres corps sont comme des écrans, des verres opaques et déformants. Mais en se concentrant sur ce germe sublime qui représente la sagesse parfaite, l’amour parfait, l’homme arrive peu à peu à vivifier l’empreinte divine en lui, et cette empreinte changera non seulement les vibrations de ses corps psychiques, mais aussi celles de son corps physique.

Le soleil du monde physique est une porte qui nous donne accès au soleil du monde spirituel, et il faut donc apprendre à travailler avec lui. Si au printemps et en été, vous prenez l’habitude de regarder le soleil se lever, vous permettrez à la force askashique, ou force Télesma, qu’il propage à travers l’espace, de venir vivifier en vous ce germe sublime qui porte l’empreinte parfaite du Seigneur ;

Apprenez à devenir les cultivateurs de votre propre terre. Sans le soleil rien ne pousse, c’est pourquoi il faut que chaque jour vous vous présentez consciemment devant lui, que vous vous exposiez à ses rayons pour qu’il éveille ce germe divin que Dieu a déposé dans votre âme. Peu à peu vous sentir naître en vous de toutes petites pousses, les qualités et les vertus de votre Père céleste, qui ne demandent qu’à croître et à s’épanouir. Et bien sur, il faut aussi les arroser. Le soleil envoie sa lumière et sa chaleur, mais il ne peut pas arroser les plantes ; il a donc besoin d’une collaboratrice, l’eau. Et cette collaboratrice est en nous ; c’est l’amour. Le soleil fait une partie du travail, et c’est notre amour qui fait l’autre partie ; c’est pourquoi, quand nous sommes sous les rayons du soleil, nous devons, nous aussi, être actifs comme lui et arroser toutes ces graines avec notre amour, notre reconnaissance et nos élans pour nous rapprocher chaque jour davantage de notre haut idéal.


Alors, dès aujourd’hui, décidez-vous à commencer ce travail, le seul qui vaille la peine d’être entrepris, car chaque réalisation, chaque succès remporté vous suivra toute votre vie, et même au-delà, à travers toutes vos existences successives, jusqu’à ce que vous retrouviez la perfection du Père céleste que vous portez en vous.