Merci de votre visite

samedi 8 mars 2014

Comment se préparer à la méditation



Rien n’est plus précieux pour l’homme que cette capacité qu’il possède de se concentrer sur des objets divins. Cette capacité subsiste et donne des résultats même après sa mort, car elle n’a pas son origine dans le cerveau, mais dans l’esprit qui est immortel, et c’est elle qui lui permettra de poursuivre paisiblement sa route pendant l’éternité.

L’esprit est une puissance formidable, mais on ne croit pas encore tellement à cette puissance. Certains, de temps en temps, font pendant quelques minutes l’essai de se concentrer, de méditer, mais quand après ces quelques minutes, ils voient que rien n’a changé, ils se disent : "Pourquoi perdre son temps ? L’esprit ne peut rien, la pensée est inefficace". En réalité ils n’ont rien compris du tout. Si leur pensée ne peut rien et leur esprit non plus, c’est que leur matière psychique est devenue épaisse, opaque. Pour la transformer, pour la rendre sensible et subtile, il faudra des années et des années, et ils n’ont même pas encore commencé ce travail.

De temps en temps, bien sûr, quand ils ont des difficultés, des problèmes à résoudre, ils deviennent pensifs, parce qu’ils ont besoin de trouver une solution. Mais on ne peut pas encore appeler ça méditer ; c’est seulement une réaction instinctive, naturelle, face au danger, au malheur ; quand ils s’aperçoivent que rien de concret ou de matériel ne peut plus les aider, ils cherchent intérieurement un soutien, un secours, un abri. C’est bien, seulement ils trouveraient plus facilement ce soutien s’ils n’avaient pas attendu des occasions exceptionnelles pour rentrer en eux-mêmes et recourir au pouvoir de la pensée, s’ils avaient appris à faire de la méditation une pratique quotidienne.

La méditation peut être comparée à la mastication des aliments. Quand nous mettons des aliments dans notre bouche et que nous les mâchons, les glandes salivaires travaillent et nous absorbons par la langue les énergies les plus subtiles. La méditation est aussi une sorte de mastication, une mastication des pensées, par laquelle nous absorbons les quintessences du monde spirituel pour en faire notre nourriture. A chaque être vivant qu’Il a créé, le Seigneur a donné la possibilité de trouver la nourriture qui lui convient. Regardez seulement les animaux : il en existe d’innombrables espèces, insectes, oiseaux, reptiles, poissons, mammifères… et pour chacune de ces espèces il existe une nourriture différente, particulièrement adaptée, et tous savent très bien trouver ce qui leur faut. Alors, comment se fait-il que seuls les humains ne trouveraient pas ce dont ils ont besoin ? Pour la nourriture physique, bien sûr, ils arrivent à se débrouiller. Mais pour la nourriture psychique, spirituelle, ils ne savent pas. Et pourtant, là aussi tout est distribué partout dans l’univers. Il faut seulement connaître dans quelle région on trouvera ce que l’on cherche.

Si vous allez vous aventurer dans des marécages, évidemment vous rencontrerez des moustiques. Pour rencontrer des aigles, vous devrez aller dans la montagne. Si vous avez besoin de contempler la beauté, vous ne restez pas dans une mansarde. Si vous voulez vous instruire, vous allez à l’université ou dans des bibliothèques. Pour chacun de ses besoins, l’homme doit trouver la région correspondante. C’est vrai dans le plan matériel, et c’est vrai aussi dans le plan spirituel. C’est pourquoi les disciples d’une Ecole initiatique consacrent chaque jour un certain temps à visiter ces régions du monde invisible, où ils savent qu’ils pourront puiser tous les éléments nécessaires à leur équilibre et à leur avancement spirituels.

Vous direz : "Mais comment découvrir ces régions ? Qui peut nous les indiquer ? Pour le plan physique, au moins, il ya des livres de géographie avec des cartes qui nous donnent toutes sortes de renseignements, il y a des atlas, des encyclopédies… Mais dans le monde invisible, comment s’orienter ?" Ah, voilà justement ce que l’on ne sait pas ! Dans le plan psychique, il se produit un phénomène analogue à celui qui permet, par exemple, à un radiesthésiste de retrouver une personne grâce à un "témoin" : une mèche de cheveux, un vêtement lui ayant appartenu… La radiesthésie est basée sur la loi d’affinité. Ici, ce qui sert de témoin, c’est votre pensée ; elle s’en va dans l’espace où elle rencontre pas affinité les éléments qui lui correspondent. Le plan spirituel est organisé de telle sorte que le seul fait de penser à telle personne à telle région ou à tel élément permet de toucher directement cette personne, cette région, cet élément, où qu’ils se trouvent. Il n’est donc pas nécessaire de connaître exactement l’endroit, comme dans le monde physique où l’on a besoin de plans ou de cartes avec des indications précises.

Dans le monde psychique, il suffit de concentrer fortement votre pensée pour qu’elle vous conduise exactement dans la région où vous souhaitez aller : la santé, ou l’harmonie, ou l’amour, ou la lumière… Quelqu’un dire : « Mais je souhaite la santé et je suis malade, je souhaite l’harmonie et je suis dans la cacophonie, je souhaite l’amour et je ne rencontre que l’hostilité, je souhaite la lumière et je me débats dans les ténèbres ». Eh bien, mon ami, si vous atterrissez toujours là où vous ne voulez pas aller, c’est que votre pensée, votre désir ne sont pas assez puissants, il y a trop de choses en vous qui ne vibrent pas à l’unisson de ces régions que vous voulez atteindre. Continuez à travailler.

Pour rejoindre Francesca sur le Forum : La Vie Devant Soi