Merci de votre visite

samedi 1 mars 2014

Faire un thème astrologique


Quand quelqu’un me demande de bien vouloir étudier son thème astrologique, je cherche sa motivation et comment l’aider. Pour moi, la première chose à faire est de bien l’écouter, de me synchroniser avec lui. Il a des guides qui savent de ce dont il a besoin et qui peuvent communiquer avec les miens. J’attends d’eux des éclaircissements et surtout d’être poussé à dire ce qui est bon pour lui.

Un de mes meilleurs amis a prédit avec des détails précis allant jusqu’à la couleur de cheveux des événements qui se sont réalisés aux dates qu’il indiquait. Je lui ai demandé comment il s’y prenait. Ce n’était que confusion et même erreur dans sa propre méthode. Je le considère néanmoins comme plus performant que moi parce que ses résultats sont là pour en témoigner. Nous sommes plusieurs à avoir pu les vérifier. Avant d’étudier un thème, il se concentrait une heure invoquant l’Archange de l’Astrologie porté par une empathie peu commune, un amour, un véritable désir d’aider l’autre : voilà son secret. On me dira que c’est de la voyance. Les voyants se trompent sur les dates. Il y a quelque chose de plus.

On me demande si je travaille avec les Nœuds lunaires. Oui, je le fais et je regarde même les planètes rétrogrades. Je ne m’attarde pas avec les astéroïdes. Chacun fait comme il le ressent. Je n’ai aucun dogme ni certitude. Ce qui m’intéresse, c’est de faire rêver les gens et que cela ait des incidences positives.

Omraam Mikhaël Aïvanhov préconise de regarder, dans le Ciel de naissance, en priorité le Soleil, la Lune et l’Ascendant.

J’ai remarqué que la Lune était plus marquante que le Soleil dans les thèmes féminins.

J’ai pu vérifier à maintes reprises que les transits correspondaient à des événements précis et succincts physiques ou psychiques agissant plutôt sur le moyen terme et que les progressions secondaires provoquaient parfois de profonds bouleversements intérieurs amenant un changement de vie.

Je me suis intéressé à la technique des directions primaires en utilisant la méthode de 4 minutes pour un an. D’après ce que j’en ai compris, elles donnent des indications sur des périodes favorables ou défavorables d’un point de vue concret sans forcément prédire de grands événements.

Je pratique l’astrologie horaire sans avoir de technique réelle pour des questions précises prenant la carte du ciel de l’heure exacte où elles me sont posées comme un support de médiumnité , comme je peux le faire en tirant une lame du Tarot.

Pour le reste, j’essaie de lâcher le mental pour me fier à mon intuition, en me servant de mes connaissances, de mon ressenti et des images qui me viennent.

Je recherche avant tout la simplicité parce que je crois que c’est là où se trouvent les plus belles et grandes vérités.

Par exemple, le Soleil, c’est le Père ; la Lune, c’est la Mère ; Mercure et Vénus, les enfants ; l’Ascendant, le natif en tant que personne physique, etc. J’essaie de voir comment tout ce petit monde cohabite, qu’elle est l’ambiance du moment, qu’est-ce qui bloque, ce qu’il serait judicieux de faire ou de ne pas faire. Je préfère ne pas m’éparpiller mais aller à l’essentiel car en général ce que retient celui qui consulte est limité. Avec le plus de souplesse possible, en refusant de me buter, je dis ce qui me vient en toute confiance. Je sais que je ne peux faire que du bien si je m’oublie et reste concentré sur l’idée de service.

Si je fais quelques erreurs, ce n’est pas grave. Il est plus important de sortir quelqu’un de la dépression, de lui apporter un émerveillement, du courage pour vivre apportés par des amis du monde invisible en servant de canal, une impulsion que de parler à son intellect, lui donner des informations dont il ne sera pas toujours quoi faire. Mais j’aime aussi trouver des dates, faire du prévisionnel, tomber juste car, pour moi, c’est rendre témoignage de l’existence d’une Intelligence Divine régissant l’Univers.

Il serait logique que l’astrologie du futur soit héliocentrique et non géocentrique comme elle l’est actuellement. C’est la Terre qui tourne autour du Soleil et non le contraire. Il est préférable d’adopter un point de vue spirituel, élargi que de garder une vision matérialiste, égocentrique.

Pour conclure je dirais que si l’Astrologie a perduré et eu tant de succès, c’est qu’elle a donné des preuves. Les Modernes, pour une grande partie, ont renoncé à prédire parce qu’ils ont un trousseau de clefs incomplet. Si les Anciens y parvenaient et parfois de façon magnifique, c’est que leur intellect, moins développé qu’actuellement, polluait moins le chemin entre leur cerveau inconscient et leur conscient. Avant de trouver des explications rationnelles, ils savaient inconsciemment ce qui allait se passer. Le cerveau inconscient, lié à l’inconscient collectif, est un ordinateur aux capacités illimitées contenant toute la mémoire universelle et possédant des fonctions au-delà de toute imagination. L’univers physique est le reflet de l’univers spirituel qui est en nous et qui est notre âme. Avant de se produire extérieurement, les événements se produisent intérieurement. Les clairvoyants sont ceux qui savent lire en eux-mêmes.

 Ce qu’on appelle les Anges sont des programmes merveilleux, des logiciels intégrés en nous-mêmes. Ils sont cela et peut être beaucoup plus. Nombreux sont ceux qui peuvent nous aider à faire de l’Astrologie une science exacte, nous révéler les plus grands secrets, tout ce que nous désirons, nous ouvrir les portes de l’Akhasa Chronica : les grandes bibliothèques de l’Univers pour y étudier. La condition essentielle pour y parvenir harmonieusement et sans danger est la pureté.


Quel est ce Malahim dont je parlais au début de cet ouvrage et qui est le concepteur de l’astrologie traditionnelle ? Cette Divinité vit dans le Soleil et est la plus haute représentation du Signe du Scorpion lié à la planète Uranus.

citation du Maître Omraam Mikhael Aïvanhov :

« On ne connaît pas un être en s’intéressant seulement aux événements qu’il a vécus, mais en comprenant comme il les a vécus et quelle sagesse il a puisé dans ses expériences.

Dieu a donné la vie à toutes les créatures, mais c’est à elles de faire des efforts pour devenir chaque jour plus vivantes. Devenir plus vivant signifie donner sa lumière et sa chaleur. Il est tellement agréable de rencontrer des êtres chez lesquels on sent que tout est animé, éclairé ! On aime un arbre parce qu’il a des fruits, on aime une source parce que l’eau coule, on aime les fleurs parce qu’elles ont des couleurs et des parfums. De la même façon, on aime les créatures qui s’ouvrent pour donner quelque chose de pur, de lumineux, de chaleureux. Alors, apprenez à cultiver en vous-même cette vie jaillissante. Habituez-vous à sourire, à regarder avec amour, à arracher de votre cœur quelques particules pour les envoyer aux autres. C’est vous qui vous sentirez plus riche, plus heureux. »



Des clefs pour l’astrologie données par Omraam Mikhaël Aïvanhov et  révélées par un de ses élèves : Hugues Lecharpentier