Merci de votre visite

lundi 17 août 2015

CONSACRER SA VIE A UN BUT SUBLIME



Il est très important que vous sachiez dans quel but vous travaillez et pour qui, car suivant le cas vos énergies prennent telle ou telle direction. Si vous consacrez votre vie à un but sublime, elle va s’enrichir, augmenter en force et en intensité.

C’est exactement comme un capital que vous faites fructifier : vous placez ce capital dans une banque céleste, et alors au lieu d’être gâché, gaspillé, il augmente et vous êtes plus riche. Et comme vous êtes plus riche, vous avez la possibilité de mieux vous instruire, de mieux travailler. Celui qui s’adonne aux plaisirs, aux émotions, aux passions, gâche son capital, sa vie, parce que tout ce qu’il obtient ainsi, il doit le payer, et c’est avec sa vie qu’il le paie. Tandis qu’en plaçant votre capital dans une banque en haut, plus vous travaillez, plus vous renforcez, parce que de nouveaux éléments plus purs, plus lumineux, viennent sans cesse s’engouffrer en vous pour remplacer ce que vous avez perdu.

Dans tous les actes de la vie quotidienne, même les plus simples, vous devez apprendre à mettre ne action des forces et des éléments qui vous permettent de transposer ces actes dans le plan spirituel et d’atteindre ainsi les degrés supérieurs de la vie.

Prenons une journée ordinaire : le matin on se réveille, et immédiatement c’est toute une série de processus qui se déclenchent, des pensées, des sentiments, des gestes aussi : se lever, allumer la lampe, ouvrir les fenêtres, se laver, préparer le petit déjeuner, aller au travail, rencontrer des gens, etc. Que de choses à faire et tout le monde est obligé de les faire. la différence, c’est que certains les font machinalement, mécaniquement, alors que d’autres, au contraire, qui possèdent une philosophie spirituelle, cherchent à introduire dans chacun de ces actes une vie plus intense, plus pure, et à ce moment-là, tout est transformé, tout prend un sens nouveau et ils sont sans cesse inspirés.

Evidemment, on voit beaucoup de gens se montrer dynamiques, entreprenants, mais toute cette activité est limitée à la poursuite du succès, de l’argent, de la gloire ; ils ne font rien pour rendre leur existence plus sereine, plus équilibrée, plus harmonieuse. Et ce n’est pas intelligent, car cette activité débordante ne réussit qu’à les épuiser et à les rendre malades.
Habituez-vous donc à considérer votre vie quotidienne, avec les actes que vous êtes obligés d’accomplir, les événements qui se présentent à vous, les êtres auprès desquels vous devez vivre ou que vous rencontrez, comme une matière sur laquelle vous devez travailler pour la transformer. Ne vous contentez pas d’accepter ce que vous recevez, de subir ce qui vous arrive, ne restez pas passifs, pensez toujours à ajouter un élément susceptible d’animer, de vivifier, de spiritualiser cette matière. Car c’est cela véritablement la vie spirituelle : être capable d’introduire dans chacune de vos activités un élément, un ferment susceptible de projeter cette activité sur un plan supérieur. Vous direz : "Et la méditation et la prière… ?  Eh bien, justement la prière et la méditation vous servent à capter ces éléments plus subtils, plus purs, qui vous permettent de donner à vos actes une dimension nouvelle.

Il peut se produire dans votre existence des événements qui rendent impossible la pratique des exercices spirituels que vous êtes habitués à faire chaque jour. Mais cela ne doit pas vous empêcher de continuer à être en contact avec l’Esprit. Car l’esprit est au-dessus des formes, au-dessus des pratiques. Dans n’importe quelle situation, dans n’importe quelle circonstance, vous pouvez entrer en contact avec l’Esprit afin qu’il anime et embellisse votre vie.


 Les livres de Omraam retranscrits par Francesca