Merci de votre visite

vendredi 8 septembre 2017

La vie n'est qu'un développement de ce qui a été mis en nous



Tous les philosophes se sont cassé la tête sur ces trois problèmes. Ces 3 grands problèmes sont : L'immortalité de l'âme humaine, l'existence de Dieu, et la volonté libre (le libre arbitre).

Et les Initiés n'en ont cependant pas parlé; Ils disent: "Laissons la question de l'existence de Dieu à ceux qui ne sont pas sérieux; n'en discutons pas". J'ai vu que le Maître Deunov ne donne aucun argument philosophique pour prouver l'existence de Dieu: Il parle simplement comme s'il n'y avait aucun doute possible à ce sujet. Discuter de l'existence de Dieu est un blasphème contre Lui.

Nous parlerons donc comme notre Maître, comme d'une évidence parfaite. On perd son temps à vouloir prouver l'existence de Dieu. Plus on cherche à la prouver, plus les gens doutent. On essaie de convaincre par des arguments, et c'est ainsi que la philosophie n'a bien résolu aucun de ces trois problèmes. Il faut sans discussion les considérer comme résolus par l'affirmative.

Reprenons le problème de la liberté. La vie n'est qu'un développement de ce qui a été mis en nous pendant les neuf mois de la gestation. Si la mère a mis tout ce qui est faible en elle pour former le corps de l'enfant, comment celui-ci pourrait-il être roi et puissant? Où est donc la liberté? Il n'y en a pas.



En réalité, il n'y a que les conséquences de ce qui a été préparé auparavant. Car nous étions dans le sein de la Mère Nature avant d'être dans le sein de notre mère terrestre. L'enfant est né, la sage-femme a coupé le cordon ombilical; oui, mais il est encore dans le sein d'une mère plus grande que celle qu'il vient de quitter: la Nature. Parce qu'il est vivant, il est lié à elle. Un autre cordon ombilical continue à fonctionner comme tel, qui le lie avec la Mère Nature. Si l'on coupe ce cordon, c'est la mort. Ceux qui meurent aussitôt après la naissance physique ont eu leur cordon ombilical coupé d'avec la nature. La vie coulait par ce cordon. La Mère Nature nourrissait l'enfant par là. 

Nous avons encore tous ce cordon puisque nous vivons; les clairvoyants le voient, bien réel, et disent qu'il fonctionne. Les hommes qui vivent sur terre sont encore dans le ventre de la Nature. Pour l'autre côté ils ne sont pas encore nés. Ils sont nés sur le plan physique mais ils sont encore à naître dans l'autre monde; ils sont enfermés dans le sein de la Mère Nature. Il faut donc qu'ils naissent une seconde fois, et qu'ils y soient bien préparés pour faire ensuite des merveilles. Nous sommes encore tous des bébés enfermés dans le ventre de leur mère. Nous sommes sortis de l'autre mère, qu'elle s'appelle Marie, Françoise ou Jeanne, mais cela n'est pas fini.

La mère qui donne naissance à des enfants et les éduque prépare sa propre seconde naissance. Si elle ne sait pas donner naissance correctement à ses enfants, elle ne naîtra pour la deuxième fois que dans des siècles. Si elle sait enfanter comme il faut, elle apprend elle-même à naître.

La seconde naissance consiste à se préparer, à s'achever soi-même, car on n'est encore qu'au deuxième ou troisième mois de la gestation. Ni les poumons, ni le coeur ne sont achevés. On veut naître tout de suite?

Oui, mais on mourra aussi tout de suite parce qu'on n'est pas encore achevé, pas viable. On n'est pas encore formé. Voilà pourquoi peu de personnes peuvent aller dans l'autre monde. L'enfant peut-il sortir du ventre de sa mère avant terme, et y rentrer? Il en mourrait. Tous les occultistes qui se soumettent à certaines pratiques pour aller de l'autre côté sont des enfants qui sortent avant terme. Ils ne sont pas préparés pour le faire, ni formés, ni solidifiés. Ils compromettent leur seconde naissance. Il nous faut des Maîtres pour nous expliquer les choses. Le Maître est la sage-femme qui nous fait naître dans un autre monde. Si vous n'avez pas de Maître, votre naissance est compromise.

Message-Audio de Omraam Mikhaël Aïvanhov
Merci de respecter le lien du blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/