Merci de votre visite

jeudi 1 août 2013

Pourquoi l’Eglise a fait Dieu célibataire



Pourquoi les Pères de l’Eglise ont-ils fait du Seigneur un célibataire endurci ?

Etaient-ils tellement puritains que l’idée d’une Epouse de Dieu les offusquait ? Mais l’Epouse de Dieu, ce n’est pas une femme, c’est la matière verge la plus subtile, cette substance extraordinairement vivante, pure et lumineuse dont Il se sert pour créer. Comme l’homme a besoin de la femme pour donner un corps aux énergies qui émanent de lui, comme l’artiste a besoin de la matière pour donner une forme à ses idées, à ses aspirations, le Père céleste, l’Esprit cosmique a besoin de la Mère divine, l’Ame universelle, et ensemble ils ne cessent d’engendrer des mondes peuplés de myriades de créatures.

Par notre esprit et par notre corps, nous sommes les enfants du Père céleste et de la Mère divine. Donc, pour connaître l’homme, nous devons connaître son Père et sa Mère. Mais réciproquement pour connaître son Père et sa Mère, nous devons connaître l’homme. Car en l’homme, Dieu et la Nature sont indissociablement liés. Dire que l’homme représente un microcosme crée à l’image du macrocosme signifie que les quatre éléments ainsi que tous les règnes de la nature sont présents en lui. Le règne minéral est représenté par le système osseux ; le règne végétal par le système musculaire ; le règne animal par le système circulatoire ; et enfin, le règne humain par le système nerveux.

Pour avoir véritablement un sens et une utilité, la religion doit rapprocher les humains des réalités spirituelles, afin que chaque jour ils puissent les comprendre, les vivre, les sentir, s’unir à elles, communier avec elles…. Chaque jour se nourrir d’une nourriture tellement pure et lumineuse qu’ils seront obligés de se transformer. C’est seulement en absorbant la meilleure nourriture dans les domaines psychique et spirituel que l’homme peut vraiment avancer sur le chemin de l’évolution. Cette nourriture, le soleil seul peut la lui donner ; c’est la lumière (la sagesse) pour son intellect ; c’est la chaleur (l’amour) pour son cœur ; et c’est la vie (la puissance) pour sa volonté. Le soleil doit être seulement un intermédiaire qui nous permet de trouver Dieu, notre Soleil intérieur ; et c’est là la différence fondamentale entre notre Enseignement et la plupart des cultes solaires qui ont existé dans l’histoire de l’humanité et qui existent certainement encore dans quelques endroits sur la terre. Certaines personnes, paraît-il, craignent que nous prenions le soleil pour Dieu Lui-même. Non, qu’elles se rassurent, il n’est pas question de confondre Dieu avec le soleil. Dieu est inconcevable, inexprimable, et nous ne pourrons jamais avoir une idée exacte de ce qu’Il est.