Merci de votre visite

jeudi 15 octobre 2015

Le but d’un voyage Terrien



Que croyez-vous que les habitants des autres mondes connaissent de la terre t des terrains ? Pas grand-chose.....



C’est pourquoi, dans certaines contrées de l’univers, existent des écoles où des professeurs qui donnent des cours à tous les curieux qui veulent connaitre cette drôle d’engeance ; les humains. Ils envoient d’abord des scaphandriers plonger dans notre atmosphère qui est pour eux aussi opaque et obscure que les profondeurs de la mer ; là, il s capturent avec des filets quelques échantillons qu’ils ramènent dans leurs laboratoires. Le jour de la leçon, le professeur se saisissant d’une pince, présente aux étudiants le produit de cette "pêche" sur lequel tous sont enchantés de pouvoir faire des observations, suivies de comptes rendus détaillés ainsi que de commentaires… Et quels commentaires !

Certains parmi vous sont en train de se demander si je parle sérieusement ?... Mais non, ne vous inquiétez pas. Je sais qu’à notre époque circule toute une littérature sur les extra-terrestres qui viennent avec leurs soucoupes volantes enlever des humains qu’ils ramènent ensuite, ou qu’ils ne ramènent pas… Evidemment, la création est tellement riche et diverse que beaucoup de choses sont possibles, mais ce que j’ai lu ou entendu jusqu’à maintenant sur ce sujet est surtout, je pense, le produit de beaucoup d’imagination.

Les entités du monde invisible qui sont chargées de veiller sur l’évolution des humains n’ont pas besoin de venir prélever quelques spécimens qu’elles iront ensuite étudier quelque part, on ne sait où. Elles les connaissent bien, même si leur mentalité leur apparaît toujours comme quelque chose de très, très spécial. Lorsque les explorateurs européens ont découvert certaines peuplades d’Afrique ou d’Océanie, avec quelle curiosité et quel étonnement ils le sont regardées. Eh bien, pour ces entités, les humains apparaissent encore bien trop étrange s, et ce qui les étonne le plus, c’est de voir comment ils donnent leur opinion et portent des jugements. Ils sont ignorants, mais su n’importe quel sujet ils se prononcent. Alors, évidemment, ils commettent des erreurs et ils souffrent ; mais ils s’obstinent, et ces entités qui les regardent sont stupéfaites et elles se demandent entre elles : "Comment les aider" ?

La raison pour laquelle les humains commettent tant d’erreurs de jugement et de conduite, et connaissent tant de souffrances, c’est qu’ils ne savent pas ce qu’ils sont venus faire sur cette Terre. Ils viennent et ils s’en vont. Dans quel dessein cosmique s’inscrit leur destinée ? D’où viennent-ils et vers où repartent-ils ? Ils l’ignorent. A ces deux interrogations il y a une seule réponse : Dieu. Et, en réalité, c’est même la seule certitude.

Nous sommes sortis de Dieu et nous retournerons un jour en Dieu. Qu’y aura-t-il entre ce point de départ et ce point d’arrivée ? … Au cours de nos multiples incarnations, par quels chemins passerons-nous avant de revenir vers la Source ? Cela dépend de nous. Pour les humains que nous sommes, Dieu a prévu une destinée exceptionnelle. De temps à autre seulement nous en avons une intuition, des visions fugitives ; puis, de nouveau, le ciel s’obscurcit et les incertitudes et les tribulations recommencent. Mais à ces visions fugitives nous devons nous accrocher de toutes nos forces, ne jamais mettre en doute leur réalité. Tout ce qui peut nous arriver en chemin représente seulement des étapes, et elles ne doivent jamais effacer ou nous faire oublier la vision de ce que nous serons quand nous retournerons dans le sein de l’Eternel, riches des expériences que nous aurons faites, des qualités et vertus que nous aurons acquises et développées.

L’entité véritable qui aspire à la lumière est enfouie dans chaque être humain sous la poussière et les décombres de ce qui n’est pas lui. Mais chacun deviendra un jour tel que Dieu l’a pensé et voulu, et tel qu’il est déjà dans son Moi supérieur. C’est cette certitude qui doit donner un sens à tout ce que nous sommes en train de vivre. Même si c’est difficile, rien ne doit nous arrêter sur le chemin qui nous conduit vers la lumière divine. Car les autres chemins se révèlent encore plus difficile set encore plus douloureux.

Le voyage que nous avons entrepris il y a bien longtemps ne se terminera pas avec notre vie actuelle. Cette vie n’est qu’une étape sur la route que tous les êtres ont à parcourir depuis qu’ils sont sortis du sein de Dieu. Et combien de régions différentes ils devront visiter jusqu’à ce qu’ils retournent au lieu de leur origine. Nous ne sommes que des voyageurs sur la Terre, il ne faut jamais l’oublier. Mais même parmi les spiritualistes, très peu sont capables de maintenir constamment en eux cette idée qu’ils sont des voyageur set qu’ils ne doivent s’arrêter nulle part pour y pousser des racines. Le chemin a parcourir est long, très long ; nous devons sans cesse observer, étudier, tirer des conclusions afin de continuer dans la bonne direction, et pour ne pas perdre courage, garder les yeux fixés sur le but à atteindre.


Regardez le soleil se lever, laissez-vous absorber par cette vie, par cet éclat, et les sensations que vous aurez vous donneront un avant-goût de ce que vous éprouverez quand vous retournerez en Dieu. Dans ce jaillissement de lumière, dans ce rayonnement qui est une expression de la splendeur divine, mettez-vous à la recherche de votre vrai Moi. Le jour où vous le découvrirez et où vous apprendrez à vous identifier à lui, vous saurez que vous n’avez jamais cessé de vivre dans la puissance, dans l’amour, dans la lumière, et que par votre vie, vos activités, vous pouvez participer au travail gigantesque qui se fiat dans l’univers. Et c’est alors que les paroles de Jésus : "Mon Père travaille, et moi aussi je travaille", prendront un sens pour vous.